CHESNAIS Charles
CHESNAIS Charles

 





 


Né le 10 mai 1915
Tué en service commandé le 27 juin 1946

 

 

Capitaine

1 victoire homologuée
6 victoires en collaboration





Grade Date
Unités
Arrivée Départ Fonction Secteur
Slt
1936
 
Armée Air 1935 01/40 Elève Pilote France
Lt
1939
 
GC II/9 01/40 05/40 Pilote Oran
Cpt
1944
 
GC II/9 05/40 11/42 Pilote France
     
CIC Meknès 1944 1945 Perfectionnement Meknès
     
2 GAOA 1945 1946 Pilote Indochine


Charles Chesnais est né le 10 mai 1915 à Sainte-Marie, dans l'Ile-et-Vilaine. Titulaire d'une préparation militaire supérieure, il devance l'appel et s'engage dans l'Armée de l'Air le 26 octobre 1935. Après avoir réussit le concours d'entrée à l'école de l'air, il obtient son brevet de pilote le 14 juin 1939 et entame un stage de perfectionnement à Etampes en août 1939. Le Lieutenant Chesnais rejoint la 4eme Escadrille du GC II/9 en janvier 1940. Crée en novembre 1940, le groupe est basé à Oran-la-Senia et équipé de MS 406. Les pilotes sont issus de l'Escadre de Marche d'Afrique du Nord qui a été dissoute ou des 4 escadrilles régionales de chasse qui étaient basées en AFN. En novembre 1939, la plupart des cadres de ces unités avaient été utilisés pour former les GC I/6 et I/7, seule une petite partie étant affectée à la 9eme Escadre. De nombreux jeunes pilotes furent alors affecté à la 9eme Escadre permettant ainsi de former les 3 Groupes. Le Lieutenant Chesnais, comme de nombreux autres pilotes devaient ainsi poursuivre l'entrainement, en qualité de chef de patrouille dans le cas de Chesnais.

Début mai 1940, le GC II/9 rejoint Marignane, sans avion et avec un nombre restreint de mécaniciens, puis se déplace vers Châteauroux où il perçoit des Bloch MB 152, commençant l'entrainement à partir du 14 mai. Le GC II/9, équipé et renforcé, rejoint sa base de Buc les 18 et 19 mai et va opérer aux côtés du GC II/1 qui occupe déjà le terrain et dont les mécaniciens assureront l'entretien des appareils du GC II/9 jusqu'à l'arrivée de l'échelon roulant du Groupe.

Le 21 mai, à l'occasion d'une mission de couverture sur le secteur de Pontoise - Chantilly, une patrouille double légère qui a décollé à 6 h 30 rencontre une douzaine d'avions qui tournent à 4000 m. Alors que ses deux équipiers ont effectué deux passes sans résultat, le Lieutenant Chesnais s'engage dans un combat tournoyant. Lui-même pris pour cible, il encaisse une dizaine de coup et romp finalement le combat après avoir visiblement atteint un appareil qui ne lui sera cependant pas comptabilisé. De retour au terrain, plusieurs projectiles incendiaires finissent de se consumer dans son aile. Le 24 mai, le GC II/9 qui Buc pour Connatre.

 

CAMPAGNE DE FRANCE

 

26 mai 1940

Destruction Amiens - Péronne - Ham, une patrouille triple du GC II/9 et une du GC II/3. Au cours de la mission, un Bf 109 du 9./JG 2 sorti des nuages tire à 8 h 45 le Lieutenant Chesnais qui l'évite de justesse par un virage serré ; le Bf 109 sera abattu par deux pilotes. Au retour, vers Nesles, le dispositif regroupé rencontre vers 9 h 00 un Hs 126 qui se dirige vers le nord. Attaqué par le Capitaine Delfino, le Lieutenant Chesnais, le Sergent-Chef Cucumel, les Sergents Pinson et Leschi, il se défend par la manoeuvre classique : des virages très serrés au ras du sol. Munitions épuisées, trois pilotes abandonnent, seuls Chesnais et Cucumel continuant I'attaque. Finalement I'observateur saute en parachute, puis I'avion, un Hs 126 du 3.(H)/13 s'écrase sur la route de Ham à Péronne, entre Estrées-Saint-Denis et Montigny, homologue aux cinq pilotes.

5 juin 1940

Le GC II/9 a reçu l'ordre de détacher ses moyens disponibles sur le terrain de Claye-Souilly, base du GC I/8. Après une première mission sans histoire, une seconde est demandée dans l'après-midi : destruction Chaulnes - Nesles - Ham, une patrouille triple du GC II/9 et deux des GC I/8 et GC III/3, décollage 18 h 00. Après une première attaque sur un peloton de cinquante Heinkel 111 du III./KG 53 près de Noyon, les neuf pilotes rencontrent un Henschel 126 qui se défend comme celui du 26 mai : virages serrés au ras du sol. Il finit par s'écraser au nord de Chaulnes, homologué à sept d'entre eux : Capitaine Delfino, Lieutenant Chesnais, Sous-Lieutenants Faisandier et Ponneau, Sergent-Chef Cucumel, Sergents Bernard et Daunizeau.

6 juin 1940

Protection de bombardiers Glenn Martin 167F des GB II/62 et GB II/63 sur le secteur Noyon - Tergnier, une patrouille triple du GC II/9 avec une triple et une double du GC II/5. En fïn de mission le Capitaine Delfino, qui dirige le dispositif, emmène tous les pilotes sur Laon. La patrouille du GC II/9, qui vole aux environs de 2 000 m, voit vers 12 h 00 descendre en piqué un Henschel 126 du 4.(H)/22 poursuivi par un Cuniss. Les pilotes de Bloch plongent à la suite et finissent par l'abattre dans une clairière au nord de Soissons, homologué aux Capitaine Delfino, Lieutenant Chesnais, Adjudant-Chef Rebière, Sergent-Chef Cucumel, Sergent Paris. Mais le Henschel a eu le temps de les attirer dans un nid de Flak ; le Lieutenant Chesnais voit un Bloch évoluer avec difficultés entre les arbres, puis capoter : c'est le Sergent-Chef Cucumel, qui vient d'être abattu aux commandes du Bloch 152 n° 612. Le groupe aura de ses nouvelles un mois plus tard, par un message : " Suis à l'hôpitol de Saint-Quentin, légèrement blessé. "

 

MB 152 du GC II/9

 

9 juin 1940

Protection de bombardiers d'assaut sur Forges-les-Eaux par une patrouille triple détachée au préalable à Claye-Souilly. Un Hs 126 sera abattu peu après 10 h 00 près de Formerie par les Capitaine Delfino, Lieutenant Chesnais, Sous-Lieutenants Faisandier, Adjudant-Chef Rebière, Sergents Pinson. Le commandant Rousseau-Dumarcet a fait le récit suivant de cette mission : " Vers 10 heures, les nôtres patrouillent au-dessus de Forges les Eaux. Les Bréguet 690 bombardent une colonne blindée et s'en donnent à coeur joie. La patrouille, après être montée ou nord revient au sud. Au-dessus, six Me 109 font route en sens inverse. La patrouille fait semblant de ne pas les voir. Elle se sent forte, à sept contre six. Bientôt deux Me 109 se détachent pour attaquer par surprise par derrière. Les nôtres font face et, aussitôt les avions ennemis remontent vers le nord avec les leurs. lls ne reviendront plus sur le secteur. La patrouille du GC II/9, orientée vers le nord, continue sa surveillance. Un Henschel 126 apparaît à la même altitude que la patrouille supérieure. Il vient certainement voir ce que devient la colonne blindée qui, depuis deux jours, pousse vers Forges les Eaux. Le Lieutenant Chesnais l'attaque, puis tous à tour de rôle le tirent. C'est un jeu de massacre. Le Henschel 126 du I.(H)/31 s'écrase en flammes près de Formerie (treizième victoire)."

10 juin 1940

Protection de bombardement sur Fismes le matin avec les GC III/1 et GC I/6. En fin de mission la patrouille du GC II/9 attaque un groupe de Do 17P qui se disloque, larguant ses bombes dans la nature. Le Lieutenant Chesnais en attaque un en virage, puis en piqué, lui tirant six rafales. Un moteur en feu, le bombardier [6M + BM] du 4.(F)/11 va s'écraser près de Chamouille.

Laprès-midi protection de bombardement sur Roizy - Perthes, une patrouille triple légère. Un Henschel 126 du 5.(H)/13 passe peu après 15 h 30 à hauteur de la patrouille dirigée par le Lieutenant Chesnais qui l'attaque aussitôt, bientôt rejoint par deux autres pilotes. Le Hs 126 s'écrase au Thour, victimes du Lieutenant Chesnais, de l'Adjudant-Chef Rebière et du Sergent Courteville.

11 juin 1940

Couverture du terrain sur alerte, une patrouille légère, 20 h 00. Le Lieutenant Chesnais et le Sergent Bernard se dirigent vers des éclatements de la DCA de Fère-Champenoise et voient malgré I'obscurité trois Do 17 se cacher dans les nuages. Au milieu des tirs de l'artillerie anti-aérienne française les deux pilotes attaquent les Dornier qui, en formation serrée, unissent le tir de leurs mitrailleurs. Celui de gauche abandonne le peloton en piqué dans les nuages où Chesnais le perd de vue ; il sera homologué aux deux pilotes (Un Do 17M du Stab./KG 28 est contraint à l'atterrissage dans ses lignes, endommagé à 50%).. Au retour, on découvrira deux balles dans l'hélice de son Bloch ; Bernard, lui, a dû se poser en campagne avec une roue crevée.

 



 

Au 25 juin, le GC II/9 s'est replié sur Toulouse avec seulement 21 pilotes et 10 avions. Demeuré au GC II/9 en pétropole après l'armistice, le Lieutenant Chesnais est démobilisé après le débarquement allié en Afrique du Nord. Il rejoint en novembre 1944 la zone de défense aérienne d'Alger où il est employé à l'école supérieure d'électricité. Le 25 mars 1945, le Capitaine Chesnais devient stagiaire au CIC de Meknès qu'il quitte en mars de l'année suivante pour rejoindre l'Indochine où il est affecté au 2eme GAOA (Groupement Aérien d'Observation d'Artillerie) équipé de MS 500 "Criquet" et qui opère en Conchinchine. C'est sur ce théatre des opérations qu'il est mortellement blessé le 27 juin 1946, pris dans un rabattant au col de Mang Yang, alors qu'il effectuait une mission de reconnaissance d'infanterie au profit du Groupement Divary. Son acte de décès est daté du lendemain.

 


 

NB : L'unité tactique de l'escadrille est la patrouille, laquelle peut-être organisée comme suit :

- Patrouille simple : 3 avions.
- Patrouille légère : 2 avions.
- Patrouille double : 6 avions (2 patrouilles simples).
- Patrouille double légère : 4 avions (2 patrouilles légères).
- Patrouille triple : 9 avions (3 patrouilles simples).
- Patrouille triple légère : 6 avions (3 patrouilles légères).

 

 


Traducteur / Translator / Traduttore / übersetzer / vertaler

 



Chevalier de la Légion d'Honneur
Croix de Guerre 1939-1945 avec palmes
Croix de Guerre des TOE
 

 


 



 


Victoires aériennes

Victoires  
1
.
6
  Collaboration
Probables  
o
.
o
  Collaboration
Non confirmées  
o
.
o
  Collaboration
Endommagés  
o
.
o
  Collaboration

Objectifs terrestres
.
Avions détruits au sol  
-
.
-
  Endommagés au sol
Blindés  
-
.
-
  Véhicules
Locomotives  
-
.
-
  Bateaux

VICTOIRES
Date Heure Revendic Type Unité Avion d'arme Unité Lieu   Référence
26/05/40 Détruit Hs 126
Bloch 152 GC II/9 Péronne
3
6
1
-
-
(Cpt) Delfino Louis
(S/C) Cucumel Johannès
(Lt) Chesnais Charles
(Sgt) Leschi
(Sgt) Pinson
05/06/40 Détruit Hs 126
Bloch 152 GC II/9 Chaulnes
5
8
-
2
-
-
-
(Cpt) Delfino Louis
(S/C) Cucumel Johannès
(S/Lt) Faisandier
(Lt) Chesnais Charles
(Sgt) Bernard
(Sgt) Daunizeau
(S/Lt) Ponnau
06/06/40 Détruit Hs 126
Bloch 152 GC II/9 Soissons
6
3
-
1
9
(Cpt) Delfino Louis
(Lt) Chesnais Charles
(Sgt) Paris
(A/C) Rebière
(S/C) Cucumel Johannès
09/06/40 10.00 Détruit Hs 126
I.(H)/31 Bloch 152 GC II/9 Formerie
7
4
-
-
2
(Cpt) Delfino Louis
(Lt) Chesnais Charles
(S/Lt) Faisandier
(Sgt) Pinson
(A/C) Rebière
10/06/40 Détruit Do 17
4(F)./11 Bloch 152 GC II/9 Chaumonville
5
(Lt) Chesnais Charles
10/06/40 Détruit Hs 126
5.(H)/13 Bloch 152 GC II/9 Tours-s/M
6
3
-
(Lt) Chesnais Charles
(A/C) Rebière
(Sgt) Courteville
11/06/40 Détruit Do 17
Stab./KG 28 Bloch 152 GC II/9 Reims
7
-
(Lt) Chesnais Charles
(Sgt) Bernard


Sources

Avions Hors Série numéro 20 : Les As français de 1939 - 1940 : Première partie d'Accart à Lefol
Avions Hors Série numéro 25 : Les As français de 1939 - 1940 : Seconde partie de Le Gloan à Williame
http://fr.wikipedia.org/wiki/Charles_Chesnais

 

   




 

 

 

 

 

 


Cieldegloire.com