KOREN Yehuda
KOREN Yehuda


 



 



Date de naissance : ???

 

 

Grade ???

10 victoires homologuées
1 victoire en collaboration
1 victoire non confirmée

 


 






Grade Date
Unités
Arrivée Départ Fonction Secteur
??
??
Sq 117 ~ 1966 1967 ~ Pilote Moyen Orient
??
??
Sq 117 ~ 1973 1973 ~ Pilote Moyen Orient

Pilote au sein du Squadron 117, il effectue sa conversion sur Mirage III en 1966/67. Après avoir remporté sa première victoire avant même le décelenchement de la Guerre des 6 jours, Yehuda Koren continuera à s'illuster au cours de la Guerre d'Attrition puis au cours de la Guerre du Kippour en devenant l'un des rares pilotes de la seconde moitiée du 20eme siècle à dépasser le nombre de 10 victoires.

 

 

Yehuda Koren remporte la deuxième victoire obtenue par un pilote de Mirage III en abattant un MiG 21 le 15 août 1966. Le lendemain, un Mirage III est chargé d'escorter un MiG 21 sur la base d'Hatzor. L'appareil est piloté par un Chrétien Irakien que le Mossad est parvenu à convaincre de déserter.

 

 

Malgré le fait que l'Armée de l'Air Egyptienne ait perdu 75% de son aviation dès les premières heures de la Guerre des 6 jours, le 5 juin 1967, les combats aériens ne cesseront pas pour autant. Dès le lendemain, le Squadron 101 remporte 4 nouvelles victoires sur des Su-7 venus attaqués les troupes Israéliennes dans le Nord du Sinai.

Peu de temps après cette interception réussit, un bombardier Tupolev Tu 16 Irakien attaque la base de Ramat David au moment même ou une section de Vautour et son escorte de Mirage III s'apprètent à décoller pour aller attaquer la base Irakienne H-3. Pris à partie par la défense anti aérienne de la base, le Tu 16 est aussi attaqué par Amnon Arad, du Squadron 117, qui atteint le bombardier avec un missile Shafrir. La victoire est finalement partagée entre le pilote et la DCA.

L'incident clos, le groupe d'attaque décolle en direction de H-3. Arrivé aux abords de la piste, Yehuda Koren, pilote du Squadron 117 participant à l'escorte aperçoit des Hunter qui sont en phase finale d'approche. Parvenant à se placer dans le sillage d'un Hunter qui se trouve en final, Koren doit dégager pour ne pas être pris sous le feu d'un Vautour qui bombarde la piste au même moment. Le Vautour large ses bombes et le Hunter de tête s'écrase en passant dans l'un des cratères provoqué par les bombes du Vautour. A ce moment là, le Hunter que suivait Koren rentre son train d'atterrissage et remet les gaz sans se rendre compte qu'il est suivi. Koren se place en position de tir lorsqu'il entend un appel radio disant " Numéro 1, dégagez ". Réagissant par instinct, Koren vire brutalement avant de se rendre compte que l'appel était adressé au Leader de la section des Vautour. Cherchant la proie qui vient de lui échapper pour la seconde fois, Koren repère rapidement le Hunter qui vole assez lentement et qui évolue à 5000 - 6000 pieds (2000 mètres). Koren tire alors au canon et voit des débris s'échapper du Hunter. Malheureusement, le tir provoque une pénétration de gaz chaud dans le réacteur et un arrêt du compresseur du Mirage III. Koren doit alors reprendre de la vitesse en piquant, couper puis redémarrer son réacteur. Après une première tentative ratée, Koren n'a plus qu'une seule chance avant d'opter pour l'éjection. Par chance, le réacteur repart et Koren peut remettre doucement les gaz. Ce n'est qu'une fois rentrée à sa base que les pilotes de Vautour lui indiqueront avoir vu le Hunter s'écraser au sol.

Reprenant sa route, Koren est attiré par un objet brillant. En y regardant de plus près, il aperçoit un MiG 21 argenté volant vers le Nord et qui se dirige vers deux Vautour pilotés par Moshe Sa'ar et Ran Zur en train d'effectuer une passe de mitraillage. Effectuant un quart de tour vers la gauche, Koren met les gaz et poursuit le MiG 21. Il lance aussitôt un message à la radio pour prévenir les deux pilotes " Vautour volant vers le Nord, un MiG derrière vous, dégagez !!! ". Tous les appareils situés dans le secteur entendent l'appel sauf les deux intéressés. Le MiG se rapproche rapidement mais il ne tire pas. Vérifiant la quantité de carburant qu'il lui reste, Koren décide d'outrepasser ses fonctions et donne l'ordre général de repli. Cette fois-ci les deux Vautour commencent à s'éloigner, toujours suivis pas le MiG qui tente une manœuvre en ciseaux avec Zur. Après deux boucles, Koren se trouve à portée de tire et d'une courte rafale coupe l'aile du MiG qui s'écrase un peu plus loin.

 

 

En septembre 1969, après plusieurs opérations visant à annihiler le potentiel militaire Egyptien aux abords immédiats du Canal de Suez, et notamment après l'opération Boxer du mois de juillet 1969, l'IDF décide de mener une nouvelle offensive et d'employer ainsi contre l'Egypte la tactique employée jusque là par elle-même. Déclenchée le 9 septembre 1969, l'opération consiste en un débarquement de troupes mécanisées à El-Hafair avec le soutien de l'aviation. Cette force s'avancera de 50 km vers le Sud et fera 150 tués chez les Egyptiens. Dans le même temps, le Président Egyptien Nasser souffrira d'une attaque cardiaque et le chef d'Etat-Major de l'Armée Egyptienne sera démis de ses fonctions. Dans les airs, c'est le 11 septembre que l'Armée de l'Air Egyptienne va tenter une riposte en attaquant des installations Israéliennes dans le Sinai. Au final, elle perdra 7 appareils et remportera une victoire, en l'occurrence Giora Rom, le premier As Israélien qui sera abattu par un MiG 21 Egyptien (Samir Aziz Mikhail) alors qu'il volait à bord du Mirage IIICJ " Shahak 18 ".

Quatre ce ces victoires sont obtenues au cours d'un combat mettant aux prises 2 avions du Squadron 101 conduits par Giora Epstein (Ailier Ilan Gonen) et 2 du Squadron 117 conduits par Yehuda Koren (ailier Avshalom Friedman). Yehuda Koren et Friedman sont envoyés à la rencontre de 6 MiG 21 qui volent à 20 000 pieds. Les 6 chasseurs Egyptiens se séparent en deux groupes de 2 et 4 appareils. Chaque pilote Israéline suit un groupe, Yehuda suivant celui composé de 4 MiG. Alors qu'il suit les appareils, l'un d'eux rompt le combat. L'appareil que suit Yehuda commence à s'incliner vers le bas et c'est à ce moment là que Yehuda tire son Shafrir 2 lorsqu'au même moment Friedeman lui cri de dégager. Virant très sec, Yehuda pense alors que son missile s'est perdu dans la nature. Dépassé par son poursuivant, Yehuda reprend sa direction d'origine et aperçoit alors une explosion indiquant que le premier missile a finalement atteint sa cible. Friedman remportera aussi une victoire au cours de ce combat de même qu'Ilan Gonen et Giora Epstein.

Les 3 autres victoires sont remportées par Shlomo Navot, Dror Harish et Asher Snir.

 

 

Le 14 mai 1970, Reuven Rozen remporte sa quatrième victoire et manque de peu l'occaion de devenir le 10eme As de l'IDF. Après être parvenu à abattre un premier MiG 21 à l'aide d'un missile, il se lance à la poursuite d'un second MiG qui part en piqué. Très exité par l'obtention de sa première victoire, Reuven s'accroche à sa proie et tire à 350 mètres mais manque sa cible. Lancé dans un piqué prononcé, Reuven tente de suivre le MiG et se rapproche à moins de 100 mètres. Le risque d'être lui-même touché par les éclats à une distance aussi courte étant trop élevé, il laisse passer sa chance d'autant que le piqué prononcé dans lequel il est lancé risque de lui être fatal s'il ne redresse pas très vite. Décelérant au maximum, il tire sur le manche et se trouve écrasé sur son siège, soumis à un facteur de charge de 10G, subissant le voile noir à un moment critique pendant lequel le MiG peut à tout moment reprendre l'initiative et lui tirer dessus. Lorsqu'il retrouve la vue et qu'il aperçoit l'horizon, il cherche le MiG du regard mais ne trouve rien. Par chance le MiG a préféré rompre le combat.

Le lendemain, 15 mai 1970, se sont finalement Yehuda Koren et Kobi Richter qui deviendront respectivement les 10eme et 11eme As de l'IDF / AF en abattant 1 MiG 21 Egyptien (pour Koren) et 2 MiG 17 Egyptiens (pour Richter). Koren obtient sa victoire en tirant un missile à plus de 2000 mètres de distance. Croyant au début avoir manqué sa cible du fait de l'extinction du moteur fusée du missile, il est surpris de voir une explosion correspondant à 'impact de son Shafrir 2.

 

 

Au cours de l'année 1970, l'arrivée des premiers F4 est venue bousculer la donne du combat aérien au Moyen Orient. Afin de contre-balancer la supériorité tactique de l'IDF / AF, l'Egypte fait appel au soutien de l'Union Soviétique qui déploie sur place des unités de MiG 21 dont le rôle de défense du territoire Egyptien va progressivement s'étendre du point de vue géographique. Soucieux d'éviter tout affrontement direct avec les forces Soviétiques, les Israéliens évitent tout d'abord le combat mais les dommages causés à plusieurs appareils Israéliens par des MiG 21 obligent les autorités militaires à réagir.

Le 30 juillet 1970, une ambuscade montée selon le schéma habituel est organisée. Quatre Mirage III du Squadron 119 (Amos Amir / Asher Snir / Abraham Shalmon et Avi Gilad) sont chargés de simuler un groupe de reconnaissance et envoyés comme appâts pendant que 4 Mirage III du Squadron 117 conduits par Uri Even-Nir (avec Ithamar Noiner, Yehuda Koren et Ya'acov Richter) et 4 Phantom attendent l'arrivée des MiG et que deux autres Mirage du Squadron 101 sont en attente à Refidim. Les Soviétiques tombent rapidement dans le piège et envoient plusieurs sections de MiG 21 à la rencontre des faux appareils de reconnaissance. Aussitôt les appareils Soviétiques repérés, les chasseurs se mettent en position et les MiG passent alors rapidement du statut de chasseur au statut de chassé. Asher Snir, du Squadron 119, déjà titulaire de 11 victoires, est le premier à abattre un MiG 21. Il est toutefois lui-même atteint juste après par un missile AA-2 mais parvient à désengager et à se poser à Refidim sans encombre. Quatre autres MiG 21 Russes seront abattus ce jour là dont 2 par des pilotes de F4. Avihu Ben-Nun et Shaul Levi, du Squadron 69, abattront un MiG 21 avec un AIM-7 tiré à très basse altitude alors que Aviem Sella et Reuven Reshef, eux-aussi du Squadron 69, poursuivent leur MiG depuis une altitude de 5000 mètres jusqu'à une altitude de 700 mètres avant de le détruire avec un AIM-9D. Du coté du Squadron 117, Ithamar Noiner est obligé d'abandonner le combat après qu'un voyant d'alarme d'huile se soit allumé dans le cockpit. Escorté jusqu'à Refidim par Uri Even-Nir, les deux Shahak du Squadron 101 conduits par Yiftach Spector décollent alors pour remplacer les deux appareils qui se posent sans encombre. Au cours du combat, Abraham Shalmon remportera une victoire sur un MiG 21 et partagera une autre victoire avec Yiftach Spector, arrivé en renfort dans l'intervalle.

Huit jours plus tard, face au risque d'embrasement généralisé et face au risque d'engagement direct de l'URSS dans le conflit, les Etats-Unis exercent d'importantes pressions diplomatiques et obtiennent la cessation des combats. Ainsi, la guerre d'attrition qui avait débuté 17 mois plus tôt prend fin après la mise en place d'un cessé le feu décrété par l'ONU.

 

 

Après l'annonce de l'ouverture des négociations en vue d'un cessez le feu à partir du 20 octobre 1973, l'Armée Israélienne va intensifier son offensive afin de se retrouver en position de force à la table des négociations. Le 23 octobre, dans le Nord, les Israéliens se lancent à l'assaut du Mont Hermon pour tenter de reprendre cette position hautement stratégique puisqu'elle surplombe toute le plateau du Golan. Dans le même temps, dans le Sud, la 3eme Armée Israélienne poursuit son avancée vers le Caire qui ne se trouve plus qu'à 100 km.

Ce jour là, Gidéon Dror se trouve en mission au-dessus de l'Egypte. Sans cible assignée par le contrôleur, les Nesher volent à 25 000 pieds lorsqu'ils sont interceptés par des MiG 21. Les Nesher se séparent et tentent de faire face. Les MiG n'utilisant pas leur avantage numérique, Dror parvient à faire évoluer le combat dans la dimension verticale, une situation qui l'avantage et après plusieurs manœuvres, il parvient enfin à se placer en position de tir et abat l'un des MiG au canon, remportant ainsi sa cinquième victoire, avant de plonger pour s'éloigner au plus vite. Sur le chemin du retour il peut observer 2 MiG 17 et 2 L-29 qui traversent le Canal de Suez mais par manque de carburant il préfère éviter le combat et passe son chemin. Lorsqu'il rentre à Refidim, Dror demande au contrôleur pourquoi celui-ci ne lui a pas demandé d'intercepter les MiG et les L-29. Celui-ci lui explique alors qu'un combat important au-dessus de la Syrie l'a obligé a concentrer ses efforts dans ce secteur. Plus au Nord en effet, les combats sont intenses et permettent à Israel Baharev de remporter sa dixième victoire alors que Ya'acov Richter atteint 10,5 victoires. Avant la Guerre du Kippour, Asher Snir était le seul pilote Israélien à avoir atteint 10 victoires. Au cours de cette guerre il sera rejoint par Shalmon (le 8 octobre), Yehuda Koren (le 16), Epstein (le 19) et Shlomo Levi (le 22). De plus Yiftach Spector qui a obtenu 8 victoires sur Mirage III remportera 4 victoires supplémentaires sur F-4 pendant la Guerre du Kippour.




 



Mirage IIICJ - "Shahak 64" - du Squadron 117 en 1973

 





KOREN Yehuda



Campagne de 1967
Campagne de 1970
Campagne de 1973

 

 


Victoires aériennes

Victoires  
10
.
1
  Collaboration
Non Confirmées  
1
.
1
  Collaboration
Probables  
o
.
o
  Collaboration
Endommagés  
o
.
o
  Collaboration

Objectifs terrestres
.
Avions détruits au sol  
-
.
-
  Endommagés au sol
Blindés  
-
.
-
  Véhicules
Locomotives  
-
.
-
  Bateaux


LISTE des VICTOIRES
Date Heure Revendic Type Pays Avion Numéro Arme Unité Lieu   Référence
15.08.66   Détruit MiG 21
SAF
Mirage IIICJ Shahak 25 Canon Sq 117
1
(-) Koren Yehuda
06.06.67   Détruit MiG 21
Ir AF
Mirage IIICJ Shahak 45 Canon Sq 117
2
(-) Koren Yehuda
06.06.67   Détruit Hunter
Ir AF
Mirage IIICJ Shahak 45 Canon Sq 117
3
(-) Koren Yehuda
11.09.69   Détruit MiG 21
EAF
Mirage IIICJ Shahak 50 Shafrir 2 Sq 117
4
(-) Koren Yehuda
15.05.70   Détruit MiG 21
EAF
Mirage IIICJ Shahak 64 Shafrir 2 Sq 117
5
(-) Koren Yehuda
26.06.70   Détruit MiG 21
SAF
Mirage IIICJ Shahak 53 Shafrir 2 Sq 117
6
(-) Koren Yehuda
26.06.70   Détruit MiG 17
SAF
Mirage IIICJ Shahak 47 Canon Sq 117
7
7
(-) Koren Yehuda
(-) Richter Ya'acov
10.10.73   Détruit MiG 17
SAF
Mirage IIICJ Shahak 07 Missile Sq 117
8
(-) Koren Yehuda
10.10.73   NC * MiG 17
SAF
Mirage IIICJ Shahak ? Sq 117
-
(-) Koren Yehuda
13.10.73   Détruit MiG 17
SAF
Mirage IIICJ Shahak 66 Missile Sq 117
9
(-) Koren Yehuda
13.10.73   Détruit Su 7
SAF
Mirage IIICJ Shahak 71 Missile Sq 117
10
(-) Koren Yehuda
16.10.73   Détruit MiG 21
SAF
Mirage IIICJ Shahak Missile Sq 117
11
(-) Koren Yehuda

 

* NC : Non Confirmées - Victoire non officielle !?

 



Sources

Israeli Fighter Aces - The definitive History - Peter B Mersky
Arab-Israeli Air Wars 1967-82 / Osprey AVIATION - Men & Legend
Arab-Israeli Air Wars 1947-82 / Shlomo Aloni / Osprey Combat Aircraft numéro 23
Israeli F-4 Phantom II Aces / Shlomo Aloni / Osprey Aircraft of the Aces numéro 60
Israeli Mirage and Nesher Aces / Shlomo Aloni / Osprey Aircraft of the Aces numéro 59
Camouflage & Markings - The Israeli Air Force Part 1 / 1948 - 1967
Camouflage & Markings - The Israeli Air Force Part 2 / 1967 - 2001
http://math.fce.vutbr.cz/safarik/ACES/aces1/israel.html
http://www.zahal.org/
http://encycl.opentopia.com/term/Israeli_Air_Force





 

 

 

 

 

 

 


Cieldegloire.com