AGMON Yoram
AGMON Yoram


 


 



Date de naissance : ???

 

 

 

Brigadier General

5 victoires homologuées
1 victoire non confirmée

 


 





 


Grade Date
Unités
Arrivée Départ Fonction Secteur
Slt
03/62
IADF / AF 1960 1962 Elève Pilote Moyen Orient
Lt
??
Sq 101 ~ 1966 1967 ~ Pilote Moyen Orient
Cpt
??
Sq 201 ~ 1970 197? ~ Pilote Moyen Orient
Maj
??
Sq 69 ~ 1973 1974 ~ Pilote Moyen Orient

Yoram Agmon s'engage dans l'IDF / AF en en 1960 après avoir passé 2 ans ½ avec les gardes frontière de Nahal. Issu de la Class 36 en mars 1962, il s'entraine sur Stearman, T-6, Meteor avant de voler sur Ouragan puis sur Super Mystere. En juillet 1966, il est instructeur et pilote au Squadron 101 sur Mirage IIICJ en tant qu'EP (Emergency Pilot). Il passera 2 ans au sein de cette unité.

 

Pilotes du Squadron 101 juste après la fin de la guerre des 6 jours (cliquez sur l'image des pilotes pour accéder à leur biographie - si disponible)

 

Le 13 juillet 1966, un véhicule de l'Armée Israélienne est détruit par une mine non loin de la frontière Syrienne provoquant la mort de 3 soldats. Le lendemain matin, l'Armée Israélienne est placée en alerte et les EP (Emergency Posting) sont rappelés. A 16 heures, en ce jour de 14 juillet 1966, les Jets de l'IDF / AF attaquent des objectifs de l'Armée Syrienne sous la protection de deux sections de 4 Mirage III en patrouille (CAP). Dan Sever, alors 1er adjoint du Commandant du Squadron 101 conduit l'une des deux sections composée d'Avner Slapak, d'Oded Sagi et du Capitaine Yoram Agmon (qui vole sur le Shahak 59). Yoram qui vole en numéro 4 décide de ne pas utiliser la post combustion lorsque la section reçoit l'ordre de se diriger vers l'Ouest pour intercepter une formation ennemie si bien que, lorsqu'ils aperçoivent deux MiG volant à basse altitude, Agmon dispose de 400 litres de carburant d'avance sur ses équipiers. La formation Israélienne évolue pour sa part à 20 000 pieds. Perdant rapidement de l'altitude, Agmon se retrouve derrière les MiG à environ 2000 mètres de distance, trop loin pour utiliser le canon et trop bas pour tirer un missile. Les MiG dégagent brûtalement et se séparent, sans doute informés de la présence des Mirage. Grace à cette manœuvre qui surprend Agmon celui-ci peut réduire la distance qui le sépare du MiG de tête. Bien que l'autre MiG soit vraisemblablement dans les environs, Agmon se place en position de tir et lâche une rafale qui se montre sans effet. La deuxième ou troisème rafale touche l'aile. Le MiG 21 bascule et s'écrase aussitôt. Le pilote Syrien parvient à s'éjecter. Alors que les 3 autres pilotes doivent se poser à Ramat David à court de carburant, Yoram Agmon est le seul à rentrer à Hatzor. Lorsque les armuriers compteront les obus utilisés, ils remarqueront que 101 ont été tiré !

 



Mirage IIICJ - "Shahak 59" - du Squadron 101 à Hatzor en juillet 1966
Appareil sur lequel Yoram Agmon remporte sa première victoire le 14 juillet 1966

 

Après avoir remporté 4 victoires avant et pendant la Guerre des Six jours, le Major Ran Ronen, alors commandant du Squadron 119 abat un MiG 21 Egyptien en date du 15 juillet 1967 alors que débute la guerre d'attrition. Première victoire revendiquée à l'aide d'un missile Shafrir, cette victoire permet aussi à Ronen de devenir le second As Israélien. Il est suivi de peu par Asher Snir, lui aussi du Squadron 119, qui abat 2 MiG 17 Egyptiens au cours de la même journée et devient le 3eme As Israélien. Deux autres victoires sont crédités ce même jour à Eliezer Prigat et à Yoram Agmon qui revendiquent respectivement un MiG 21 et un Su 7.

 

 

Yoram Agmon effectue sa conversion sur F-4 "Kurnass" en mars 1969 à George AFB en Californie. Il est affecté au Squadron 201 en juin 1970. Au soir du 25 juin 1970, alors que Yoram Agmon et Eitan Peled, tous deux du Squadron 201 effectuent une patrouille le long de la frontière Syrienne, ils repèrent visuellement 4 appareils Syriens qu'ils identifient comme étant des MiG 21. En raison de la présence dans le secteur de Mirage III de l'IAF / IDF, le contrôle au sol préfère se montrer prudent mais Yoram Agmon est sur de son identification et il largue un premier AIM-7 qui manque sa cible. Immédiatement après, Peled tire un second missile au cours d'une passe frontale mais là encore, le missile manque sa cible. Il réalise alors un 180° pour se placer dans le sillage du MiG 21 afin de pouvoir tirer un missile infra-rouge. Le MiG 21 qui est alors en piqué se redresse soudain et tire un missile sur un Mirage III qui a rejoint la zone de combat. A ce moment là, Peled tire son AIM-9 à une distance d'environ 2 km. La flamme du missile semble s'arrêter après 1500 mètres de course mais celui-ci continue d'avancer vers le MiG et explose au contact de l'empennage. L'avion devient incontrolable et s'écrase peu après, le pilote parvenant toutefois à s'éjecter.

 

 

Le 12 octobre 1973, au septième jour de la Guerre du Kippour, l'IDF / AF lance une série d'attaques contre les bases Syriennes afin de bloquer l'activité de celles-ci pour quelques heures et permettre ainsi aux troupes au sol de lancer leur contre-attaque dans le Golan. Sept bases principales sont attaquées. Le Squadron 69 attaque Dmeir et Nazariya. Le Squadron 107 est chargé d'attaquer Elmaza et Saikal. Le Squadron 119 pour sa part attaque Blai et enfin le Squadron 201 est chargé de neutraliser l'Aéroport international de Damas et la base de Khulkhul. Sur 4 des 7 sites attaqués, les F-4 devront faire face à l'aviation Syrienne et si dans deux cas les "Kurnass" parviennent à éviter le combat, dans les deux autres (à Dmeir et à Damas) les F-4 devront se défendre. L'analyse des communications radio de l'armée Syrienne permettra de savoir par la suite que ces attaques auront permis de neutraliser les bases attaquées pour une durée variable. Ainsi, Blai sera fermée pendant 6 heures, Damas pendant 4 heures, Nazariya pendant 3 heures et Khulkhul pendant 24 heures.

Le premier combat met aux prises des MiG 21 avec les appareils du Squadron 201. Après avoir échappé à une première tentative d'interception par des MiG 17, le groupe de F-4 conduit par l'équipage Adi Benaya / Amiram Talmon poursuit sa route vers son objectif qu'il parvient à bombarder. Juste après avoir largué leurs bombes, les "Kurnass" sont attaqués par deux groupes de 4 MiG 21. Benaya parvient à se placer rapidement derrière un MiG mais le navigateur lui ordonne brûtalement de virer au plus vite. Tout juste ont-ils entamé leur manœuvre évasive qu'ils voient passer le missile qui leur était destiné.

Au même moment l'équipage Gil Regev / Eitan Shamueli vient de tirer un missile AIM-9D sur un MiG 21 dont la destruction est attestée par la photo prise involontairement par l'équipage Eli Zohar / Yeohar Gal (qui vérifiait en fait le résultat du bombardement réalisé quelques instants plus tôt !) lorqu'il est pris pour cible par un MiG 21 qui se place derrière lui. Secouru par Benaya et Zohar, Regev et Shamueli rentreront finalement à leur base avec un trou d'obus dans l'empennage.

A Dmeir, les pilotes du Squadron 69 doivent quant à eux faire face à des MiG 17 avec lesquels ils engagent le combat. L'équipage Yoram Agmon / Daniel Whittmann parvient à abattre un MiG mais la mission doit être annulée.

Le 13 octobre 1973, au huitième jour de la Guerre du Kippour, en début d'après-midi, l'équipage Yoram Agmon / Daniel Whittmann abat un MiG 17 Syrien après avoir décollé sur alerte pour intercepter un groupe d'appareils en train d'attaquer les troupes Israéliennes engagées sur le plateau du Golan. En raison d'un problème technique, le pilote ne peut tirer lui-même le missile, confiant à son navigateur le soin de lancer le missile, permettant ainsi à Daniel Whittmann de devenir le seul Navigateur de F-4 de l'IAF / DF à pouvoir revendiquer une victoire en son nom avec un AIM-9D.

Cinq heures plus tard et à 500 km de distance, deux autres appareils Egyptiens en train d'attaquer des troupes au sol sont eux-aussi abattus après le décollage sur alerte de deux Mirage III pilotés par des équipages du Squadron 201. A cette occasion, Dani Halotz (Navigateur : Shimon Noi), Commandant en chef de l'IDF / AF abat un MiG 21 Egyptien pendant que son ailier (Gil Regev / Ilan Lazar) abat un Su 7

Le 16 octobre 1973, onzième jour de la guerre, l'IDF / AF ne perd aucun F-4 "Kurnass", et ceci pour la deuxième fois seulement depuis le début du conflit. Ce jour là, une partie de l'effort aérien se porte sur le secteur de Port-Said où un atelier de réparation de blindés est bombardé à Harsata. Les F-4 qui sont chargés de l'Escorte parviennent à abattre 2 MiG permettant à Yoram Agmon (navigateur Daniel Whittmann) de remporter sa quatrième victoire. L'autre victoire est remportée par Gideon Yahalom et Chaim Rubenstein.

 



F-4E "Kurnass" du Squadron 69 - 1973

 

Le 29 avril 1974, à l'occasion d'un affrontement isolé entre des troupes Syriennes et Israéliennes aux abords du mont Hermon, 4 appareils du Squadron 69 épaulés par des chasseurs Delta engagent un combat aérien avec des MiG 21 Syriens. Au terme du combat, les Israéliens revendiquent deux victoires qui sont attribuées aux équipages Yoram Agmon / Meir Gur et Ze'ev Raz / Abraham Baruch. Cette cinquième et dernière victoire fera de Yoram Agmon le seul As sur F-4 du Squadron 69.







AGMON Yoram



Campagne de 1967
Campagne de 1970
Campagne de 1973

 


Victoires aériennes

Victoires  
5
.
o
  Collaboration
Non Confirmées  
1
.
o
  Collaboration
Probables  
o
.
o
  Collaboration
Endommagés  
o
.
o
  Collaboration

Objectifs terrestres
.
Avions détruits au sol  
-
.
-
  Endommagés au sol
Blindés  
-
.
-
  Véhicules
Locomotives  
-
.
-
  Bateaux

 


LISTE des VICTOIRES
Date Heure Revendic Type Pays Avion Numéro Arme Unité Lieu   Référence
14.07.66   Détruit MiG 21
SAF
Mirage IIICJ Shahak 59 Canon Sq 101  
1
(-) Agmon Yoram
09.06.67   NC * MiG 19
EAF
Mirage IIICJ Shahak ? Sq 101  
-
(-) Agmon Yoram
15.07.67   Détruit Su 7
EAF
Mirage IIICJ Shahak 81 Canon Sq 101  
2
(-) Agmon Yoram
13.10.73   Détruit MiG 17
SAF
F-4E Kurnass 09 AIM-9D Sq 69 Golan / FLP*
3
-
(-) Agmon Yoram
(-) Whittmann Daniel (Observ)
16.10.73   Détruit MiG 21
SAF
F-4E Kurnass 09 AIM-9D Sq 69 (1)
4
-
(-) Agmon Yoram
(-) Whittmann Daniel (Observ)
29.04.74   Détruit MiG 21
SAF
F-4E Kurnass Missile Sq 69 Mont Hermon
5
-
(-) Agmon Yoram
(-) Gur Meir (Observ)

 

* NC : Non confirmée - Victoire non officielle !
* FLP : Front Line Patrol

(1) Mission de bombardement d'objectifs stratégiques - Usine de construction de chars

 



Sources

Israeli Fighter Aces - The definitive History - Peter B Mersky
Arab-Israeli Air Wars 1967-82 / Osprey AVIATION - Men & Legend
Arab-Israeli Air Wars 1947-82 / Shlomo Aloni / Osprey Combat Aircraft numéro 23
Israeli F-4 Phantom II Aces / Shlomo Aloni / Osprey Aircraft of the Aces numéro 60
Israeli Mirage and Nesher Aces / Shlomo Aloni / Osprey Aircraft of the Aces numéro 59
Camouflage & Markings - The Israeli Air Force Part 1 / 1948 - 1967
Camouflage & Markings - The Israeli Air Force Part 2 / 1967 - 2001
http://math.fce.vutbr.cz/safarik/ACES/aces1/israel.html
http://www.zahal.org/
http://encycl.opentopia.com/term/Israeli_Air_Force





 

 

 

 

 

 


Cieldegloire.com