NIR Yitzhak
NIR Yitzhak


 


 



Date de naissance : ???

 

 

Grade ???

2 victoires homologuées
1 victoire non confirmée

 


 






Grade Date
Unités
Arrivée Départ Fonction Secteur
??
??
Sq 119 ~ 1969 1973 ~ Pilote Moyen Orient

Le dernier affrontement aérien de l'année 1969 a lieu le 11 décembre au-dessus de la Syrie et met aux prises 4 à 6 MiG 17 venus de Blai et des MiG 21 à des pilotes de Mirage des Squadrons 117 et 119. Deux MiG 17 sont abattus par les pilotes du Squadron 119 (Yitzhak Nir et Menachem Shmul) pendant qu'Uri Even-Nir, du Squadron 117 abat un MiG 21. Les MiG 17 volent à basse altitude et à faible vitesse lorsqu'Amos Amir les repère. Plongeant vers eux, la trappe d'atterrissage de son Shahak 55 (bien connu pour ses nombreux déboires et bénéficiant d'une très mauvaise réputation dans son unité) s'ouvre accidentellement et le système électrique de mise à feu du canon tombe en panne l'empéchant de tirer. Yitzhak Nir qui suit son chef de patrouille entend soudain un ordre de dégagement. Sans savoir si le message lui est adressé, il dégage violemment. Lorsqu'il sort de son virage, il aperçoit en contrebas 2 MiG 17 qui sont aux prises avec Uri Even-Nir et Friedman et qui sans se montrer très agressifs semblent esquiver sans difficulté les attaques des deux chasseurs Israéliens. Tout en se rapprochant à faible vitesse, aérofreins déployés, Nir pense à la simulation de combat aérien avec des MiG 17 capturés qu'il a eu l'occasion de réaliser 1 an plus tôt, exercice qui avait mis en évidence la nette supériorité du MiG sur le Mirage en matière d'agilité. Alors qu'il se rapproche, l'un des MiG renverse son virage et passe à environ 170 mètres du nez de Nir qui tire une rafale et atteint le MiG 17 à l'aile. La verrière du MiG s'ouvre alors et le siège est ejecté rapidement avant que le parachute rouge et blanc du pilote syrien ne se déploie. En raison de la distance très courte à laquelle s'est produit le tir, plusieurs débris ont atteint l'avion de Nir. Conscient du danger qu'il court, Nir prend immédiatement la direction de Ramat David et se pose sans difficulté.

 

 

Le mois d'avril 1970 permet à deux pilotes du Squadron 119, le Major Amos Amir et Avraham Shalmon de devenir respectivement le 8eme et 9eme As de l'IDF / AF après avoir remporté chacun leur cinquième victoire à l'occasion d'un affrontement important avec l'Armée de l'Air Syrienne en date du 2 avril 1970. En fait, l'ensemble des 6 victoires revendiquées par les Mirage III en avril seront obtenues par des pilotes du Squadron 119. La victoire la plus singulière du mois aura lieu dans la nuit du 24 au 25 avril. A environ 2 heures du matin, des bombardiers Il-28 Egyptiens pénètrent dans le Sinaï et bombardent des installations dans le secteur de El-Arish. L'alerte est alors assurée conjointement par les F-4 et les Mirage III qui ne sont désormais plus prioritaires sur ce type d'interception nocturne. Les chances d'une alerte de nuit sont d'ailleurs si mince qu'Amos Amir qui est de garde est en tee-shirt, en short et sandalette lorsque l'arme retentie. L'habit ne faisant pas le moine, c'est dans cette tenue " peu réglementaire " qu'il décolle immédiatemment et abat finalement l'un des bombardiers.

 

 

Le Squadron s'illustrera à nouveau trois jours plus tard, le 28 avril 1970, à l'occasion de l'interception de MiG 17 et de Su 7 qui pénètrentà basse altitude dans le Sinaï. L'interception est rendue difficile par l'attitude fuyante des agresseurs qui sitôt leur attaque réalisée repassent de l'autre côté du Canal de Suez. Les Mirages III qui ont décollé de Refidim volent à pleine puissance et alors qu'ils arrivent sur zone, ils grimpent pour perdre de la vitesse afin de larguer leurs réservoirs supplémentaires sans risque d'endommager leurs Missiles Air / Air accrochés sous la voilure delta. Aperçevant les Su 7 qui franchissent le Canal, les pilotes de Mirage se mettent en position d'attaque lorsque les Su 7 larguent leur chargement en urgence et font demi-tout, sans doute informés par leur contrôleur de la présence des "Shahak". Yifthak Nir plonge alors vers les Su 7 suivi de près par son ailier Dror Harish. Alors qu'ils se rapprochent, le Su 7 qui se trouve en dernière position se débarasse lui-aussi de ses bombes qui en explosant projettent des débris qui touchent l'appareil de Nir. Prenant rapidement de l'altitude pour faire le point de la situation et éventuellement s'éjecter, il constate que tout va bien. Rejoint par son ailier, celui-ci ne remarque rien d'anormal. Peu avant l'explosion, Harish était parvenu à tirer un missile qui avait atteint un Su 7 sans le faire exploser. Faisant le point de la situation, Nir demande à son ailier d'attaquer le Leader de la formation de Su 7 pendant que lui s'occupe du Su 7 endommagé et qui volant à la traîne est plus à sa portée. Une longue poursuite au-dessus du territoire Egyptien s'engage alors. Nir fait feu avec l'un de ses deux missiles AA-2 (missile soviétique capturé et utilisé par l'IDF / AF). Celui-ci explose au sol, Nir mettant cette défaillance sous le coup des dommages provoqués par l'explosion qui l'a secoué plus tôt. Il décide donc de ne pas utiliser son second missile. Gagnant progressivement du terrain, le pilote du Su 7 s'aperçoit bientôt de la présence du Mirage et plutôt que d'engager le combat, il amorçce un large virage pui permet à Nir de se mettre à portée de tir et de faire usage de ses canons alors qu'il ne se trouve plus qu'à 400 mètres. Un bruit étrange met alors en évidence un nouveau dysfonctionnement. Sans doute endommagé par l'explosion, un seul canon est fonctionnel, provoquant un tir asymétrique. Après plusieurs rafales, l'appareil Egyptien s'abat d'un coup à 90° vers le sol et alors que Nir s'écrie dans son masque " Saute, espèce d'idiot saute !!! ", l'avion s'écrase et se transforme en une boule de feu sans que le pilote n'ai le temps de s'éjecter. Dans le même temps, Harish abat un autre Su 7avec un missile AIM-9E.

Le 3 février 1974, il est victime d'un accident après que le train d'atterrissage gauche ait refusé de descebdre. Il se sort cependant indemne de l'accident.




 



Mirage IIICJ "Shahk 19" du Squadron 119 à Tel Nof en 1970

 





 


Campagne de 1973

 

 

 


Victoires aériennes

Victoires  
3
.
o
  Collaboration
Probables  
o
.
o
  Collaboration
Endommagés  
o
.
o
  Collaboration

Objectifs terrestres
.
Avions détruits au sol  
-
.
-
  Endommagés au sol
Blindés  
-
.
-
  Véhicules
Locomotives  
-
.
-
  Bateaux

 


LISTE des VICTOIRES
Date Heure Revendic Type Pays Avion Numéro Arme Unité Lieu   Référence
11.12.69   Détruit MiG 17
SAF
Mirage IIICJ Shahak 83 Canon Sq 119  
1
(-) Nir Yitzhak
28.04.70   Détruit Su 7
EAF
Mirage IIICJ Shahak 79 Canon Sq 119  
2
(-) Nir Yitzhak
06.10.73   NC * Su 7
EAF
Mirage IIICJ Shahak - ???  
-
(-) Nir Yitzhak

 

* NC : Non Confirmée - Victoire non officielle !?

 



Sources

Israeli Fighter Aces - The definitive History - Peter B Mersky
Arab-Israeli Air Wars 1967-82 / Osprey AVIATION - Men & Legend
Arab-Israeli Air Wars 1947-82 / Shlomo Aloni / Osprey Combat Aircraft numéro 23
Israeli F-4 Phantom II Aces / Shlomo Aloni / Osprey Aircraft of the Aces numéro 60
Israeli Mirage and Nesher Aces / Shlomo Aloni / Osprey Aircraft of the Aces numéro 59
Camouflage & Markings - The Israeli Air Force Part 1 / 1948 - 1967
Camouflage & Markings - The Israeli Air Force Part 2 / 1967 - 2001
http://math.fce.vutbr.cz/safarik/ACES/aces1/israel.html
http://www.zahal.org/
http://encycl.opentopia.com/term/Israeli_Air_Force





 

 

 

 

 

 

 


Cieldegloire.com