CASTIN Robert
CASTIN Robert

 


 




 

 


Né le 25 août 1918 à Montluçon (Allier)
Décédé le 26 juillet 1979 à Lyon (61 ans)

Lieutenant

5 victoires homologuées
4 victoires en collaboration
1 victoire probable
1 avion ennemi endommagé





Grade Date
Unités
Arrivée Départ Fonction Secteur
Sgt
1938
 
GAO 54 12/38 01/40 Pilote Bourges
Asp
05/40
 
EOR 01/40 05/40 Elève Officier Tours
Slt
1943
 
Ecole Obs 05/40 06/40 Pilote Bordeaux
Lt
 
GB I/23 06/40 09/42 Pilote Afrique Occidentale
     
GB I/62 09/42 03/43 Pilote Bamako
     
Ecole d'Officier 03/43 12/43 Pilote Marrakech
     
Normandie 24/02/44 18/01/45 Pilote URSS

Le commandant Robert Castin est né le 25 août 1918 à Montluçon dans l'Allier. Engagé pour cinq ans en novembre 1936, il passe par l'école de pilotage d'Istres et obtient un brevet en août 1937. A sa sortie, le sergent Castin est affecté en décembre 1938 au Groupe Aérien d'Observation 544 à Bourges.

C'est avec cette unité, qu'un rapport d'inspection du mois de mai 1939 présente comme "deshéritée à tous points de vue"(1), qu'il entre en guerre. Quelques missions en cet automne 1939, dans un ciel quiet, et c'est le départ en janvier 1940 pour Tours et le peloton préparatoire des élèves officiers de réserve. Nommé aspirant, i1 est à Bordeaux en mai 1940 où il suit les cours de l'école des observateurs. Le 26 juin, l'école se replie sur Meknès, mais la base est dissoute deux jours plus tard et le jeune aspirant de réserve Castin est invité à se joindre aux effectifs du groupe de bombardement I/23. Avec lui, il participe aux opérations que mène Vichy contre les Français Libres et les britanniques qui essaient de rallier à leur cause l'Afrique occidentale française. En septembre 1942, le sergent-chef Castin est muté au groupe de bombardement I/62 à Bamako et, en mars 1943, il est admis à suivre à Marrakech le stage des élèves officiers d'active. Nommé sous-lieutenant c'est avec ce grade qu'il se porte volontaire le 29 décembre 1943, pour le groupe de chasse "Normandie".

Arrivé à Toula le 24 février 1944, il doit avant tout s'entraîner pour avoir bien en main ce Yak aux qualités reconnues. Affecté dans la 4e escadrille, il noue une solide amitié avec Lemare et Perrin : "Ces garçons loyaux et courageux, ces camarades avec lesquels j'ai très vite fraternisé" (2). Puis c'est la campagne de 1944.

Le 10 octobre, en patrouille avec le capitaine Challe, il abat son premier avion allemand, un Fw 190. Six jours plus tard, au début de l'offensive sur la Prusse Orientale, le lieutenant Castin ajoute quatre autres Fw 190 et un Me 109 à son tableau de chasse. Les victoires s'accumulent en cette deuxième quinzaine de janvier 1945, notamment le 14 avec un Fw 190 de plus et le 16 où, au cours de la même journée, deux Fw 190 succombent à ses attaques. Mais le 18 janvier, il est à son tour victime de la Luftwaffe qu'il mettait tant de hargne à descendre. Après avoir détruit un nouveau Fw 190, il était lui-même touché et contraint à un atterissage forcé. Blessé, le 4 février 1945 il est rapatrié et ne peut participer avec ses camarades aux offensives décisives que le "Normandie-Niémen" lance en ce début d'année 1945.

Après une convalescence de trois mois, il est affecté comme chef du 3e bureau du groupe de chasse et de défense aérienne 550. Le 2 février 1946 il retrouvait le "Normandie-Niémen" avant d'être désigné, en février 1948, comme adjoint au commandant de la base de Salon. Quatre ans plus tard, il était placé en position de non-activité pour infirmité temporaire mettant ainsi un terme à sa carrière de pilote.

Promu commandant en 1956, il prolongeait jusqu'en mai 1958 ses congés d'instance de réforme et quittait l'Armée de l'air. Il se consacrait alors à la gestion d'une entreprise familiale de roulement à billes et décédait le 26 juillet 1979 à Lyon.

(1) Archives SHAA, carton G 8848.
(2) Icare, n° 65 p. 151.





Officier de la Légion d'Honneur
Croix de Guerre 1939-45 (6 Palmes)
Ordre du Drapeau Rouge (URSS)
Ordre de la Guerre pour le Salut de la Patrie (URSS)
Médaille de la Victoire (URSS)
 


 




 



Victoires aériennes

Victoires  
5
.
4
  Collaboration
Probables  
1
.
o
  Collaboration
Non confirmées  
o
.
o
  Collaboration
Endommagés  
1
.
o
  Collaboration

Objectifs terrestres
.
Avions détruits au sol  
-
.
-
  Endommagés au sol
Blindés  
-
.
-
  Véhicules
Locomotives  
-
.
-
  Bateaux

VICTOIRES
Date Heure Revendic Type Unité Avion d'arme Unité Lieu   Référence
10/10/44 Détruit Fw 190
Yak 9 NN Trakehnen
3
1
(Cpt) Challe René
(Lt) Castin Robert
16/10/44 Probable Fw 190
Yak 9 NN E Stalluponen
-
(Lt) Castin Robert
17/10/44 09.20 Détruit Fw 190
Yak 9 NN Trakehmen
2
2
(Cpt) Charras Marc
(Lt) Castin Robert
18/10/44 11.00 Détruit Fw 190
Yak 9 NN Schurguponen
3
(Lt) Castin Robert
20/10/44 13.00 Détruit Fw 190
Yak 9 NN Wirballen
5
4
(Asp) Lemare Georges
(Lt) Castin Robert
22/10/44 13.50 Détruit Fw 190
Yak 9 NN Gumbinnen W
6
5
(Asp) Lemare Georges
(Lt) Castin Robert
22/10/44 13.50 Détruit Fw 190
Yak 9 NN Gumbinnen N
6
(Lt) Castin Robert
14/01/45 Détruit Fw 190
Yak 3 NN Insterburg
7
(Lt) Castin Robert
14/01/45 Endommagé Fw 190
Yak 3 NN Insterburg
-
(Lt) Castin Robert
16/01/45 Détruit Fw 190
Yak 3 NN Kussen W
8
(Lt) Castin Robert
18/01/45 Détruit Fw 190
Yak 3 NN Kussen N
9
(Lt) Castin Robert


Sources

   

http://www.normandieniemen.org
http://www.normandieniemen.com
http://normandieniemen.free.fr
http://perso.wanadoo.fr/frenchaces/
http://www.ordredelaliberation.fr
http://www.mediares.fr/niemen/

STALIN'S FALCONS - Thomas Polak with Christopher Shores. Grub Street Editions.
Aviateurs de la Liberté - Mémorial des Forces Aériennes Libres par le Colonel Henry Lafont
Normandie-Niemen - Editions Heimdal par Christian-Jacques Ehrengardt
"Ceux du Normandie-Niemen" d'Yves Donjon - Editions Astoure

         




 

 

 

 

 

 


Cieldegloire.com