LAYEC Gilbert
LAYEC Gilbert

 




 


Né le 20 juin 1915 à St Gildas de Rhuys (Morbihan)
Tué à l'entraînement le 23 octobre 1943 (28 ans)

 

 

 

Capitaine

Aucune victoire homologuée





Grade Date
Unités
Arrivée Départ Fonction Secteur
Slt
01/10/37
 
Armée Air 1935 1942 Pilote Reco France
Lt
10/39
 
RAF - OTU Fin 42 1943 Transformation Grande Bretagne
Cpt
194?
 
Sq 341 1943 23/10/43 Commandant Grande Bretagne

Engagé volontaire au titre des élèves officiers de l'Ecole de l'Air, en 1935, Gilbert Layec obtient son brevet de pilote militaire en juillet 1936. Le 1 octobre 1937, il est nommé Sous Lieutenant, obtient également le brevet d'observateur en avion et rejoint la 52eme Escadre Aérienne, à Nancy. Promu Lieutenant en octobre 1939, il participe à toute la "drôle de guerre" et à la campagne de France avec le Groupe de Reconnaissance I/52, où se trouve aussi Léo Barbier qui sera tué le 15 octobre 1943 au Groupe Normandie.

Le 16 mars 1940, il décolle avec le Lieutenant Colonel observateur de Vitrolles et le Sergent Chef Mitrailleur Raguin pour une mission sur la région de Francfort / Coblence en Allemagne. Blessé de onze éclats de Flak au-dessus du terrain d'aviation de Coblence, il laisse les commandes à son observateur, puis les reprend et pose l'avion à Nancy.

Le 15 juin 1940, alors qu'il survole en rase-mottes des colonnes blindées allemandes dans la région d'Autun / Chaumont / Troyes, son Bloch 174 est atteint par un obus de flak qui crible d'éclats la cabine avant et blesse son observateur à une jambe. Il réussit à ramener son avion très endommagé à son terrain.

Le 2 septembre 1940, il est affecté au Groupe de Reconnaissance I/22, à Rabat, revient en avril 1941 à Toulouse. Là, il sert comme instructeur mais assure aussi le convoyage de Glenn-Martin 167 vers la Syrie. Gilbert Layec refuse l'occupation allemande et cherche un moyen de rejoindre la Grande Bretagne et la France Libre. Après plusieurs échecs, il réussit à passer les Pyrénées et arrive en Angleterre fin 1942.

Il s'engage dans les Forces aériennes françaises libres (FAFL). et après une formation de pilote dans les écoles de la RAF, il est affecté au Groupe de Chasse n° 1 "Alsace" (Squadron 341 de la RAF). Le 23 octobre 1943, il se tue au cours d'un vol d'entraînement, don appareil s'écrasant à Saint Issey en Cornouailles.







Chevalier de la Légion d'Honneur
Croix de Guerre 1939/45 avec 2 Palmes et 1 étoile de Vermeil



 

 


Victoires aériennes

Victoires  
o
.
o
  Collaboration
Probables  
o
.
o
  Collaboration
Non confirmées  
o
.
o
  Collaboration
Endommagés  
o
.
o
  Collaboration
Bombes volantes  
0
.
o
  Collaboration

Objectifs terrestres
.
Avions détruits au sol  
-
.
-
  Endommagés au sol
Blindés  
-
.
-
  Véhicules
Locomotives  
-
.
-
  Bateaux

VICTOIRES
Date Heure Revendic Type Unité Avion d'arme Unité Lieu   Référence
- - -
-
(-) -


Sources



Aviateurs de la Liberté - Mémorial des Forces Aériennes Françaises Libres - Colonel Henry LAFONT




 

 

 

 

 

 


Cieldegloire.com