De LABOUCHERE François
De LABOUCHERE François

 



 


Né le 18 septembre 1917 à Saint-Jean-le-Vieux dans l'Ain.
Disparu le 5 septembre 1942 en combat aérien (25 ans)

 

Capitaine / Flight Lieutenant
85 mission / 277 Heures de vol de guerre

4 victoires homologuées
1 victoire probable
2 appareils ennemis endommagés





Grade Date
Unités
Arrivée Départ Fonction Secteur
Sgt
1940
 
Armée Air 09/39 06/40 Elève Pilote France
Adj
09/40
 
OTU 30/07/40 10/09/40 Elève Pilote Grande Bretagne
Slt
15/03/41
 
Sq 85 13/09/40 21/09/40 Pilote Grande Bretagne
Lt
24/09/41
 
Sq 145 21/09/40 05/12/40 Pilote Grande Bretagne
Cpt
01/08/42
 
Sq 249 05/12/40 05/41 Pilote Grande Bretagne
     
Sq 242 05/41 05/41 Pilote Grande Bretagne
     
Sq 615 05/41 09/41 Pilote Grande Bretagne
     
Sq 340 11/41 05/09/42 Pilote. Chef Esc Grande Bretagne

Texte original : http://www.ordredelaliberation.fr/fr_compagnon/535.html

Fils d'officier de cavalerie, issu d'une vieille famille de noblesse protestante, François de Labouchère est né le 18 septembre 1917 à Saint-Jean-le-Vieux dans l'Ain. Passionné d'aviation et très sportif, il apprend à piloter grâce à l'aviation populaire en 1936 et possède rapidement un petit avion personnel. Il prépare l'Ecole de l'Air à Paris, au lycée Janson de Saillly. Dès la déclaration de guerre de septembre 1939, il s'engage naturellement dans l'armée de l'air comme élève pilote. En stage à l'école de chasse n° 3 à Avord au moment de l'armistice, il suit la retraite de son unité jusqu'aux Pyrénées et, avec une quinzaine de camarades, décide de rejoindre l'Afrique du Nord où, pensent-ils, la guerre va se poursuivre. François de Labouchère, qui apprend alors la mort de son père à la tête du 6e Dragons, embarque à Bayonne sur un bateau norvégien, le Talberg, gagnant le Maroc. Finalement, de Casablanca, le petit groupe réalise que l'Afrique du Nord suivra l'armistice et embarque donc à nouveau, sur un bâtiment, l'Anadyr, évacuant des troupes polonaises vers l'Angleterre.

Après une halte à Gibraltar, les élèves pilotes parviennent en Grande-Bretagne début juillet 1940. Arrivé à Londres, François de Labouchère s'engage dans les Forces aériennes françaises libres (FAFL) et est sélectionné pour servir comme pilote de chasse dans la Royal Air Force où il fait équipe avec son camarade François Fayolle. En stage dans la RAF du 30 juillet au 10 septembre 1940, il est promu adjudant et affecté, avec François Fayolle, au Squadron 85, qui rapidement se trouve en période de repos, sous les ordres du Squadron Leader Peter Townsend, et est promu adjudant. Jusqu'en décembre 1940 il remplit 6 missions de guerre avant d'être muté au Squadron 249. Promu sous-lieutenant le 15 mars 1941, il est victime, le 18 avril, d'un accident aérien, parvenant de justesse à quitter son appareil en vol et à atterrir sans dommage. François de Labouchère, toujours avec François Fayolle, est muté quelques jours plus tard au Squadron 242. Le 23 juin 1941, il obtient sa première victoire aérienne en abattant un Me 109.

En juillet 1941, il envisage, avec deux camarades, de survoler les Champs-Elysées à bord de trois appareils et de larguer des fumigènes tricolores le 11 novembre 1941 ; il obtient l'accord du commandement militaire britannique mais Winston Churchill y met son veto pour des raisons de sécurité. Pour éviter d'être mis au repos, malgré la fatigue, il obtient avec quelques camarades d'être maintenu sur place, à Manston, et affecté, le 13 septembre 1941, au Squadron 615 qui vient relever le 242. Il devient formateur, spécialiste des attaques antinavires ; il est promu lieutenant le 24 septembre 1941, une semaine après avoir abattu un second Me 109 et en avoir endommagé deux autres, dont un considéré comme détruit. Il a également à son actif l'attaque d'une vingtaine de bateaux allemands.

En novembre 1941, il rejoint les rangs du groupe de chasse "Ile-de-France" ( Squadron 340) en formation en Ecosse. Fin juillet 1942 il est l'un des premiers Français libres à recevoir la Distinguished Flying Cross. Il est promu capitaine le 1er août 1942 et prend la tête de l'escadrille "Versailles". Il participe à trois missions lors de l'opération Jubilee sur Dieppe, le 19 août 1942. Dans la journée, il abat un bombardier allemand et en endommage deux autres, mais ce succès est endeuillé par la disparition de François Fayolle au cours de l'opération.

François de Labouchère compte alors 277 heures de vol en opérations et 85 missions offensives (sans compter les missions défensives) et a remporté 4 victoires aériennes et coulé 25 bateaux lorsque, le 5 septembre 1942, au retour d'une opération offensive sur la Baie de Somme, il disparaît en combat aérien face à des FW 190. Son corps ne sera pas retrouvé.

 




   


Chevalier de la Légion d'Honneur
Compagnon de la Libération - décret du 5 janvier 1943
Croix de Guerre 1939-45 (4 citations)
Médaille de la Résistance avec rosette
Médaille des Services Volontaires dans la France Libre
Distinguished Flying Cross (GB)
 


 



 


Victoires aériennes

Victoires  
4
.
o
  Collaboration
Probables  
1
.
o
  Collaboration
Non confirmées  
o
.
o
  Collaboration
Endommagés  
2
.
o
  Collaboration
Bombes volantes  
0
.
o
  Collaboration

Objectifs terrestres
.
Avions détruits au sol  
-
.
-
  Endommagés au sol
Blindés  
-
.
-
  Véhicules
Locomotives  
-
.
20
  Bateaux

VICTOIRES
Date Heure Revendic Type Unité Avion d'arme Unité Lieu   Référence
23.06.41 Détruit Me 109
Spitfire Sq 242 -
1
(Slt) De Labouchère François
17.09.41 Détruit Me 109
Spitfire Sq 615 -
2
(Slt) De Labouchère François
17.09.41 Endommagé Me 109
Spitfire Sq 615 -
-
(Slt) De Labouchère François
17.09.41 Probable Me 109
Spitfire Sq 615 -
-
(Slt) De Labouchère François
19.08.42 Détruit Do 217
Spitfire Sq 340 Dieppe
3
(Cpt) De Labouchère François
19.08.42 Détruit Do 217
Spitfire Sq 340 Dieppe
4
(Cpt) De Labouchère François
19.08.42 Endommagé Do 217
Spitfire Sq 340 Dieppe
-
(Cpt) De Labouchère François


Sources



ACES HIGH - Christopher Shores and Clive Williams. Grub Street Editions
Aviateurs de la Liberté - Mémorial des Forces Aériennes Françaises Libres - Colonel Henry LAFONT
http://www.ordredelaliberation.fr/fr_doc/liste_biographie.htm




 

 

 

 

 

 


Cieldegloire.com