LAPIDOT Amos
LAPIDOT Amos


 

 



Date de naissance : ???

 

 

 

Commandant / Major Général

Aucune victoire homologuée

 


 






Grade Date
Unités
Arrivée Départ Fonction Secteur
??
??
Sq 101 ~ 1967 1967 ~ Commandant Moyen Orient
??
??
Sq 113 ~ 1973 1973 ~ Pilote Moyen Orient

Bien qu'elle ait remporté plusieurs succès contre les Armées de l'Air Syrienne et Egyptienne au cours des premiers mois de la guerre d'attrition débutée en mars 1969, l'IDF / AF décide de frapper un coup décisif en juillet 1969 et d'utiliser le dérivatif provoqué par la mission Apollo pour monter l'opération " Boxer " consistant à attaquer les positions installées le long du Canal de Suez par les Egyptiens afin d'obliger l'Egypte à accepter un cesser le feu.

L'opération débute le 20 juillet 1969 et se termine le 28 avec un ratio victoires pertes de 3 / 1. Le premier jour de l'offensive, le Squadron 101 remporte 3 victoires mais perd aussi 2 appareils en combat contre des MiG 21 Egyptiens. C'est aussi l'occasion pour le Squadron 101 d'avoir son premier avion (Shahak 59) à obtenir 5 victoires grâce au MiG 17 Egyptien abattu par Giora Yeoli qui pour sa part fête sa première victoire. Envoyé sur zone pour intercepter des MiG 17 qui effectuent eux-même une attaque au sol contre des objectifs Israéliens, Giora Yeoli doit faire usage de toute son expérience pour parvenir à se placer dans le sillage du MiG 17 particulièrement agile et qui entraîne les deux hommes dans des figures à très haut facteur de charge. Ce n'est qu'après 2 longues minutes d'une poursuite infernale que Yeoli parvient à lacher une très longue rafale qui envoie le MiG 17 au sol. Giora Epstein revendique quant à lui sa seconde victoire et Yiftach Spector fait passer son total à 3,5.

Quatre jours plus tard, le 24 juillet 1969, trois nouveaux appareils (1 MiG 21 et 2 Su 7) sont abattus à leur tour. Shlomo Navot du Squadron 117 revendique le MiG avec un Shafrir 2 (5eme victoire avec ce type de missile) alors que Shamuel Gordon et Michael Tzuk du Suqadron 101 revendiquent les deux Su 7.

Le dernier jour de l'opération Boxer, 2 pilotes du Squadron 101 et 4 du Squadron 119 affrontent les MiG mais sans succès malgré le fait que les pilotes de Mirage soient tous des pilotes expérimentés parmi lesquels Ya'acov Nevo (commandant de la base d'Hatzor) Amos Lapidot (Ex commandant du Squadron 101) le Major Amos Amir (commandant du Squadron 119) et Amichai Shamueli (commandant de la base de Tel-Nof).

L'opération Boxer aura pour effet d'interrompre pour quelques temps les opérations militaires dans la zone du Canal de Suez mais elle poussera surtout les Israéliens à adopter une attitude plus ferme de réplique immédiate à toute agression de la part de l'un de ses ennemis.

 



Mirage IIICJ - "Shahak 09" - du Squadron 101 à Hatzor en juin 1967

 

Le 12 octobre 1973, Shlomo Levi, qui est alors second adjoint du commandant du Squadron 113 inaugure son palmarès d'une manière particulièrement spéctaculaire en remportant 3 victoires sur des Su 7 Syriens. Quatre jours plus tard, il devient le 18 eme As de l'IDF / AF en remportant deux nouvelles victoires en abattant 2 MiG 17 Egyptiens au cours de deux missions différentes et deviendra au final, avec 10 victoires, le deuxième As de la Guerre du Kippour, juste derrière Giora Epstein qui en comptera 12.

Ce jour de 12 octobre, Shlomo Levi mène une patrouille le long de la frontière Syrienne en compagnie d'Amos Lapidot lorsqu'il reçoit un ordre du contrôleur au sol qui le dirige vers des appareils ennemis au-dessus du plateau du Golan. Largant leurs réservoirs et actionnant la post-combustion, Lapidot est le premier à voir l'ennemi. Les MiG sont en piqué, venant de l'Est et se dirigeant vers le Nord. Se lançant à leur poursuite, ils perdent les avions de vue et sont bientôt rejoint par deux autres Mirage qui après avoir tenté de tirer un missile Air Air sans succès disparaissent à leur tour. Prenant un peu d'altitude pour faire le point de la situation, Levi aperçoit un Su 7 sur lequel il lance un missile. Bien que touché, le Sukhoi poursuit sa route et contourne le mont Hermon. Découvrant un second Sukhoi, Levi tire son second missile qui cette fois-ci abouti à l'éjection du pilote Syrien. Voyant tout d'un coup un troisième Sukhoi, Levi se lance à sa poursuite et se rapproche à 400 mètres avant de lui tirer dessus au canon, ayant épuisé ses deux misssiles Shafrir 2. L'appareil Syrien semble s'arrêter en l'air et se disloquer. Dépassant l'avion qui tombe, Levi se retrouve au-dessus de Damas et s'empresse de faire demi-tour pour rentrer à sa base.

De 1982 à 1987, Amos Lapidot commande l'IDF / AF.




 



Nesher 21 du Squadron 101 en 1973

 





LAPIDOT Amos



Campagne de 1967
Campagne de 1970
Campagne de 1973

 

 


Victoires aériennes

Victoires  
o
.
o
  Collaboration
Probables  
o
.
o
  Collaboration
Endommagés  
o
.
o
  Collaboration

Objectifs terrestres
.
Avions détruits au sol  
-
.
-
  Endommagés au sol
Blindés  
-
.
-
  Véhicules
Locomotives  
-
.
-
  Bateaux

 


LISTE des VICTOIRES
Date Heure Revendic Type Pays Avion Numéro Arme Unité Lieu   Référence
-
(-) -


Sources

Israeli Fighter Aces - The definitive History - Peter B Mersky
Arab-Israeli Air Wars 1967-82 / Osprey AVIATION - Men & Legend
Arab-Israeli Air Wars 1947-82 / Shlomo Aloni / Osprey Combat Aircraft numéro 23
Israeli F-4 Phantom II Aces / Shlomo Aloni / Osprey Aircraft of the Aces numéro 60
Israeli Mirage and Nesher Aces / Shlomo Aloni / Osprey Aircraft of the Aces numéro 59
Camouflage & Markings - The Israeli Air Force Part 1 / 1948 - 1967
Camouflage & Markings - The Israeli Air Force Part 2 / 1967 - 2001
http://math.fce.vutbr.cz/safarik/ACES/aces1/israel.html
http://www.zahal.org/
http://encycl.opentopia.com/term/Israeli_Air_Force





 

 

 

 

 

 


Cieldegloire.com