IWAMOTO Tetsuzo
IWAMOTO Tetsuzo


 

 











 

 

 

Né en juin 1916
Décédé en 1955 (39 ans)

 

Lieutenant Junior

80 ~ 202 victoires


 

   

 


Grade Date
Unités
Arrivée Départ Fonction Secteur
A1/c
1938
JNAF 1934 12/36 Elève Pilote Japon
PO1/c
1940
12 AG 1937 09/38 Pilote Chine
CPO
1942
Sakai AG 1938 1941 Pilote Japon
Ens
10/44
Zuikakku 1941 08/42 Pilote Pacifique - Pearl Harbor
Lt-jg
1945
281 AG 03/43 11/43 Instructeur Japon
   
204 et 253 AG 11/43 06/44 Pilote Rabaul. Truk.
   
252 AG 09/44 11/44 Pilote Formose Philippines
   
203 AG 01/45 08/45 Pilote Japon - Défense territoriale

Plus grand As Japonais de la guerre avec la Chine et du Pacifique, Tetsuzo Iwamoto doit en partie son score élevé à la longévité de sa carrière de combattant... 7 ans. Chasseur rusé, Iwamoto était un adepte de la tactique du "Hit and run" (Tirer et s'éloigner rapidement) qu'il préférait au combat tournoyant beaucoup plus hasardeux. Troisième enfant d'une fratrie de 4, il nait en 1916, dans la province d'Hokkaïdo. Il suit des études d'agriculture au Lycée Agricole et Forestier de Masuda et développe très vite un sens de l'individualisme aggravé par un caractère têtu qui provoque rapidement la consternation de ses professeurs et qui fera plus tard celle de ses supérieurs lorsqu'il sera militaire.

N'aspirant pas vraiement à devenir fermier, Iwamoto s'engage en secret dans la Marine en juin 1934 après avoir expliqué à ses parents qu'il avait besoin de s'isoler pour réviser ses examens. Ses parents furent très déçus en apprenant son engagement car ils comptaient sur lui pour les aider à la ferme. Iwamoto nourrit d'emblé le désir de devenir pilote, espérant ainsi être mieux lotis qu'un simple matelot. Après avoir réussit le difficile d'examen d'entrée et effectué son entraînement, il reçoit ses ailes en décembre 1936. Le futur "As des As" montre rapidement son habilité en vol.

Affecté au 12eme Air Groupe, en Chine, il effectue son baptême du feu le 25 février 1938 au-dessus de Nanchang lorsque la section dans laquelle se trouve l'A1/c Iwamoto est attaquée par des I-15 et des I-16 qui assurent la protection de bombardiers de l'Armée Chinoise. Dans la mêlée qui suit, le jeune pilote de 22 ans revendique 4 victoires et une probable. Il renouvelle son exploit le 29 avril au-dessus de Hankow lorsqu'il abat à nouveau 4 appareils Chinois, recevant une citation de la par de son chef de Group pour avoir été le meilleur pilote de la journée. En septembre 1938, il rentre au Japon avec 14 victoires à son actif et devient membre du Sakai Air Group. En très peu de temps, il est devenu le meilleur As de ce conflit.

Peu avant le début de la guerre avec les Etats-Unis, il est posté sur le Porte-avions Zuikaku.et participe aux opérations de couverture aérienne lors de l'attaque sur Pearl Harbor, aux opérations dans l'Océan Indien et à la bataille de la Mer de Corail. En août, il doit rentrer au Japon pour devenir instructeur afin de compenser les pertes engendrées par la désastreuse bataille de Midway. En mars 1943, il est affecté au 281eme Air Group dans le Nord du Japon pour y former les jeunes pilotes. Pendant qu'Iwamoto tente d'inculquer son savoir aux jeunes recrues, la base de Rabaul en Nouvelle Bretagne fait l'objet d'importantes attaques de la part des Alliés de la 13eme et de la 5eme Air Force, entraînant une chute très rapide et brutale du nombre de pilotes disponibles pour défendre ce bastion d'une grande importance stratégique. En novembre, afin de renforcer les défenses de Rabaul, Iwamoto est envoyé sur cette base à la tête d'un groupe de 15 pilotes et de leurs avions. Dès leur arrivée, les pilotes sont intégrés au 204eme Air Group. Iwamoto sera transféré au 253eme Air Group un peu plus tard et débute les opérations contre les forces alliées dès son arrivée à Rabaul.

Le 17 novembre 1943, Iwamoto fait sa première rencontre avec des F4U Corsair au cours d'une attaque dur Torokina. Ses opposants appartiennent à la VF 17 "Joly Rogers". L'attaque Japonaise se révèle insatisfaisante mais Iwamoto revendique ses 2 premiers Corsair. Avec la nouvelle année qui débute, les forces Américaines s'accroissent encore et après l'assaut sur l'ile de Truk les 16 et 17 février 1944, les Japonais sont obligés de retirer tous les appareils encore disponibles de Rabaul. Iwamoto se replie sur Truk et se retrouve immédiatement engagé contre les bombardiers B-24 qui sans relache attaquent la base. Tout au long du premier semestre 1944, Iwamoto se bat dans le Pacifique, reculant sans cesse devant l'inéxorable poussée Américaine. Il rentre au Japon en juin 1944 mais reprend sa place en première ligne à Formose et aux Philippines à partir d'octobre avec le 252eme Air Group (316 Hikotai - Escadrille). En octobre 1944, il est promu officier avec le rang d'Enseign. A ce stade de la guerre, la situation s'est tellement dégradée qu'il est contraint à effectuer des missions en solitaire de mitraillages de troupes et des attaques d'aérodromes la nuit tant la supériorité aérienne de jour est énorme. Devant son manque de succès, il rentre au Japon en novembre 1944. Au printemps 1945, il intègre le 203eme AGavec lequel il lutte contre les B-29 qui désormais survolent la capitale Nippone. Il opère depuis l'ile de Kuyshu et participe aux combats sur Okinawa, passant les derniers mois de la guerre à entraîner de jeunes Kamikazes sur la base de Iwakuni.

Totalement perdu après la défaite de son pays, Iwamoto ne parvient pas à se satisfaire de cette paix retrouvée et de l'humiliation qui l'accompagne. Il enchaîne les boulots sans jamais être satisfait et tombe dans l'alcoolisme ce qui lui vaut de nombreux problèmes personnels. Le plus grand As Japonais meurt à l'âge de 38 ans des suites d'une septicémie suite à plusieurs interventions chirurgicales du dos consécutives de blessures reçues au combat.

Au cours de ses campganes, Iwamoto tenait une comptabilité rigoureuse de ses victoires et si la nature sure ou probable des victoires revendiquées reste à démontrer, il aurait abattu : 7 F4F, 4 P38, 48 F4U, 2 P39, 1 P40, 29 F6F, 1 P47, 1 P51, 4 Spitfire, 48 SBD (plus 30 en l'air avec des bombes à fragmentation) et 8 B25. Au cours de la période passée à Rabaul, il revendique 142 victoires pour un total, toutes guerres confondues de 202 victoires - 26 victoires en collaboration, 22 victoires non confirmées, 2 endommagés et 2 détruits au sol. Bien que les historiens Japonais aient ramené ce chiffre à 80, il semble que personne ne sera jamais en mesure d'établir le palmarès réel d'Iwamoto.

 


 

 

Date Heure Revendic Type Unité Avion d'arme Unité Lieu   Référence
25.02.38 Détruit I-15 / I-16
Claude 12 AG Nanchang
1
A1/c Iwamoto Tetsuzo
25.02.38 Détruit I-15 / I-16
Claude 12 AG Nanchang
2
A1/c Iwamoto Tetsuzo
25.02.38 Détruit I-15 / I-16
Claude 12 AG Nanchang
3
A1/c Iwamoto Tetsuzo
25.02.38 Détruit I-15 / I-16
Claude 12 AG Nanchang
4
A1/c Iwamoto Tetsuzo
25.02.38 Probable I-15 / I-16
Claude 12 AG Nanchang
-
A1/c Iwamoto Tetsuzo
29.04.38 Détruit I-15 / I-16
Claude 12 AG Hankow
-
A1/c Iwamoto Tetsuzo
29.04.38 Détruit I-15 / I-16
Claude 12 AG Hankow
-
A1/c Iwamoto Tetsuzo
29.04.38 Détruit I-15 / I-16
Claude 12 AG Hankow
-
A1/c Iwamoto Tetsuzo
29.04.38 Détruit I-15 / I-16
Claude 12 AG Hankow
-
A1/c Iwamoto Tetsuzo
17.11.43 Détruit F4U
VF 17 A6M 253 AG Torokina
-
CPO Iwamoto Tetsuzo
17.11.43 Détruit F4U
VF 17 A6M 253 AG Torokina
-
CPO Iwamoto Tetsuzo


Sources

Bloody Shambles : Christopher Shores & Brian Cull with Yasuho Izawa Vol 1 et 2 - Grub Street Edition
Japanese Army Air Force Aces - 1937 / 45 - Osprey aircraft of Aces number 13
Impérial Japanese Navy Aces - 1937 / 45 - Osprey aircraft of Aces number 22
B-29 Hunters of the JAAF - Osprey Aviation Elite 5
Genda's Blade "Japan Squadron of Aces" - 343 Kokutai
Emblems of the Rising Sun - Peter Scott - Editions Hikoki
3/202 Kokutai - Editions Kagero
64 Sentai - Editions Kagero
68 Sentai - Editions Kagero


 



 

 

 

 

 

 


Cieldegloire.com