SHALMON (SALMON) Abraham
SHALMON (SALMON) Abraham


 



 



Date de naissance : ???

 

Grade ???

14 victoires homologuées
3 victoires non homologuées
1 victoire en collaboration

 


 






Grade Date
Unités
Arrivée Départ Fonction Secteur
??
??
Sq 119 ~ 1967 1967 ~ Pilote Moyen Orient
??
??
Sq 101 ~ 1973 1973 ~ Pilote Moyen Orient

OTU - 1961 / 1962

 

Au quatrième jour de la guerre, le 8 juin 1967, l'activité de l'Armée de l'Air Egyptienne au-dessus du Sinai reste limitée, permettant toutefois à l'IDF / AF de remporter 4 nouvelles victoires au cours de deux engagements distincts. Lev Arlozor, du Squadron 101, remporte une première victoire sur un MiG 17 au-dessus de Romani alors que le Squadron 119 revendique 3 victoires remportées par Avraham Shalmon (2 MiG 19) et Menachem Shmul (1 MiG 19).

Dans l'après-midi et dans le même secteur, 3 nouveaux engagements permettent de remporter 4 nouvelles victoires mais cette fois-ci au prix d'un Mirage. Parmi les pilotes victorieux se trouve Reuven Rozen qui ce jour là vole sur le Shahak 58 et doit faire face à des MiG 17 particulièrement combatifs en compagnie d'Avraham Shalmon (qui vole sur le Shahak 55) titulaire de deux victoires le matin même. Pris en chasse par un MiG 17, l'appareil Egyptien parvient progressivement à gagner du terrain sur Rozen grâce à sa plus grande manoeuvrabilité. En revanche, n'étant pas équipé de missiles Air Air, le MiG 17 doit impérativement se placer dans l'axe de son adversaire pour espérer pouvoir l'atteindre au canon. Rozen parvient à esquiver et à prendre de la vitesse pour se mettre hors de portée de tir du MiG. Dans le même temps Shalmon est aux prises avec l'autre MiG. Meilleur pilote de l'unité, Shalmon eut été le plus à même d'abattre les deux MiG s'il n'avait pas été aux commandes du Shahak 55, un avion doté d'une très mauvaise réputation (pour s'être écrasé deux fois) et d'un canon capricieux (A l'inverse, le Shahak 58 permetta à 7 pilotes différents - qui deviendront tous des As - d'obtenir 12 victoires avec cet avion). C'est d'ailleurs ce qui arrive au cours de cette sortie, le canon du Shahak 55 refusant de fonctionner une fois de plus. A un moment donné, alors que les deux MiG volent dans la même direction, Shalmon effectue une nouvelle tentative en espérant parvenir à faire fonctionner son canon mais pour une raison inconnue il attaque le MiG de tête, s'exposant de fait au tir du second MiG qui le prend maintenant en sandwich et qui se trouve à une distance de 500 mètres de Shalmon qui lui-même vole 200 mètres derrière le premier MiG. Arrivé à la rescousse, Rozen tire au canon sur le second MiG et enregister des impacts mais ne peut assister à la chute de l'appareil, ne revendiquant qu'une victoire probable à son retour à la base. Lorsqu'il dégage après avoir touché le MiG, Rozen découvre un bombardier Il-28 qu'il décide d'attaquer. Manquant d'entraînement pour attaquer une cible aussi grosse, il est de plus surpris par tir défensif mais parvient malgré tout à atteindre l'appareil au niveau de l'aile avant de dégager le secteur. Lorsqu'il rentrera à sa base, Rozen apprendra que sa victoire sur le MiG est confirmée et que l'Il-28 s'est posé au Caire, sur 1 seul moteur.

 



Mirage IIICJ - "Shahak 84 " - du Squadron 101 à Hatzor en juin 1967

 

Au cours de l'année 1970, l'arrivée des premiers F4 est venue bousculer la donne du combat aérien au Moyen Orient. Afin de contre-balancer la supériorité tactique de l'IDF / AF, l'Egypte fait appel au soutien de l'Union Soviétique qui déploie sur place des unités de MiG 21 dont le rôle de défense du territoire Egyptien va progressivement s'étendre du point de vue géographique. Soucieux d'éviter tout affrontement direct avec les forces Soviétiques, les Israéliens évitent tout d'abord le combat mais les dommages causés à plusieurs appareils Israéliens par des MiG 21 obligent les autorités militaires à réagir.

Le 30 juillet 1970, une ambuscade montée selon le schéma habituel est organisée. Quatre Mirage III du Squadron 119 (Amos Amir / Asher Snir / Abraham Shalmon et Avi Gilad) sont chargés de simuler un groupe de reconnaissance et envoyés comme appâts pendant que 4 Mirage III du Squadron 117 conduits par Uri Even-Nir (avec Ithamar Noiner, Yehuda Koren et Ya'acov Richter) et 4 Phantom attendent l'arrivée des MiG et que deux autres Mirage du Squadron 101 sont en attente à Refidim. Les Soviétiques tombent rapidement dans le piège et envoient plusieurs sections de MiG 21 à la rencontre des faux appareils de reconnaissance. Aussitôt les appareils Soviétiques repérés, les chasseurs se mettent en position et les MiG passent alors rapidement du statut de chasseur au statut de chassé. Asher Snir, du Squadron 119, déjà titulaire de 11 victoires, est le premier à abattre un MiG 21. Il est toutefois lui-même atteint juste après par un missile AA-2 mais parvient à désengager et à se poser à Refidim sans encombre. Quatre autres MiG 21 Russes seront abattus ce jour là dont 2 par des pilotes de F4. Avihu Ben-Nun et Shaul Levi, du Squadron 69, abattront un MiG 21 avec un AIM-7 tiré à très basse altitude alors que Aviem Sella et Reuven Reshef, eux-aussi du Squadron 69, poursuivent leur MiG depuis une altitude de 5000 mètres jusqu'à une altitude de 700 mètres avant de le détruire avec un AIM-9D. Du coté du Squadron 117, Ithamar Noiner est obligé d'abandonner le combat après qu'un voyant d'alarme d'huile se soit allumé dans le cockpit. Escorté jusqu'à Refidim par Uri Even-Nir, les deux Shahak du Squadron 101 conduits par Yiftach Spector décollent alors pour remplacer les deux appareils qui se posent sans encombre. Au cours du combat, Abraham Shalmon remportera une victoire sur un MiG 21 et partagera une autre victoire avec Yiftach Spector, arrivé en renfort dans l'intervalle.

Huit jours plus tard, face au risque d'embrasement généralisé et face au risque d'engagement direct de l'URSS dans le conflit, les Etats-Unis exercent d'importantes pressions diplomatiques et obtiennent la cessation des combats. Ainsi, la guerre d'attrition qui avait débuté 17 mois plus tôt prend fin après la mise en place d'un cessé le feu décrété par l'ONU.

 

 

Le 17 octobre 1973, au douzième jour de la Guerre du Kippour, six pilotes de chasse arrivent à Refidim dans le désert du Sinai afin de maintenir en alerte un groupe de Nesher sur cette base avancée et de protéger la tête de pont Israélienne sur le Cana de Suez. Avraham Shalmon, Dror Harish et Gideon Livni sont issus du Squadron 101 alors que Moshe Hertz, Gidéon Dror et Raanan Yosef proviennent du Squadron 113. Hertz occupe les fonctions de premier adjoint du commandant du Squadron 113 alors que Livni est l'officier de reconnaissance du Squadron 101. Yosef est pour sa part EP (Emergency Posting) et Shalmon, Harish et Dror sont réservistes. Tous pilotes chevronnés, ils totalisent 22,5 victoires. Shalmon et Harish sont déjà des As, Dror, Hertz et Livni le deviendront et seul Yosef aurait pu le devenir si les combats s'étaient poursuivit.

Le lendemain matin, 18 octobre, les pilotes sont actifs et interceptent deux sections de 4 MiG 17 Egyptiens. Avraham Shalmon se lance à l'assaut de la section de gauche pendant que Dror attaque la formation de droite abattant un premier MiG avec un missile Shafrir 2, suivi quelques instants plus tard par un second, lui aussi abattu à l'aide d'un missile. C'est à ce moment là qu'Avraham Shalmon appelle à l'aide, la verrière de son Nesher ayant été obscurci par les débris provenant du MiG détruit par Dror (photo ci-dessous). Ce dernier assite alors Shalmon jusqu'à Refidim et tous deux se posent sans encombre.

L'après-midi même, les Nesher sont à nouveau en vol pour protéger la tête de pont contre les attaques de MiG. Au cours de plusieurs engagements, Hertz (1 MiG 21 non confirmé ?) et Livni (2 MiG 21 + 1 MiG 17) ainsi que Harish (1 MiG 21 + 1 MiG 17) et Yosef (1 MiG 21) abattent 2 MiG 17 et 5 MiG 21. Deux de ces victoires figurent parmi les plus spectaculaires jamais enregistrées par les caméras de tir des chasseurs Delta. Volant sur le Nesher numéro 09, Gidéon Livni abat un MiG 21 qui passe devant lui de gauche à droite alors que dans le même temps, le Nesher 10 piloté par Raanan Yosef abat un MiG 21, le touche à l'empennage, provoquant le déploiement du parachute de freinage avant que le pilote ne s'éjecte.

Le 18 octobre 1973, Avraham Shalmon manque d'abattre un MiG 17 Egyptien comme le montre la photo ci-dessous. Alors qu'il se trouve en position de tir, l'explosion proche d'un autre MiG 17 abattu par Gideon Dror à l'aide d'un missile Shafrir 2 entraîne la projection de nombreux éclats qui endommagent son appareil ainsi que celui de Dror obligeant les deux pilotes à rompre le combat.

 

 

Après l'annonce de l'ouverture des négociations en vue d'un cessez le feu à partir du 20 octobre 1973, l'Armée Israélienne va intensifier son offensive afin de se retrouver en position de force à la table des négociations. Le 23 octobre, dans le Nord, les Israéliens se lancent à l'assaut du Mont Hermon pour tenter de reprendre cette position hautement stratégique puisqu'elle surplombe toute le plateau du Golan. Dans le même temps, dans le Sud, la 3eme Armée Israélienne poursuit son avancée vers le Caire qui ne se trouve plus qu'à 100 km.

Ce jour là, Gidéon Dror se trouve en mission au-dessus de l'Egypte. Sans cible assignée par le contrôleur, les Nesher volent à 25 000 pieds lorsqu'ils sont interceptés par des MiG 21. Les Nesher se séparent et tentent de faire face. Les MiG n'utilisant pas leur avantage numérique, Dror parvient à faire évoluer le combat dans la dimension verticale, une situation qui l'avantage et après plusieurs manœuvres, il parvient enfin à se placer en position de tir et abat l'un des MiG au canon, remportant ainsi sa cinquième victoire, avant de plonger pour s'éloigner au plus vite. Sur le chemin du retour il peut observer 2 MiG 17 et 2 L-29 qui traversent le Canal de Suez mais par manque de carburant il préfère éviter le combat et passe son chemin. Lorsqu'il rentre à Refidim, Dror demande au contrôleur pourquoi celui-ci ne lui a pas demandé d'intercepter les MiG et les L-29. Celui-ci lui explique alors qu'un combat important au-dessus de la Syrie l'a obligé a concentrer ses efforts dans ce secteur. Plus au Nord en effet, les combats sont intenses et permettent à Israel Baharev de remporter sa dixième victoire alors que Ya'acov Richter atteint 10,5 victoires. Avant la Guerre du Kippour, Asher Snir était le seul pilote Israélien à avoir atteint 10 victoires. Au cours de cette guerre il sera rejoint par Shalmon (le 8 octobre), Yehuda Koren (le 16), Epstein (le 19) et Shlomo Levi (le 22). De plus Yiftach Spector qui a obtenu 8 victoires sur Mirage III remportera 4 victoires supplémentaires sur F-4 pendant la Guerre du Kippour.

 

 

Après la Guerre du Kippour au cours de laquelle 74 pilotes Israéliens qualifiés sur Mirage III ou sur Nesher accomplirent plus de 3000 sorties, la doctrine d'emploi des appareils supersoniques changa radicalement, passant de tactiques héritées de la seconde guerre mondiale à celles imposées par les conflits modernes. Les dernières victoires remportées par les chasseurs à aile Delta le seront en avril 1974, à l'exception de la seule victoire obtenue par un Kfir en date du 27 juin 1979 par le Capitaine Shai Eshel. En abattant 2 MiG 21 Syriens avec le Shahak 58 (Mirage ayant remporté le plus grand nombre de victoires de tous les temps), Abraham Shalmon devient le deuxième As Israélien par le nombre de ses victoires qui passent ainsi à 14,5.

Dix jours plus tard, Gideon Livni devient le dernier As sur appareil à voilure Delta en abattant un MiG 21 Syrien à bord de son Nesher 78. Comme il le dira souvent, " on se rappelle mieux de ses erreurs que de ses succès " et en l'occurrence ce jour là, Livni aurait pu abattre 3 appareils si la malchance n'avait pas joué contre lui et si ses missiles avaient correctement fonctionné. Il parviendra cependant à abattre un MiG au canon, cloturant ainsi le tableau de chasse d'une génération de chasseurs qui pouvait s'enorguellir d'avoir parfaitement remplie son rôle avec 397,5 victoires aériennes à son actif (282,5 pour les Mirage et 115 pour les Nesher).

Le Mirage III sera retiré des opérations après avoir combattu une dernière fois aux côtés du F-15 pendant le conflit Libanais de 1982. Avner Slapak qui, 15 ans plus tôt, avait remporté la dixième victoire obtenue par un Mirage III, participa à ce conflit aux commandes d'un Mirage, mesurant mieux que quiconque les progrés réalisés. Alors qu'il effectue une mission conjointe avec des F-15, le contrôleur indique aux équipage de se rendre sur une zone d'interception. Tous les appareils enclenchent la post-combustion et les F-15 s'éloignent, distancant rapidement les Mirage III qui poursuivent malgré tout leur route suivant le cap indiqué. Quelques minutes plus tard, les pilotes de Mirage III voient alors les F-15 revenir, les pilotes leur indiquant le nombre de victoires qu'ils ont obtenu au cours du combat dont les pilotes de Mirage n'ont même pas vu le déroulement… Slapak réalisa alors combien l'heure du Mirage III avait sonné !




 



Mirage IIICJ - "Shahak 33" - du Squadron 101 en 1973

 





SALMON Abraham



Campagne de 1967
Campagne de 1970
Campagne de 1973

 

 


Victoires aériennes

Victoires  
17
.
1
  Collaboration
Probables  
o
.
o
  Collaboration
Endommagés  
o
.
o
  Collaboration

Objectifs terrestres
.
Avions détruits au sol  
-
.
-
  Endommagés au sol
Blindés  
-
.
-
  Véhicules
Locomotives  
-
.
-
  Bateaux

 


LISTE des VICTOIRES
Date Heure Revendic Type Pays Avion Numéro Arme Unité Lieu   Référence
08.06.67   Détruit MiG 19
EAF
Mirage IIICJ Shahak 68 Canon Sq 119  
1
(-) Salmon Abraham
08.06.67   Détruit MiG 19
EAF
Mirage IIICJ Shahak 68 Canon Sq 119  
2
(-) Salmon Abraham
24.02.69   NC * MiG 17
SAF
Mirage IIICJ Shahak - Sq 119  
-
(-) Salmon Abraham
14.01.70   NC * MiG 17
SAF
Mirage IIICJ Shahak - Sq 119  
-
(-) Salmon Abraham
08.02.70   Détruit MiG 21
EAF
Mirage IIICJ Shahak 80 Canon Sq 119  
3
(-) Salmon Abraham
26.02.70   Détruit MiG 21
EAF
Mirage IIICJ Shahak 83 Canon Sq 119  
4
(-) Salmon Abraham
27.03.70   NC * MiG 21
EAF
Mirage IIICJ Shahak - Sq 119  
-
(-) Salmon Abraham
02.04.70   Détruit MiG 21
SAF
Mirage IIICJ Shahak 68 Canon Sq 119  
5
(-) Salmon Abraham
16.05.70   Détruit MiG 21
EAF
Mirage IIICJ Shahak 68 AIM-9E Sq 119  
6
(-) Salmon Abraham
30.07.70   Détruit MiG 21
URSS
Mirage IIICJ Shahak 78 AIM-9D Sq 119  
7
(-) Salmon Abraham
30.07.70   Détruit (1/2) MiG 21
URSS
Mirage IIICJ Shahak 78 AIM-9D Sq 119  
8
-
(-) Salmon Abraham
(-) Spector Yiftach - Sq 101
13.09.73   Détruit MiG 21
SAF
Mirage IIICJ Shahak 59 AIM-9D Sq 101  
9
(-) Salmon Abraham
08.10.73   Détruit Hunter
Ir AF
Mirage IIICJ Shahak 19? Shafrir 2 Sq 101  
10
(-) Salmon Abraham
08.10.73   Détruit Hunter
Ir AF
Mirage IIICJ Shahak 19? Shafrir 2 Sq 101  
11
(-) Salmon Abraham
11.10.73   Détruit MiG 21
EAF
Nesher Nesher 10 Canon Sq 101  
12
(-) Salmon Abraham
24.10.73   Détruit MiG 21
EAF
Mirage IIICJ Shahak 33 Canon Sq 101  
13
(-) Salmon Abraham
19.04.74   Détruit MiG 21
SAF
Mirage IIICJ Shahak 58 Canon Sq 101  
14
(-) Salmon Abraham
19.04.74   Détruit MiG 21
SAF
Mirage IIICJ Shahak 58 AIM-9D Sq 101  
15
(-) Salmon Abraham

 

* NC : Non Confirmée - Victoire non officielle !?

 



Sources

Israeli Fighter Aces - The definitive History - Peter B Mersky
Arab-Israeli Air Wars 1967-82 / Osprey AVIATION - Men & Legend
Arab-Israeli Air Wars 1947-82 / Shlomo Aloni / Osprey Combat Aircraft numéro 23
Israeli F-4 Phantom II Aces / Shlomo Aloni / Osprey Aircraft of the Aces numéro 60
Israeli Mirage and Nesher Aces / Shlomo Aloni / Osprey Aircraft of the Aces numéro 59
Camouflage & Markings - The Israeli Air Force Part 1 / 1948 - 1967
Camouflage & Markings - The Israeli Air Force Part 2 / 1967 - 2001
http://math.fce.vutbr.cz/safarik/ACES/aces1/israel.html
http://www.zahal.org/
http://encycl.opentopia.com/term/Israeli_Air_Force





 

 

 

 

 

 

 

 


Cieldegloire.com