DOUMER René
DOUMER René

 

 





 

 



Né le 31 octobre 1887 à Laon (Aine)
Tué au combat le 26 avril 1917

 

 

Capitaine

7 victoires homologuées (dont 4 en collaboration)
4 victoires non homologuées


 

 



Grade Date
Unités
Arrivée Départ Fonction Secteur
Lt
Print 14
 
Infanterie 1914 1915 Fantassin France
Cpt
28/11/16
 
Ecole Pilotage 1915 02/16 Elève Pilote France
     
Esc C 64 03/16 09/16 Pilote France
     
Esc N 76 09/16 04/17 Cdt France


Quatrième des huits enfants du Sénateur et futur Président de la République Paul Doumer, assassiné à Paris en 1932, René Doumer est né le 31 octobre 1887 à Laon, dans l'Aisne. Il débute son service militaire le 7 octobre 1908. Officier de réserve au 45e régiment d’infanterie, il demande à être affecté au 2e bataillon de chasseurs à pied, à Lunéville. Il est nommé lieutenant au printemps 1914 et c’est en cette qualité qu’il le rejoint. Le bataillon est engagé dès le 3 août 1914 contre les chevaux légers allemands de Dieuze dont il repousse l’agression. Il combat dans l'avant garde lors de l'offensive de Sarrebourg Morhange et prend place à l'arrière place lorsque la retraite est sonnée.

Peu avant la blessure fatale de son frère André, le 22 août près de Lunéville, René est blessé grièvement d’une balle à la cuisse au moment où il s’élance d’une tranchée à la tête de sa section, malgré la blessure sérieuse, il se relève et continue à exercer son commandement ; la boue pénétrant dans l’ouverture des plaies. Le lieutenant et dix-sept sous-officiers et soldats frappés également, sont transportés dans le bois. A l’aide d’une mauvaise charrette de paysan réquisitionnée pour le transporter, lui et les autres blessés incapable de marcher, passent la nuit à travers les avant-gardes allemandes et arrivent le matin dans les lignes françaises.

La boue, le moment tardif où le lieutenant est pansé font que bientôt on constate un commencement de gangrène. Après de longs mois d’opérations et de souffrances, il est guéri mais son handicap le rend inapte à servir de nouveau dans l’infanterie. Pour son comportement au combat, il est fait Chevalier de la Légion d'Honneur dès le 17 septembre 1914

Une fois remis de ses blessures, il est transféré dans l'Aviation et obtient son Brevet de Pilote Militaire n° 2980 le 28 février 1916 avant d'être envoyé au GDE (Groupe des Divisions d'Entrainement). Le 6 mars 1916, il est affecté à l'Escadrille C 64, une escadrille de reconnaissance équipée d'appareils Caudron mais avec laquelle il parvient malgré tout à remporter ses deux premières victoires en compagnie de ses mitrailleurs, recevant une citation le 2 avril 1916. Moins d’un mois après avoir obtenu son brevet de pilote, René à déjà deux victoires à son actif. Détaché à Verdun, il livre dix combats dominant chaque fois son adversaire ; il est promu capitaine. Le 10 septembre 1916, il prend le commandement de l'Escadrille N 76. Le 2 décembre, sur un Morane-Saulnier, avec le lieutenant Henriot comme observateur, il effectue une reconnaissance photographique ; il est accompagné par trois Nieuport : il avise un avion ennemi qui porte deux cocardes tricolores sur les plans inférieurs. Il se précipite sur le lâche qui emploie de pareils procédés, le met en fuite et poursuit sa mission.

Au sein de cette unité, il reçoit 5 nouvelles citations et remporte les 5 autres victoires de son Palmarès, atteignant le rang d'As le 23 janvier 1918.

Le capitaine René est tué le 26 avril 1917 à l’âge de 29 ans, dans un combat sans égal, dans la bataille de l’Aisne, seul contre six avions ennemis. Il est tué en combat aérien par l'Oblt Erich Hahn, commandant de la Jasta 19. Ce jour là, une mission d’observation sur un lourd appareil triplace est envoyée au nord de Reims. Le capitaine Doumer prend le commandement du détachement de protection que devait accompagner trois autres pilotes ; mais l’avion triplace s’élève trop tôt, le capitaine Doumer seul était prêt ; il décolle seul pour assurer la protection. Près du fort de Brimont, une escadrille de six ou sept avions s’élancent sur lui, Doumer ne peut que faire face ; selon le récit allemand, le combat dura plus d’une heure ; permettant au triplace de rejoindre les lignes françaises. Doumer ne reparut plus.

Il pouvait être blessé ou prisonnier ; on attendit plusieurs semaines et ce n’est que le 20 mai qu’on connut la mort de l’aviateur. Le matin de ce jour, un soldat trouva une enveloppe qui portait cette inscription « Aux aviateurs de la Ve armée », dans cette enveloppe se trouvait cette note :

« Le capitaine René Doumer est tombé dans un combat aérien le 26 avril 1917, au nord de Brimont. Il a été enterré dans le cimetière militaire des officiers allemands et les honneurs militaires lui ont été rendus, à Asfeld-la-Ville. Deux photographies avaient été jointes, l’une représentait les obsèques avec les soldats qui l’entouraient, l’autre était celle de la tombe seule.

La tombe fut découverte intacte lors de la prise d’Asfeld-la-ville par les troupes françaises au mois d’octobre 1918, par nos soldats de la 45e division.

 

 

Comme dans de nombreuses familles françaises, le prix à payer au cours de la grande guerre aura été lourd comme en témoigne la plaque commémorant la disparition de 4 des fils du président Doumer parmi lesquel Marcel Doumer, commandant de la SPA 88 au moment de sa disparition, le 28 juin 1918

 

 


Traducteur / Translator / Traduttore / übersetzer / vertaler

 

 


Chevalier de la Légion d'Honneur (17/09/14)
Croix de Guerre 1914-18
Médaille des Blessés 1914 - 18
 

 

 



 


Victoires aériennes

Victoires Homologuées  
3
.
4
  Collaboration
Non Homologuées  
4
.
o
  Collaboration
Endommagés  
o
.
o
  Collaboration

VICTOIRES
Date Heure Revendic Type Unité Avion d'arme Unité Lieu   Remarque
19.03.16
-
Détruit LVG C
- - C 64 Pont Faverger
1
-
Lt René Doumer
Mitrailleur
30.03.16
-
Détruit Fokker E
- - C 64 St Mary a Py
2
1
Lt René Doumer
Sdt Jannotte
23.10.16
-
Détruit Avion
- - N 76 Nord Azannes
3
Lt René Doumer
23.10.16
-
Détruit Avion
- - N 76 Nord Romagne
4
Lt René Doumer
24.12.16
-
Non Hom Rumpler
- - N 76 -
-
Cpt René Doumer
23.01.17
-
Détruit Avion
- - N 76 Nord Craonne
5
1
Cpt René Doumer
MdL René Bazinet
09.02.17
-
Non Hom Rumpler
- - N 76 Lignes allemandes
-
-
Cpt René Doumer
Sgt Pierre Bonnet
17.03.17
12:30
Détruit Biplace
FlAbt 201 - N 76 Corbeny
6
2
Cpt René Doumer
MdL René Bazinet
28.03.17
10:40
Détruit Avion
- - N 76 Bermericourt
7
Cpt René Doumer


Sources

http://jnmasselot.free.fr/Histoire%206/1917%20Ren%C3%A9%20Doumer.pdf
http://albindenis.free.fr/
http://www.theaerodrome.com/index.php
http://fandavion.free.fr/asfrancais_14-18.htm
Over the Front - Norman Franks et Frank W Bailey




 

 

 

 

 

 


Cieldegloire.com