NEVO (MILLNER) Ya'acov
NEVO (MILLNER) Ya'acov


 


 



Date de naissance : 1932

 

 

 

Colonel

3 victoires homologuées

 


 






Grade Date
Unités
Arrivée Départ Fonction Secteur
??
??
Sq 101 ~ 1956 1956 ~ Pilote Moyen Orient

Né à Afula en 1932, il s'engage dans l'IDF / AF en 1950 et obtient ses ailes l'année suivante avant de devenir pilote sur Spitfire. En septembre 1953, il est l'un des 4 pilotes sélectionné pour être transformé sur Météor. Passant pour quelqu'un de calme et d'effacé au sol, Ya'acvov Nevo se révèle être un pilote talentueux qui aime à faire partager son expérience. Lorsqu'Israel exprime le souhait d'acheter des appareils Mystère, il fera partie des 6 pilotes qui seront envoyés en France pour y suivre la formation initiale sur cet appareil. Le modèle proposé, le Mystère II n'offrant alors pas toute satisfaction, les pilotes orienteront leur choix vers l'Ouragan en attendant l'arrivée du Mystère IV, plus fiable à haute vitesse et doté de plus grandes capacités d'emport. Les premiers Mystère IVA seront livrés en avril 1956 au Squadron 101. Ya'acvov Nevo devient alors adjoint du Commandant Benny Peled (futur commandant de l'IDF / AF).

 

 

Au lendemain de l'attaque Israélienne contre les positions Egyptiennes le long du Canal de Suez le 30 octobre 1956, l'IDF / AF est chargée d'assurer la protection des troupes engagées sur le terrain. C'est au cours d'une patrouille dans le seccteur de la passe de Milta que 2 Mystere IVA pilotés par les Lieutenant Aharon Shavit et Shai Egoziz rencontrent une formation de 4 Vampire qui sont tous abattus, les pilotes Israéliens revendiquant chacun 2 appareils.

Plus tard dans la matinée, les Egyptiens perdent un autre appareil, un MiG 15 abattu par le Capitaine Ya'acvov Nevo. Accompagné de Yeshayahu Egozi et de Yosef Tzuk, les 3 Mystere du Squadron 101 sont en mission d'attaque sur la base Egyptienne de Kabrit (à la pointe Sud du Lac Bitter) au moment ou 4 MiG 15 décollent. Les pilotes Israéliens ont alors très peu d'expérience sur leur nouvelle machine, Tzuk n'ayant par exemple que 12 heures de vol à son actif sur cette machine. Dans le combat qui suit, plusieurs MiG sont touchés. Tzuk tire une longue rafale qui met un MiG en flammes avant d'être lui-même atteint au niveau de l'empennage. Aucune victoire ne sera cependant attribuée au décours de l'attaque de l'aérodrome de Kabrit.

C'est sur le chemin du retour que les 3 hommes rencontrent une autre formation de 7 MiG 15. Quatre d'entre eux s'enfuient immédiatement à travers les nuages et Ya'acvov Nevo engage le combat avec les 3 autres. Suivant l'un des chasseurs, il le perd et tente de retouver le reste de sa formation lorsqu'il entend l'appel de détresse de l'un de ses équipiers aux prises avec 2 MiG 15. Se portant à son secours, il parvient à se placer dans sa queue et tire une première rafale. Le pilote de MiG 15 esquive une première fois mais Nevo parvient à se rapprocher encore un peu plus et tire les munitions qu'il lui reste. N'ayant plus de munitions et son carburant commencant à baisser dangereusement, Nevo désengage et rentre à sa base en laissant le MiG qui laisse échapper un panache de fumée noir. L'appareil Egyptien parvient finalement à effectuer un atterrissage forcé dans le Nord du Sinai, dans le secteur de Bardavil et sera récupéré plus tard par les Israéliens (photo). Après avoir été évalué par les services de renseignement, il sera installé à l'entrée de la base de Hatzor comme trophée.

Dans la soirée de ce même 31 octobre, Nevo remporte la 7eme et dernière victoire Israélienne de la campagne de Suez. Le lendemain, Français et Britanniques lancent une vaste opération de bombardement destinée à détruire l'aviation Egyptienne au sol. Après quoi, l'IDF / AF pourra opérer en toute impunité au-dessus du Sinai, même si la présence de la DCA devait être à l'origine de plusieurs pertes.

 

 

Le plan d'attaque de 1967 a été en partie conçu par Ya'acov Nevo, ancien commandant du Squadron 105 qui quitte cette unité en 1961 pour rejoindre l'état-Major. C'est à l'occasion de ce séjour qu'il conçoit le plan d'attaque qui sera utilisé en 1967 pendant la Guerre des 6 jours, époque à laquelle il est lui-même Lieutenant-Colonel et commandant de la Base d'Hatzor, commandement qu'il conservera jusqu'en 1970.

 

Pilotes du Squadron 101 juste après la fin de la guerre des 6 jours (cliquez que le pilote pour éventuellement accéder à sa biographie)

 

Bien qu'elle ait remporté plusieurs succès contre les Armées de l'Air Syrienne et Egyptienne au cours des premiers mois de la guerre d'attrition débutée en mars 1969, l'IDF / AF décide de frapper un coup décisif en juillet 1969 et d'utiliser le dérivatif provoqué par la mission Apollo pour monter l'opération " Boxer " consistant à attaquer les positions installées le long du Canal de Suez par les Egyptiens afin d'obliger l'Egypte à accepter un cesser le feu.

L'opération débute le 20 juillet 1969 et se termine le 28 avec un ratio victoires pertes de 3 / 1. Le premier jour de l'offensive, le Squadron 101 remporte 3 victoires mais perd aussi 2 appareils en combat contre des MiG 21 Egyptiens. C'est aussi l'occasion pour le Squadron 101 d'avoir son premier avion (Shahak 59) à obtenir 5 victoires grâce au MiG 17 Egyptien abattu par Giora Yeoli qui pour sa part fête sa première victoire. Envoyé sur zone pour intercepter des MiG 17 qui effectuent eux-même une attaque au sol contre des objectifs Israéliens, Giora Yeoli doit faire usage de toute son expérience pour parvenir à se placer dans le sillage du MiG 17 particulièrement agile et qui entraîne les deux hommes dans des figures à très haut facteur de charge. Ce n'est qu'après 2 longues minutes d'une poursuite infernale que Yeoli parvient à lacher une très longue rafale qui envoie le MiG 17 au sol. Giora Epstein revendique quant à lui sa seconde victoire et Yiftach Spector fait passer son total à 3,5.

Quatre jours plus tard, le 24 juillet 1969, trois nouveaux appareils (1 MiG 21 et 2 Su 7) sont abattus à leur tour. Shlomo Navot du Squadron 117 revendique le MiG avec un Shafrir 2 (5eme victoire avec ce type de missile) alors que Shamuel Gordon et Michael Tzuk du Suqadron 101 revendiquent les deux Su 7.

Le dernier jour de l'opération Boxer, 2 pilotes du Squadron 101 et 4 du Squadron 119 affrontent les MiG mais sans succès malgré le fait que les pilotes de Mirage soient tous des pilotes expérimentés parmi lesquels Ya'acov Nevo (commandant de la base d'Hatzor) Amos Lapidot (Ex commandant du Squadron 101) le Major Amos Amir (commandant du Squadron 119) et Amichai Shamueli (commandant de la base de Tel-Nof).

L'opération Boxer aura pour effet d'interrompre pour quelques temps les opérations militaires dans la zone du Canal de Suez mais elle poussera surtout les Israéliens à adopter une attitude plus ferme de réplique immédiate à toute agression de la part de l'un de ses ennemis.

 

 

Le premier jour de la guerre du Kippour, le 6 octobre 1973, Ya'acov Nevo est Commandant de la base d'Ophir. Ce jour là, l'attaque débute à 14 heures et sous le couvert de leur barrage d'artillerie, les troupes Egyptiennes traversent le canal de Suez pendant que les troupes Syriennes franchissent les obstacles anti-char et anti-personnels qui parsèment le plateau du Golan. De son côté, l'aviation assure des missions d'interdiction, seule 1 vague étant dirigée contre l'artillerie Israélienne, des postes de commandement locaux, des défenses anti-aériennes et quelques centres névralgiques. Lorsqu'Amir Nahumi et Daniel Shaki atterrissent au terme de leur mission d'interception, Nevo se dirige vers eux et leur pose immédiatement la question " Combien en avez-vous abattu ? " 7 répond alors Shaki, j'en ai abattu 3 et Nahumi en a eu 4. La Guerre du Kippour vient tout juste de débuter ! Pour son action, Nahumi recevra la seconde plus haute distinction Israélienne, la DSM.

Ya'acov Nevo, s'il n'acceda pas à de hautes responsabilités au sein de l'Etat-Major de l'IDF / AF aura néanmoins fortement contribué à l'élaboration des tactiques qui pendant 35 ans seront utilisées par ses successeurs et qui contribueront au succès de l'IDF / AF dans les combats qui l'opposeront aux Armées Arabes au cours de cette même période.




 



Mystere IVA du squadron 101 en 1956

 





NEVO Ya'acov


Campagne de 1956
Campagne de 1967
Campagne de 1970
Campagne de 1973

 

 


Victoires aériennes

Victoires  
3
.
o
  Collaboration
Probables  
o
.
o
  Collaboration
Endommagés  
o
.
o
  Collaboration

Objectifs terrestres
.
Avions détruits au sol  
-
.
-
  Endommagés au sol
Blindés  
-
.
-
  Véhicules
Locomotives  
-
.
-
  Bateaux

 


LISTE des VICTOIRES
Date Heure Revendic Type Pays Avion Numéro Arme Unité Lieu   Référence
31.10.56   Détruit MiG 15
EAF
Mystere IVA - Canon Sq 101 -
1
(-) Nevo Ya'acov
31.10.56   Détruit MiG 15
EAF
Mystere IVA - Canon Sq 101 -
2
(-) Nevo Ya'acov
20.12.58   Détruit MiG 17
EAF
Mystere IVA - Canon Sq 101 -
3
(-) Nevo Ya'acov


Sources

Israeli Fighter Aces - The definitive History - Peter B Mersky
Arab-Israeli Air Wars 1967-82 / Osprey AVIATION - Men & Legend
Arab-Israeli Air Wars 1947-82 / Shlomo Aloni / Osprey Combat Aircraft numéro 23
Israeli F-4 Phantom II Aces / Shlomo Aloni / Osprey Aircraft of the Aces numéro 60
Israeli Mirage and Nesher Aces / Shlomo Aloni / Osprey Aircraft of the Aces numéro 59
Camouflage & Markings - The Israeli Air Force Part 1 / 1948 - 1967
Camouflage & Markings - The Israeli Air Force Part 2 / 1967 - 2001
http://math.fce.vutbr.cz/safarik/ACES/aces1/israel.html
http://www.zahal.org/
http://encycl.opentopia.com/term/Israeli_Air_Force





 

 

 

 

 

 

 


Cieldegloire.com