FOUCAUD Henri
FOUCAUD Henri

 







 


Né le 17 décembre 1908 à Montigny sur Canne (Nièvre)
Tué accidentellement le 21 avril 1944 sur l'aérodrome de Toula (URSS) (35 ans)

 

Sous-Lieutenant

4 victoires homologuées
5 victoires en collaboration
1 victoire probable en collaboration





Grade Date
Unités
Arrivée Départ Fonction Secteur
Asp
15/06/43
 
Ecole de l'Air 1939 1940 Instructeur France
Slt
21/04/44
 
Normandie 03/08/43 21/04/44 Pilote 1er Esc URSS

Le sous-lieutenant Henry Foucaud est né le 17 décembre 1908 à Montigny-sur-Canne dans la Nièvre. Après des études secondaires au Lycée de Nevers, il entre à l'école d'aviation Hanriot et se consacre entièrement à sa passion : le pilotage. Breveté en juillet 1929, il s'engage et reçoit le mois suivant son affectation pour Reims et la 3e escadrille du 12e régiment de bombardement. A l'issue de sa période légale sous les drapeaux, il entre comme moniteur à Broyelle (Nord) puis à l'école d'Ambérieu-en-Bugey. Il entreprend alors une carrière qui le conduit à Bourges chez Hanriot et, à la mobilisation, à l'école auxiliaire de pilotage de Vichy. Il est affecté ensuite à la défense aérienne de Paris puis moniteur des élèves aspirants à Versaille. A la débâcle, l'école de Versailles est repliée à la Rochelle. Par la suite, il convoya des transports en Afrique du Nord au départ de Marignane.

Démobilisé, il est renvoyé dans ses foyers en juillet 1940, il s'adonne au vol à voile de compétition en entrant comme moniteur au centre de Saint-Auban-sur-Durance. Il bat ainsi, en octobre 1942, le record de France de durée et d'altitude avec son équipier Pierre Decroo. Il parvient ainsi à 3060 mètres, l'ancien record étant de 1800 mètres et pulvérise le record de durée qui était de 7 heures en effectuant un vol de 11 heures 30 minutes. En février 1943, en compagnie de trois autres pilotes dont Jacques De Saint Phalle, il met un terme à cette existence paisible, s'évade par l'Espagne en marchant 5 jours et 5 nuits et se joint, à Londres, aux Forces aériennes françaises libres (FAFL) qui l'envoient en juillet 1943 au groupe de chasse n° 3 grâce à une falsification de son âge réel. Il est nommé aspirant le 15 juin 1943. Volontaire pour le "Normandie", il rejoint le groupe le 3 août 1943 à Toula où il participe après quelques semaines d'entraînement nécessaire pour maîtriser son Yak 9, aux campagnes que lance le "Normandie" sur Smolensk.

Le 27 août 1943, en patrouille avec la 1ère escadrille, il attaque et descend un Fw 190. Sa fougue naturelle le pousse à accompagner sa victime dans ce piqué fatidique et, pris en chasse par un autre Fw 190, il manque de s'écraser. Il faut toute la bienvaillance de son équipier pour le tirer de ce mauvais pas. Quatre jours plus tard, c'est un nouveau Fw 190 qui succombe à ses assauts. Deux succès en quatre jours, cela laisse présager les plus beaux succès pour la suite des combats. Le 17 septembre, il ajoute un Fw 190 à son tableau de chasse. Puis, le 22 septembre, après avoir livré bataille en compagnie de Joseph Risso, l'aspirant Foucaud disparaît, plongeant ses camarades dans l'inquiétude. Le rédacteur du journal de marche et d'opérations écrit : "Foucaud ne rentre pas". A 18 heures, un U2 tourne autour de la piste, le passager arrière fait de grands signaux en agitant les bras. A l'atterrissage, nous voyons Foucaud, " tout emmitouflé " et couvert de pansements. Il a, dans un combat, descendu un Fw 190 puis, ses armes enrayées, été poursuivi et tiré par deux autres Fw 190 ; il a réussi à se dégager et a cherché à se poser sur un terrain au nord de Jelnja. En touchant le sol l'appareil a capoté et s'est retrouvé brisé sur le dos. Les russes du terrain ont tout de suite dégagé Foucaud qui, heureusement n'avait que des blessures superfïcielles à la tête, un pouce foulé, de nombreuses écorchures et quelques contusions (...) " (1).

Le mois d'octobre offre à ce téméraire pilote l'occasion de multiplier les contacts décisifs avec la Luftwaffe. Le 4 octobre, c'est un Hs 126 qui est victime de sa précision. Le 12, en collaboration avec Albert il abat son cinquième Fw 190. Enfin, dans la même journée du 15 octobre il s'assure deux victoires homologuées et une probable. Le 21 avril 1944, en rentrant d'un exercice Henry Foucaud fait un tonneau à 50 mètres du sol. Arrivant sur le dos, il part en retournement et son avion s'écrase au sol. Accident dû vraissemblablement au bretelles du siège qui ont cédé. Ses camarades accourus ne peuvent plus rien. Le même jour, il avait été nommé sous-lieutenant. Le sous-lieutenant Foucaud est mort aux commandes de son Yak, s'entraînant afin de contribuer encore plus efficacement à la lutte contre l'envahisseur nazi. Il avait neuf victoires aériennes à son palmarès dont huit homologuées. Il était titulaire de la Légion d'Honneur, Croix de Guerre, Médaille des Blessés, Ordre de la Guerre pour la Patrie.

Au moment de sa mort il totalisait 4015 heures de vol dont 42 heures de vol de guerre pour 59 missions et 20 combats.

(1) J.M.O.,S.H.A.A., G 8011.





Chevalier de la Légion d'Honneur
Croix de Guerre 1939-45 (8 citations)
Médaille des blessés
Ordre de la Guerre pour le Salut de la Patrie (URSS)
 




 


Victoires aériennes

Victoires  
4
.
5
  Collaboration
Probables  
o
.
1
  Collaboration
Non confirmées  
o
.
o
  Collaboration
Endommagés  
o
.
o
  Collaboration

Objectifs terrestres
.
Avions détruits au sol  
-
.
-
  Endommagés au sol
Blindés  
-
.
-
  Véhicules
Locomotives  
-
.
-
  Bateaux

VICTOIRES
Date Heure Revendic Type Unité Avion d'arme Unité Lieu   Référence
27/08/73 19.00 Détruit Fw 190
Yak 1M NN Spsas / Danemark W
1
(Asp) Foucaud Henri
31/08/43 Détruit Fw 190
Yak 1M NN lelnia
2
(Asp) Foucaud Henri
17/09/43 Détruit Fw 190
Yak 1M NN lelnia
3
(Asp) Foucaud Henri
22/09/43 13.15 Détruit Fw 190
Yak 1M NN Smolensk SE
4
(Asp) Foucaud Henri
04/10/43 Détruit Hs 126
Yak 1M NN Krasno
11
5
7
2
5
4
(Slt) Albert Marcel
(Asp) Foucaud Henri
(Slt) De La Poype Roland
(Lt) Denis Roger
(Asp) Bon Maurice
(Cdt) Pouyade Pierre
12/10/43 Détruit Fw 190
Yak 1M NN Gorki
12
6
(Lt) Albert Marcel
(Asp) Foucaud Henri
15/10/43 Détruit Ju 88
Yak 1M NN Gorki N
13
10
7
(Lt) Albert Marcel
(Slt) Lefèvre Marcel
(Asp) Foucaud Henri
15/10/43 Détruit Fw 190
Yak 1M NN Gorki N
14
8
(Lt) Albert Marcel
(Asp) Foucaud Henri
15/10/43 Détruit Fw 190
Yak 1M NN Gorki N
15
9
(Lt) Albert Marcel
(Asp) Foucaud Henri
15/10/43 Probable Ju 88
Yak 1M NN  
-
-
(Lt) Albert Marcel
(Asp) Foucaud Henri



Sources

   

http://www.normandieniemen.org
http://www.normandieniemen.com
http://normandieniemen.free.fr
http://perso.wanadoo.fr/frenchaces/
http://www.ordredelaliberation.fr
http://www.mediares.fr/niemen/

STALIN'S FALCONS - Thomas Polak with Christopher Shores. Grub Street Editions.
Aviateurs de la Liberté - Mémorial des Forces Aériennes Libres par le Colonel Henry Lafont
Normandie-Niemen - Editions Heimdal par Christian-Jacques Ehrengardt
"Ceux du Normandie-Niemen" d'Yves Donjon - Editions Astoure

         




 

 

 

 

 

 


Cieldegloire.com