BAHAREV Israel
BAHAREV Israel


 



 



Date de naissance : ???

 

 

 

Grade ???

12 victoires homologuées

 


 






Grade Date
Unités
Arrivée Départ Fonction Secteur
??
??
Sq 101 ~1969 1973 ~ Pilote Moyen Orient

Israel Baharev effectue sa formation de pilote au sein de la Class 47 de juillet 1965. Prenant une part active à la Guerre d'Attrition puis à la Guerre du Kippour en 1973 au sein du Squadron 101, il remportera 12 victoires en seulement 7 combats aériens aux commandes de Mirage IIICJ puis de Nesher. Israel Baharev sera le seul pilote à réaliser 5 doublés là où la plupart de ses contemporains obtinrent des victoires isolées. Si le nombre de missions réalisées par chaque pilote d'une même unité et pour une guerre donnée fut sensiblement le même à chaque fois (environ 50 missions en 20 jours de guerre en 1973 pour 5 engagements avec l'ennemi en moyenne pour les unités de Mirage par exemple), c'est plus la capacité individuelle de chaque pilote à exploiter chacune de ces rencontres qui fit souvent la différence, permettant à certains de se hisser plus ou rapidement au rang d'As.

 

 

Alors que la Guerre d'Attrition entre Israel et ses voisins arabes bat son plein, trois affrontements ont lieu entre le 6 octobre et la 27 novembre 1969, période pendant laquelle les Israéliens revendiquent 6 victoires confirmées. Le 6 octobre 1969, Israel Baharev (Squadron 101) réalise un doublé en abattant 2 MiG 21 Egyptiens pendant qu'Oded Marom rajoute un autre MiG 21 à la liste de ses victoires. C'est aussi à cette époque que le Phantom qui vient de faire son entrée en service remporte sa première victoire en date du 11 novembre 1969 (Ehud Hankin / Eyal Ahikar), volant ainsi la vedette au seul Mirage qui jusque là constituait l'épine dorsale du système de défense aérienne de l'IDF / AF. Ce jour là, Menachem Sharon occupe les fonctions de commandant adjoint du Squadron 101, mais à l'inverse de nombreux pilotes dont il a la responsabilité, son palmarès est encore vierge. Envoyé en interception d'un groupe de MiG, le combat se transforme rapidement en un affrontement individuel au cours duquel Sharon parvient à se glisser derrière un MiG 21. Parvenant à tourner plus court que son adversaire, sa première rafale se montre cependant inefficace, sans doute trop exité qu'il est à l'idée de remporter sa première victoire. Se concentrant à nouveau, il amène progressivement son viseur au milieu du fuselage du MiG qui se trouve à 250 mètres et tire une longue rafale qui fait exploser le MiG duquel le pilote s'éjecte. Au cours du même combat, Yair Sela ouvre lui aussi son palmarès en abattant un autre MiG 21.

Le 27 novembre 1969, les Egyptiens lancent un raid contre des positions Israéliennes. Deux Shahak pilotés par Shlomo Weintraub (Navot) et Yuval Neeman, tous deux du Squadron 117, décollent et engagent le combat avec les 2 MiG 21 chargés d'escorter les avions d'attaque. Si Navot parvient rapidement à bout de son adversaire, Neeman ne parvient pas à conclure d'autant que le pilote de MiG maitrise parfaitement son appareil et sait tirer avantage de ses points forts. A chaque fois que Neeman se rapproche à moins de 500 mètres, le pilote de MiG parvient à manœuvrer pour le distancer. Après plusieurs tentatives infructueuses et devant un carburant qui commence à baisser, Neeman abandonne la partie. Le MiG ne cherche pas à le suivre et ce n'est qu'à ce moment là que Neeman se rend compte qu'il a oublié de larguer ses réservoirs auxiliaires

Le 27 mars 1970, Asher Snir est le premier pilote Israélien à atteindre le chiffre de 10 victoires en abattant ce jour là 2 MiG 21 Egyptiens. Ce même jour, Israel Baharev devient lui-aussi un As (7eme) en abattant 2 MiG 21 Egyptiens. Deux jours plus tôt, c'est Giora Epstein qui était devenu le 6eme As de l'IDF / AF en réalisant lui aussi un doublé sur des MiG 21 Egyptiens.

 

 

Le 13 février 1972, deux F-4E "Kurnass" du Squadron 201 et 2 Mirage III du Squadron 101 escortent 2 RF-4E du Squadron 119 pour une mission de reconnaissance sur la base de Mansura en Egypte. Si la mission est essentielle à la sécurité d'Israel pour évaluer le niveau de menace que représentent ses voisins, elle présente aussi de hauts risques car la violation de l'espace aérien d'un pays arabe expose Israel aux foudres des instances internationales. Aussi, malgré le désir des pilotes de chasse Israéliens d'en découdre avec l'ennemi, la consigne est d'éviter au maximum l'engagement avec tout appareil adverse. Bien qu'ils tentent d'intercepter les 6 appareils Israéliens, les chasseurs Egyptiens ne parviennent pas à les rattraper à l'exception de 4 MiG 21 qui parviennent à rattraper les Mirage III "Shahak" et les F-4 "Kurnass" et à se placer dans les 6 heures de la formation Israélienne. Dès lors une course poursuite débute en même temps qu'une guerre des nerfs s'installe entre les protagonistes. Alors que les MiG 21 gagnent peu à peu du terrain, chacun attend que l'autre prenne l'initiative d'engager ou de rompre le combat (faute de carburant par exemple). Alors que les MiG 21 ne sont plus qu'à 1,5 miles des Mirage qui volent en queue de peleton, le chef de section, Israel Baharev (Squadron 101), ne peut plus attendre et décide de rompre la formation pour faire face aux MiG. Cette manœuvre ne laisse d'autre choix aux pilotes de F-4 d'engager le combat à leur tour. Au cours de la mêlée qui suit, les deux pilotes de F-4, Adi Benaya (Kurnass 673) et Yosef Lev-Ari (Nav) et Eitan Peled / Yoram Romem (Kurnass 633) remporteront chacun une victoire. Benaya engage le combat avec 2 des MiG 21 et tire 2 AIM-9D qui manquent leurs cibles. Alors qu'il s'apprête à désengager le combat, un autre MiG qui vient d'échapper lui aussi à un missile lancé par Israel Baharev vient se placer dans son axe. Il tire un autre AIM-9D qui cette fois-ci fait mouche. Immédiatement après, Eitan Peled parvient lui aussi à abattre un autre MiG 21 avec un AIM-9D tiré à 1300 - 1400 mètres avec un angle de 90°.

Le 19 février 1973, après avoir percuté un oiseau en vol, il doit abandonner son Nesher Numéro 91 et s'éjecte avec succès. Le 7 octobre 1973, alors qu'il est premier adjoint du Commandant du Squadron 101, Israel Baharev est victime d'un accident au décollage avec le "Shahak 59". Souffrant de brulûres au deuxième dégré à la main droite, il retourne à son unité le 13 octobre 1973 après que le Commandant en poste, Avi Lanir ait été tué au combat. Il prend alors le commandement par intérim et remportera 3 autres victoires malgré le fait que ses blessures ne soient pas totalement soignées puisqu'il volera avec un bandage à la main jusqu'à la fin de la Guerre.

 

 



Shahak 59 après l'accident au décollage du 7 octobre 1973 au cours duquel Israel Baharev sera blessé

 

Après l'annonce de l'ouverture des négociations en vue d'un cessez le feu à partir du 20 octobre 1973, l'Armée Israélienne va intensifier son offensive afin de se retrouver en position de force à la table des négociations. Le 23 octobre, dans le Nord, les Israéliens se lancent à l'assaut du Mont Hermon pour tenter de reprendre cette position hautement stratégique puisqu'elle surplombe toute le plateau du Golan. Dans le même temps, dans le Sud, la 3eme Armée Israélienne poursuit son avancée vers le Caire qui ne se trouve plus qu'à 100 km.

Ce jour là, Gidéon Dror se trouve en mission au-dessus de l'Egypte. Sans cible assignée par le contrôleur, les Nesher volent à 25 000 pieds lorsqu'ils sont interceptés par des MiG 21. Les Nesher se séparent et tentent de faire face. Les MiG n'utilisant pas leur avantage numérique, Dror parvient à faire évoluer le combat dans la dimension verticale, une situation qui l'avantage et après plusieurs manœuvres, il parvient enfin à se placer en position de tir et abat l'un des MiG au canon, remportant ainsi sa cinquième victoire, avant de plonger pour s'éloigner au plus vite. Sur le chemin du retour il peut observer 2 MiG 17 et 2 L-29 qui traversent le Canal de Suez mais par manque de carburant il préfère éviter le combat et passe son chemin. Lorsqu'il rentre à Refidim, Dror demande au contrôleur pourquoi celui-ci ne lui a pas demandé d'intercepter les MiG et les L-29. Celui-ci lui explique alors qu'un combat important au-dessus de la Syrie l'a obligé a concentrer ses efforts dans ce secteur. P

lus au Nord en effet, les combats sont intenses et permettent à Israel Baharev de remporter sa dixième victoire alors que Ya'acov Richter atteint 10,5 victoires. Avant la Guerre du Kippour, Asher Snir était le seul pilote Israélien à avoir atteint 10 victoires. Au cours de cette guerre il sera rejoint par Shalmon (le 8 octobre), Yehuda Koren (le 16), Epstein (le 19) et Shlomo Levi (le 22). De plus Yiftach Spector qui a obtenu 8 victoires sur Mirage III remportera 4 victoires supplémentaires sur F-4 pendant la Guerre du Kippour.

 


Le dernier jour de la Guerre du Kippour, le 24 octobre 1973, 4 Nesher décollent de Refidim. Conduits par Israel Baharev, ils engagent le combat avec l'ennemi, bientôt rejoint par 4 Mirage III conduits par Epstein et qui ont décollé d'Hatzor. Les 8 pilotes Israéliens sont bientôt rejoint par deux appareils du Squadron 144 conduits par Menachem Eliyahu. Ce dernier qui vient d'achever sa patrouille dispose encore d'assez de carburant pour se joindre au combat alors que les deux autres pilotes de sa section qui en utilisant la post-combustion ont consommé plus que lui doivent rentrer avant même d'avoir atteint la zone de combat. Arrivant sur les lieux, Menachem Eliyahu aperçoit alors l'appareil d'Epstein en difficulté après avoir subit une panne de compresseur qui l'oblige à s'éloigner de la zone de combat. Assurant la protection d'Epstein pendant que celui-ci redémarre son moteur, tous deux retournent dans la mêlée. Apercevant un MiG 21 arrivant sur la droite, Menachem Eliyahu s'apprète à tirer un missile, sa position étant meilleure que celle d'Epstein dont les chances sont alors minimes. Epstein tire cependant un missile qui file directement vers le MiG et le détruit. Se rendant compte que ses chances d'obtenir une victoire en restant aux côtés d'Epstein sont nulles, Menachem Eliyahu s'éloigne. Il aperçoit alors un MiG et un Mirage engagés dans une manœuvre en ciseaux qui volent à très faible vitesse. Fonçant vers le MiG qui vole alors à moins de 250 km / h, Menachem Eliyahu tire une longue rafale qui fait exploser l'appareil Egyptien.




 



Mirage IIICJ - "Shahak 82" - du Squadron 101 à Hatzor en 1969
Appareil sur lequel Israel Baharev remporte ses deux premières victoires le 6 octobre 1969.

 



 


BAHAREV Israel


Campagne 1970
Campagne de 1973

 

 


Victoires aériennes

Victoires  
12
.
o
  Collaboration
Probables  
o
.
o
  Collaboration
Endommagés  
o
.
o
  Collaboration

Objectifs terrestres
.
Avions détruits au sol  
-
.
-
  Endommagés au sol
Blindés  
-
.
-
  Véhicules
Locomotives  
-
.
-
  Bateaux


 

LISTE des VICTOIRES
Date Heure Revendic Type Pays Avion Numéro Arme Unité Lieu   Référence
06.10.69   Détruit MiG 21
EAF
Mirage IIICJ Shahak 82 Canon Sq 101  
1
(-) Baharav Israel
06.10.69   Détruit MiG 21
EAF
Mirage IIICJ Shahak 82 Canon Sq 101  
2
(-) Baharav Israel
25.03.70   Détruit MiG 21
EAF
Mirage IIICJ Shahak 81 Canon Sq 101  
3
(-) Baharav Israel
27.03.70   Détruit MiG 21
EAF
Mirage IIICJ Shahak 52 AIM-9B/E Sq 101  
4
(-) Baharav Israel
27.03.70   Détruit MiG 21
EAF
Mirage IIICJ Shahak 52 Canon Sq 101  
5
(-) Baharav Israel
10.07.70   Détruit MiG 21
EAF
Mirage IIICJ Shahak 59 AIM-9B Sq 101  
6
(-) Baharav Israel
10.07.70   Détruit MiG 21
EAF
Mirage IIICJ Shahak 59 Canon Sq 101  
7
(-) Baharav Israel
13.09.73   Détruit MiG 21
SAF
Mirage IIICJ Shahak 78 Canon Sq 101  
8
(-) Baharav Israel
13.09.73   Détruit MiG 21
SAF
Mirage IIICJ Shahak 78 AIM-9D Sq 101  
9
(-) Baharav Israel
23.10.73   Détruit MiG 21
SAF
Mirage IIICJ Shahak 52 Canon Sq 101  
10
(-) Baharav Israel
24.10.73   Détruit MiG 21
EAF
Nesher Nesher 25 Canon Sq 101  
11
(-) Baharav Israel
24.10.73   Détruit MiG 21
EAF
Nesher Nesher 25 Canon Sq 101  
12
(-) Baharav Israel


Sources

Israeli Fighter Aces - The definitive History - Peter B Mersky
Arab-Israeli Air Wars 1967-82 / Osprey AVIATION - Men & Legend
Arab-Israeli Air Wars 1947-82 / Shlomo Aloni / Osprey Combat Aircraft numéro 23
Israeli F-4 Phantom II Aces / Shlomo Aloni / Osprey Aircraft of the Aces numéro 60
Israeli Mirage and Nesher Aces / Shlomo Aloni / Osprey Aircraft of the Aces numéro 59
Camouflage & Markings - The Israeli Air Force Part 1 / 1948 - 1967
Camouflage & Markings - The Israeli Air Force Part 2 / 1967 - 2001
http://math.fce.vutbr.cz/safarik/ACES/aces1/israel.html
http://www.zahal.org/
http://encycl.opentopia.com/term/Israeli_Air_Force





 

 

 

 

 

 


Cieldegloire.com