De La POYPE Roland
De La POYPE Roland

 







 

 


Né le 28 juillet 1929 au Pradeaux (Puy de Dôme)

 

 

Capitaine / Chef d'Escadrille
1 200 heures de vol

7 victoires homologuées
9 victoires en collaboration
1 victoire probable
1 avion ennemi endommagé


 


Yakovlev Yak-3, Sous-Lieutenant Roland de la Poype, GC 3 Normandie-Niemen, Heiligenbeil - 8/5/45

 



Grade Date
Unités
Arrivée Départ Fonction Secteur
Caporal
02/40  
Ecole Pilotage Etampes 03/40 21/06/40 Elève pilote France
Cpl/C
03/40  
Gr Réservé de Bbd 1 07/40 01/41 Mitrailleur Dakkar. Gabon
Sgt
01/08/40  
Sq 602 02/41 18/11/42 Pilote Grande-Bretagne
Asp
03/42  
Normandie 18/11/42 10/43 Chef section URSS
Slt
11/42  
Normandie 10/43 25/02/45 Cdt adjoint URSS - 1ere Escad (10/43)
Lt
12/43  
Normandie 25/02/45 20/06/45 Cdt 1ere Escad URSS
Cpt
02/45              


Texte original : http://www.ordredelaliberation.fr/fr_compagnon/804.html

Roland Paulze d'Ivoy de la Poype est né le 28 juillet 1920 aux Pradeaux (Puy de Dôme), son père ingénieur et colonel de réserve sera tué à l'ennemi en 1940.

Le 5 décembre 1939, Roland de la Poype, étudiant, s'engage pour la durée de la guerre au Bataillon de l'Air 131 du Mans. Affecté comme élève pilote à l'Ecole élémentaire de pilotage d'Angers, il est promu caporal en février 1940 et caporal-chef le mois suivant. Pilote à l'Ecole principale d'aviation d'Etampes en mars 1940, il entend l'Appel du 18 juin et décide de rallier l'Angleterre. Il quitte la France à Saint-Jean-de-Luz le 21 juin 1940 sur le Sobieski, un bateau polonais, à destination de l'Angleterre.

Parvenu à Plymouth, il s'engage rapidement aux Forces aériennes françaises libres (FAFL) ; il est promu au grade de sergent le 1er août 1940. Il prend part à l'expédition de Dakar puis à la campagne du Gabon en qualité de mitrailleur du Groupe réservé de bombardement n° 1 (GRB1).

Cinq mois plus tard, il est envoyé à l'entraînement en Grande-Bretagne ; incorporé dans la RAF, il suit les cours de l'Operationnal Training Unit de Llandowavant d'être affecté au Squadron 602 en février 1941 au sud de Londres. Il est pendant six mois l'adjoint du chef de groupe, un Irlandais du nom de Paddy Finucane. Pendant cette période, il escorte des bombardiers dans leurs missions. Promu au grade d'aspirant en mars 1942, il abat son premier avion ennemi, un Messerchmitt 109, le 22 août 1942.

Volontaire pour rejoindre l'escadrille "Normandie", il est muté au groupe de combat n°3 "Normandie" en Russie où il arrive via Téhéran, à Astrakan, le 14 novembre 1942. Sous-lieutenant, pilote chef de patrouille, à bord de son Yak de fabrication soviétique, Roland de la Poype est ensuite nommé commandant en second de la 1ère Escadrille du Groupe de combat n°3 "Normandie"en octobre 1943.

Promu lieutenant en décembre 1943, toujours prêt à combattre, Roland de la Poype se distinguera pendant les opérations d'Orel, de Briansk, d'Ielna, de Smolensk, de Vitebsk, d'Orcha, de Borissov, de Minsk et bien sûr du Niemen. Au cours des batailles du front de l'est, il abat 15 appareils ennemis (des Junker 87 et 88, des Messerchmitt 109, des Focke Wulf 190). A deux reprises, le 14 et le 16 octobre 1944, il abat deux appareils dans la même journée.

Il prend le commandement de la 1ère escadrille le 25 février 1945 avec le grade de capitaine.

La guerre terminée, après un bref séjour à Moscou, le Régiment part pour la France et arrive au Bourget le 20 juin 1945. Comme tous les autres pilotes survivants du Régiment, Roland de la Poype, en raison de sa conduite au combat, titulaire de 10 citations à l'ordre de l'armée aérienne et de 2 citations à l'ordre de l'aviation de chasse, et totalisant 1 200 heures de vol est autorisé par Staline à ramener son Yak sur le territoire français.

Affecté au 2e Bureau de l'Etat-major de l'Armée de l'Air en mars 1946, Roland de la Poype quitte l'armée en 1947.

Le commandant de réserve Roland de la Poype, redevenu civil exerce après la guerre, plusieurs fonctions : agriculteur (propriétaire de fermes modèles, éleveur), industriel (Société d'études et d'applications du Plastique), Maire de Champigné (Maine-et-Loire) et fondateur du Marineland d'Antibes.

Roland de la Poype est membre du Conseil de l'Ordre de la Libération.



 




Grand Officier de la Légion d'Honneur
Compagnon de la Libération - décret du 29 décembre 1944
Croix de Guerre 39/45 (12 citations)
Croix de Guerre Tchécoslovaque
Héros de l'Union Soviétique : 27/11/44 (URSS)
Ordre du Drapeau Rouge (URSS)
Ordre de Lénine : 27/11/44 (URSS)
Mérite de la Guerre pour la Patrie (URSS)
Ordre de la Victoire (URSS)

 




   

  




Victoires aériennes

Victoires  
7
.
9
  Collaboration
Probables  
1
.
o
  Collaboration
Non confirmées  
0
.
o
  Collaboration
Endommagés  
1
.
o
  Collaboration

Objectifs terrestres
.
Avions détruits au sol  
-
.
-
  Endommagés au sol
Blindés  
-
.
-
  Véhicules
Locomotives  
-
.
-
  Bateaux


VICTOIRES
Date Heure Revendic Type Unité Avion d'arme Unité Lieu   Référence
13/04/42 Endommagé Me 109
Spitifre Vb Sq 602 Gravelines
-
(Sgt) De La Poype Roland
22/08/42 Détruit Me 109
Spitifre Vb Sq 602 Gravelines
1
(Sgt) De La Poype Roland

Gravelines, le 22 août 1942


Roland de LA POYPE raconte :

« J'aperçus un "Messer" bien au-dessus de moi, à plus de 3000 pieds ; après une chandelle, accroché à l'hélice, j'ai pu mettre mon Spit en position de tir, sous les trois quarts arrière d'un Me 109G, sur lequel trois triangles s'étalaient largement - un colonel de la Luftwaffe, probablement, je ne sais - mais je lui lâchais une longue rafale si près que je pensais l'emboutir, puis mon avion bascula, et ce n'est que quelques jours après la projection du film enregistré par la caméra de tir que cette victoire me fut attribuée. »
(Source : http://perso.wanadoo.fr/frenchaces)
16/06/43 Probable Fw 189
Yak 1M NN Mouliatino
-
-
???
(Slt) De La Poype Roland
31/08/43 10.00 Détruit Ju 87
Yak 1M NN lelnia
2
(Slt) De La Poype Roland
01/09/43 Détruit Fw 190
Yak 1M NN lelnia
8
3
(Slt) Albert Marcel
(Slt) De La Poype Roland
04/09/43 Détruit Fw 190
Lt Hardt du 1./JG 51 Yak 1M NN lelnia
4
(Slt) De La Poype Roland

Yelnia (URSS), le 4 septembre 1943


Menée par le lieutenant Léon, une patrouille du groupe de chasse Normandie aperçoit au-dessus de Yelnia, libérée depuis le 30 août, une quinzaine de Junkers 88 escortés par des Focke-Wulf 190.

La section menée par le Slt Lefèvre s'attaque aux bombardiers ennemis, pendant que celle du Lt Léon s'occupe des Chasseurs. Dans la mêlée qui s'engage avec les Fw 190, le Slt de La Poype perd de vue le Lt Léon, mais profitant de l'effet de surprise, il se place à bonne portée d'un Fw 190 qu'il incendie et envoie le pilote rejoindre son Walhalla. Lefèvre et l'Asp Largeau s'adjugent un Ju 88 chacun, tandis que les aspirants Bon et Mathis s'en partagent un autre, les bombardiers étant vulnérables sans protection de chasse. Quatre nouvelles victoires pour le Normandie, qui iront finir de brûler sur le sol de Yelnia. Malheureusement, des fantassins russes ont vu le Yak du Lt Gérald Léon aux prises avec deux Fw 190, il se serait fait tirer sans tenter de manœuvre de dégagement.
Aurait-il été victime d'un malaise ou bien était-il déjà mort avant que les Fw 190 ne l'achèvent ? Son corps sera retrouvé dans l'habitacle de son Yak à 6 km à l'est de Yelnia, sur les bords d'une voie ferrée, transpercé par un obus à la hauteur de la ceinture. Il sera inhumé sur place.

La victime du Slt de La Poype est peut-être le Leutnant Hardt de la 1./JG 51, porté disparu dans les environs de Yelnia, aux commandes de son Fw 190 codé 8 blanc.(Source : http://perso.wanadoo.fr/frenchaces)

19/09/43 Détruit Ju 87
Yak 1M NN lelnia
5
8
5
(Lt) Béguin Didier
(Slt) Lefèvre Marcel
(Slt) De La Poype Roland
22/09/43 13.15 Détruit Ju 87
Yak 1M NN Smolensk SE
6
(Slt) De La Poype Roland


Smolensk (URSS), le 22 septembre 1943


Dix Yak du Normandie, emmenés par le commandant Pouyade, décollent sur alerte vers 13h00 du terrain de Filatki. À 30 km au sud-est de Smolensk, ils tombent sur une trentaine de Junkers 87 protégés par une dizaine de Focke-Wulf 190.

Les Français sèment la panique dans les rangs ennemis. Des Stuka encore alourdis de leurs bombes sont abattus par les lieutenants Denis et Béguin, le sous-lieutenant de La Poype, l'aspirant Bon et Risso. Ce dernier obtenant un doublet facile, car sa proie tentant d'éviter son attaque est allée percuter son ailier.
Pendant ce temps, le Slt Albert et ses équipiers maintenaient les chasseurs d'escorte à l'écart. Le Slt Lefèvre et lui éliminent chacun un Fw 190, ainsi que l'Asp Foucaud mais il est accroché par deux ennemis dont il se débarrassera tant bien que mal. Il est contraint d'atterrir en pleine nature, son appareil se retourne, lui occasionnant quelques commotions. Il fut secouru pas les troupes russes qui furent trop contentes de s'occuper d'un pilote du célèbre groupe Normandie. Il rejoignit le terrain en début de soirée. Une bonne journée pour les pilotes français.
(Source : http://perso.wanadoo.fr/frenchaces)

04/10/43 Détruit Hs 126
Yak 1M NN Krasno
11
5
7
2
5
4
(Slt) Albert Marcel
(Asp) Foucaud Henri
(Slt) De La Poype Roland
(Lt) Denis Roger
(Asp) Bon Maurice
(Cdt) Pouyade Pierre
13/10/43 Détruit Fw 190
Yak 1M NN Gorki
9
8
(Slt) Risso Joseph
(Slt) De La Poype Roland
14/10/44 Détruit Me 109
Yak 9 NN Ragnit
9
(Lt) De La Poype Roland
16/10/44 13.30 Détruit Ju 87
Yak 9 NN Pilluponen
16
10
4
1
2
(Lt) Albert Marcel
(Lt) De La Poype Roland
(Asp) Sauvage Roger
(Slt) Marchi Roger
(Asp) Taburet Gaël
16/10/44 13.30 Détruit Ju 87
Yak 9 NN Pilluponen
11
(Lt) De La Poype Roland
16/10/44 18.00 Détruit Fw 190
Yak 9 NN Stalluponen SE
12
3
(Lt) De La Poype Roland
(Slt) Marchi Roger
16/10/44 18.00 Détruit Fw 190
Yak 9 NN Stalluponen SE
13
4
(Lt) De La Poype Roland
(Slt) Marchi Roger
18/10/44 12.45 Détruit Hs 129
Yak 9 NN Stalluponen S
14
6
(Lt) De La Poype Roland
(Slt) Marchi Roger
23/10/44 14.20 Détruit Fw 190
Yak 9 NN Gumbinnen SE
15
(Lt) De La Poype Roland
26/10/44 11.35 Détruit Me 109
Yak 9 NN Walterkehmen
22
16
3
(Lt) Albert Marcel
(Lt) De La Poype Roland
(Slt) Iribarne Robert

 


Sources

   

http://www.normandieniemen.org
http://www.normandieniemen.com
http://normandieniemen.free.fr
http://perso.wanadoo.fr/frenchaces/
http://www.ordredelaliberation.fr
http://www.mediares.fr/niemen/

STALIN'S FALCONS - Thomas Polak with Christopher Shores. Grub Street Editions.
Aviateurs de la Liberté - Mémorial des Forces Aériennes Libres par le Colonel Henry Lafont
Normandie-Niemen - Editions Heimdal par Christian-Jacques Ehrengardt
"Ceux du Normandie-Niemen" d'Yves Donjon - Editions Astoure

         





 

 

 

 

 

 


Cieldegloire.com