ARAD Amnon
ARAD Amnon


 

 



Date de naissance : ???

 

 

Commandant (1973)

5 victoires homologuées (dont 1 en collaboration)

 


 






Grade Date
Unités
Arrivée Départ Fonction Secteur
??
??
Sq 117 ~ 1967 1967 ~ Pilote Moyen Orient
??
??
Sq 69 ~ 1973 1973 ~ Commandant Moyen Orient

Pilote sur Mirage IIICJ "Shahak" au cours de la Guerre des 6 jours puis sur F-4E "Kurnass" pendant la Guerre du Kippour, Amnon Arad amassera 5 victoires dont 1 en collaboration au cours de ces deux conflits, le privant de peu du statut officiel d'As de l'IDF / AF.

Après l'affrontement aérien du 7 avril 1967 au cours duquel les Syriens perdent 6 MiG 21, la solidarité entre les pays arabes, ennemis d'Israel se renforce, laissant craindre aux dirigeants Israéliens une attaque imminente. Afin de prévenir celle-ci, une attaque de grande envergure est décidée afin de décimer au sol l'essentiel de l'aviation ennemie. L'attaque qui débute le 5 juin 1967 débouchera sur un conflit plus connu sous le nom de Guerre des 6 jours. La première vague est lancée entre 7 heures 45 et 9 heures et prend pour cible les bases aériennes Egyptiennes et Syriennes. Lors de ce premier assaut, les Mirage III remportent 6 victoires aériennes.

La seconde vague est lancée peu après avec pour objectif d'achever la destruction de l'Armée de l'Air Egyptienne. Le Squadron 119 sera la seule unité de Mirage à remporter des victoires lors de ce deuxième assaut.

Au Nord et à l'Est, Jordaniens et Syriens entrent dans la bataille et tentent d'attaquer des cibles en territoire Israélien. Des MiG 17 Syriens, escortés par des MiG 21 et des Hunter Jordaniens franchissent la frontière, provoquant le décollage sur alerte des Mirage III chargés de contrer de telles attaques. Dans le même temps, d'autres appareils de l'IDF / AF sont envoyés bombarder des bases Syriennes et Jordaniennes. Oded Sagee, du Squadron 119, est le premier à abattre un Hunter Jordanien. Puis c'est au tour du Squadron 117 d'être engagé dans le Nord. Dans une série d'engagements successifs, les pilotes de ce Squadron revendiques 6 victoires pour la perte d'un des leurs. Amnon Arad abat 2 MiG 17 Syriens alors qu'un troisième est abattu par Ezra Dotan tandis qu'Ehud Hankin et Uri Gil abattent chacun 1 MiG 21 Syrien. Hankin doit cependant abandonner son appareil endommagé par les débris du MiG 21 qu'il vient d'abattre. Finalement, Uri Even-Nir qui occupe les fonctions de commandant du Squadron par intérim remporte la dernière victoire en abattant un Hunter Libanais.

Alors que le Squadron 117 se bat dans le Nord d'Israel, le Squadron 119 engage le combat avec 2 MiG 21 Syriens chargés de défendre la base T-4 que les Mirage III attaquent. Les deux appareils sont abattus par Giora Rom et Asher Snir.

 


Mirage IIICJ - "Shahak 25" - du Squadron 117 à Ramat David en juin 1967

 

Malgré le fait que l'Armée de l'Air Egyptienne ait perdu 75% de son aviation dès les premières heures de la Guerre des 6 jours, le 5 juin 1967, les combats aériens ne cesseront pas pour autant. Dès le lendemain, le Squadron 101 remporte 4 nouvelles victoires sur des Su-7 venus attaqués les troupes Israéliennes dans le Nord du Sinai.

Peu de temps après cette interception réussit, un bombardier Tupolev Tu 16 Irakien attaque la base de Ramat David au moment même ou une section de Vautour et son escorte de Mirage III s'apprètent à décoller pour aller attaquer la base Irakienne H-3. Pris à partie par la défense anti aérienne de la base, le Tu 16 est aussi attaqué par Amnon Arad, du Squadron 117, qui atteint le bombardier avec un missile Shafrir. La victoire est finalement partagée entre le pilote et la DCA.

L'incident clos, le groupe d'attaque décolle en direction de H-3. Arrivé aux abords de la piste, Yehuda Koren, pilote du Squadron 117 participant à l'escorte aperçoit des Hunter qui sont en phase finale d'approche. Parvenant à se placer dans le sillage d'un Hunter qui se trouve en final, Koren doit dégager pour ne pas être pris sous le feu d'un Vautour qui bombarde la piste au même moment. Le Vautour large ses bombes et le Hunter de tête s'écrase en passant dans l'un des cratères provoqué par les bombes du Vautour. A ce moment là, le Hunter que suivait Koren rentre son train d'atterrissage et remet les gaz sans se rendre compte qu'il est suivi. Koren se place en position de tir lorsqu'il entend un appel radio disant " Numéro 1, dégagez ". Réagissant par instinct, Koren vire brutalement avant de se rendre compte que l'appel était adressé au Leader de la section des Vautour. Cherchant la proie qui vient de lui échapper pour la seconde fois, Koren repère rapidement le Hunter qui vole assez lentement et qui évolue à 5000 - 6000 pieds (2000 mètres). Koren tire alors au canon et voit des débris s'échapper du Hunter. Malheureusement, le tir provoque une pénétration de gaz chaud dans le réacteur et un arrêt du compresseur du Mirage III. Koren doit alors reprendre de la vitesse en piquant, couper puis redémarrer son réacteur. Après une première tentative ratée, Koren n'a plus qu'une seule chance avant d'opter pour l'éjection. Par chance, le réacteur repart et Koren peut remettre doucement les gaz. Ce n'est qu'une fois rentrée à sa base que les pilotes de Vautour lui indiqueront avoir vu le Hunter s'écraser au sol.

Reprenant sa route, Koren est attiré par un objet brillant. En y regardant de plus près, il aperçoit un MiG 21 argenté volant vers le Nord et qui se dirige vers deux Vautour pilotés par Moshe Sa'ar et Ran Zur en train d'effectuer une passe de mitraillage. Effectuant un quart de tour vers la gauche, Koren met les gaz et poursuit le MiG 21. Il lance aussitôt un message à la radio pour prévenir les deux pilotes " Vautour volant vers le Nord, un MiG derrière vous, dégagez !!! ". Tous les appareils situés dans le secteur entendent l'appel sauf les deux intéressés. Le MiG se rapproche rapidement mais il ne tire pas. Vérifiant la quantité de carburant qu'il lui reste, Koren décide d'outrepasser ses fonctions et donne l'ordre général de repli. Cette fois-ci les deux Vautour commencent à s'éloigner, toujours suivis pas le MiG qui tente une manœuvre en ciseaux avec Zur. Après deux boucles, Koren se trouve à portée de tire et d'une courte rafale coupe l'aile du MiG qui s'écrase un peu plus loin.

 

 

Le 13 septembre 1973, les Squadron 69 et 119 envoient chacun 2 RF-4E "Kurnass" en mission de reconnaissance au-dessus du Nord de la Syrie. Dans le même temps, 3 patrouilles de 4 appareils sont dirigées vers la frontière Libanaise et Syrienne afin de protéger les appareils de reconnaissance non armés. 4 "Kurnass" (F-4) du Squadron 107 effectue une patrouille à basse altitude à proximité immédiate de Tartus et attendent le retour des appareils de reconnaissance afin de s'interposer dans le cas où ils seraient attaqués par des MiG. Dans le même temps, deux patrouilles quadrules de Mirage se tiennent prête à intervenir à plus haute altitude, alors que des hélicoptères de secours se tiennent prêt à la frontière plus au Sud.

Le contrôle Syrien parvient à anticiper la pénétration Israélienne et plusieurs MiG s'approchent des appareils de reconnaissance, obligeant les chasseurs à intervenir. Les pilotes du Squadron 107 ont ainsi l'occasion d'enregistrer leurs premières victoires. Le Major Yiftach Spector, commandant du Squadron et déjà titulaire de 8 victires sur Mirage en 1967, accompagné de Micha Oren comme navigateur, parvient à abattre 2 MiG 21. Quant à Shlomo Egozy (Navigateur Yossi Yavin), premier adjoint de Spector, il oblige le pilote d'un troisième MiG à s'éjecter après avoir criblé son appareil d'obus. Avec ces deux nouvelles victoires, Spector devient le second As Israélien par le nombre de victoires à ce stade de la guerre, seulement devancé par Asher Snir qui en compte 12, elles aussi obtenues en 1967 sur Mirage III. Au cours du combat qui se poursuit, 5 autres MiG seront abattus par les pilotes de Mirage. En revanche, un pilote Israélien doit s'éjecter et de nouveaux "Kurnass" (F-4) décollent immédiatement pour assurer la couverture aérienne lors de l'évacuation héliportée du pilote abattu en mer.

Une paire de "Kurnass" du Squadron 119 arrive la première sur le lieu de l'éjection. Huit MiG 21 Syriens sont déjà sur place et attendent pour engager le combat. Le combat débute par un face à face classique au cours duquel chacun tente sa chance avant de pivoter à 180° . Le F-4 de tête est piloté par Omri Afek, avec Chaim Katz comme navigateur. Ils parviennent à se placer dans le sillage de deux MiG 21 et abattent l'un des deux avec un AIM-9D. Alors qu'Afek s'apprête à tirer le second MiG, son ailier lui demande l'autorisation de tirer à son tour. Afek donne son autorisation et voit l'AIM-7 lancé par Rafael Koren (Navigateur Shimshon Rozen) atteindre sa cible, provoquant l'explosion du MiG permettant ainsi aux deux hommes de remporter leur première victoire en combat aérien.

C'est à ce moment là que 4 "Kurnass" du Squadron 69 et deux autres du Squadron 119 arrivent sur les lieux. Ils sont dirigés par Moshe Melnik (Navigateur Chaim Barkan) qui avait débuté la journée aux commandes de l'un des deux RF-4E chargé d'assurer la mission de reconnaissance initiale. Lorsqu'ils arrivent sur les lieux, les pilotes Israéliens aperçoivent avec satisfaction les deux parachutes des pilotes Syriens et de nombreux autres MiG 21 encore en l'air. S'agissant là du premier engagement du Squadron 69, le numéro 3 de la formation, piloté par Amnon Arad (Navigateur Shaul Levi) parvient à détruire un MiG 21 avec un AIM-9D. Alors que l'équipage se lance à la poursuite d'un second MiG, celui-ci croise la route des F-4 du Squadron 119 qui viennent d'arriver. Touché par les obus de Melnik, le MiG est achevé par un AIM-9D bien placé.

Au terme des deux engagements, les Syriens ont perdu 12 appareils contre 1 seul pour les Israéliens. Une fois de plus, les pilotes de "Kurnass" (F-4) ont dépassé leurs homologues sur Mirage. Outre le pilote de Mirage, l'hélicoptère de sauvetage récupère un des pilotes Syrien abattu.

 

 

Au cinquième jour de la Guerre du Kippour, le 10 octobre 1973, l'essentiel de l'effort aérien se porte au Nord où la Syrie se montre particulièrement menacante après avoir reconquis le plateau du Golan qui avait été capturé par les Isaréliens en 1967. Ce jour là, les 5 victoires obtenues par les F-4 le seront au détriment d'appareils Syriens. Le premier équipage à remporter une victoire au cours de la journée est un équipage du Squadron 69 comprenant Amnon Arad et Zvi Edan. En abattant un MiG 17 au cours d'une patrouille matinale, Arad obtient sa 5eme victoire (dont 1 en collaboration) et Edan sa troisième (dont 1 en collaboration). Se sera leur dernière victoire.




F-4E "Kurnass" du Squadron 69 - 1973







ARAD Amnon



Campagne de 1967
Campagne de 1970
Campagne de 1973

 

 


Victoires aériennes

Victoires  
4
.
1
  Collaboration
Probables  
o
.
o
  Collaboration
Endommagés  
o
.
o
  Collaboration

Objectifs terrestres
.
Avions détruits au sol  
-
.
-
  Endommagés au sol
Blindés  
-
.
-
  Véhicules
Locomotives  
-
.
-
  Bateaux

 


LISTE des VICTOIRES
Date Heure Revendic Type Pays Avion Numéro Arme Unité Lieu   Référence
05.06.67   Détruit MiG 17
SAF
Mirage IIICJ Shahak Canon Sq 117  
1
(-) Arad Amnon
05.06.67   Détruit MiG 17
SAF
Mirage IIICJ Shahak Canon Sq 117  
2
(-) Arad Amnon
06.06.67   Détruit (1/2) Tu 16
IrAF
Mirage IIICJ Shahak Shafrir Sq 117  
3
-
(-) Arad Amnon
(-) ??
13.09.73   Détruit MiG 21
SAF
F-4E Kurnass AIM-9D Sq 69 CAP / CSAR *
4
-
(-) Arad Amnon
(-) Levi Shaul
10.10.73   Détruit MiG 17
SAF
F-4E Kurnass AIM-9D Sq 69 FLP * Golan
5
-
(-) Arad Amnon
(-) Edan Zvi

 

* CAP : Combat Air Patrol / CSAR : Combat Search and Rescue
* FLP : Front Line Patrol

 



Sources

Israeli Fighter Aces - The definitive History - Peter B Mersky
Arab-Israeli Air Wars 1967-82 / Osprey AVIATION - Men & Legend
Arab-Israeli Air Wars 1947-82 / Shlomo Aloni / Osprey Combat Aircraft numéro 23
Israeli F-4 Phantom II Aces / Shlomo Aloni / Osprey Aircraft of the Aces numéro 60
Israeli Mirage and Nesher Aces / Shlomo Aloni / Osprey Aircraft of the Aces numéro 59
Camouflage & Markings - The Israeli Air Force Part 1 / 1948 - 1967
Camouflage & Markings - The Israeli Air Force Part 2 / 1967 - 2001
http://math.fce.vutbr.cz/safarik/ACES/aces1/israel.html
http://www.zahal.org/
http://encycl.opentopia.com/term/Israeli_Air_Force





 

 

 

 

 

 

 


Cieldegloire.com