SHMUL Menachem
SHMUL Menachem


 


 



Date de naissance : ???

 

 

 

Grade ???

5 victoires homologuées
2 victoire non confirmée

 


 






Grade Date
Unités
Arrivée Départ Fonction Secteur
??
??
Sq 119 ~ 1967 1967 ~ Pilote Moyen Orient
??
??
Sq 144 ~ 1973 1973 ~ Pilote Moyen Orient

Au quatrième jour de la guerre, le 8 juin 1967, l'activité de l'Armée de l'Air Egyptienne au-dessus du Sinai reste limitée, permettant toutefois à l'IDF / AF de remporter 4 nouvelles victoires au cours de deux engagements distincts. Lev Arlozor, du Squadron 101, remporte une première victoire sur un MiG 17 au-dessus de Romani alors que le Squadron 119 revendique 3 victoires remportées par Avraham Shalmon (2 MiG 19) et Menachem Shmul (1 MiG 19).

Dans l'après-midi et dans le même secteur, 3 nouveaux engagements permettent de remporter 4 nouvelles victoires mais cette fois-ci au prix d'un Mirage. Un premier combat opposant deux Mirages du Squadron 101 à des MiG 17 et des MiG 21 se termine par la destruction d'un MiG 21 et la perte d'un Mirage (pilote ejecté par manque de carburant). Un deuxième combat met aux prises 2 pilotes du Squadron 119 avec des MiG 17 et permet à Reuven Rozen de remporter sa première victoire et d'endommager un Il-28. Le troisième combat met aux prises deux Mirage du Squadron 119 pilotés par Menachem Shmul et Ya'acov Agassi avec 3 Il-28. Shmul parvient à abattre un des bombardiers avant d'être attaqué par des MiG 21 dont il abattra un exemplaire portant à 3 le nombre de ses victoires pour la journée.

 



Mirage IIICJ "Shahak 41" du Squadron 119 en juin 1967

 

Le dernier affrontement aérien de l'année 1969 a lieu le 11 décembre au-dessus de la Syrie et met aux prises 4 à 6 MiG 17 venus de Blai et des MiG 21 à des pilotes de Mirage des Squadrons 117 et 119. Deux MiG 17 sont abattus par les pilotes du Squadron 119 (Yitzhak Nir et Menachem Shmul) pendant qu'Uri Even-Nir, du Squadron 117 abat un MiG 21. Les MiG 17 volent à basse altitude et à faible vitesse lorsqu'Amos Amir les repère. Plongeant vers eux, la trappe d'atterrissage de son Shahak 55 (bien connu pour ses nombreux déboires et bénéficiant d'une très mauvaise réputation dans son unité) s'ouvre accidentellement et le système électrique de mise à feu du canon tombe en panne l'empéchant de tirer. Yitzhak Nir qui suit son chef de patrouille entend soudain un ordre de dégagement. Sans savoir si le message lui est adressé, il dégage violemment. Lorsqu'il sort de son virage, il aperçoit en contrebas 2 MiG 17 qui sont aux prises avec Uri Even-Nir et Friedman et qui sans se montrer très agressifs semblent esquiver sans difficulté les attaques des deux chasseurs Israéliens. Tout en se rapprochant à faible vitesse, aérofreins déployés, Nir pense à la simulation de combat aérien avec des MiG 17 capturés qu'il a eu l'occasion de réaliser 1 an plus tôt, exercice qui avait mis en évidence la nette supériorité du MiG sur le Mirage en matière d'agilité. Alors qu'il se rapproche, l'un des MiG renverse son virage et passe à environ 170 mètres du nez de Nir qui tire une rafale et atteint le MiG 17 à l'aile. La verrière du MiG s'ouvre alors et le siège est ejecté rapidement avant que le parachute rouge et blanc du pilote syrien ne se déploie. En raison de la distance très courte à laquelle s'est produit le tir, plusieurs débris ont atteint l'avion de Nir. Conscient du danger qu'il court, Nir prend immédiatement la direction de Ramat David et se pose sans difficulté.

 


Le 6 octobre 1973, alors que toute activité est interrompue en Israel pour célébrer la fête du Yom Kippour, Menachem Sharon, commandant du Squadron 144 (Nesher) à Etszion, demande à Yirmi Keidar, son premier adjoint, d'organiser une patrouille de 4 appareils pour escorter un appareil de reconnasisance le long du Canal de Suez. L'objectif est alors de vérifier les informations fournies par les services de renseignements indiquant l'imminence d'un conflit avec les pays Arabes. Le Squadron est déjà en alerte avec les EP (Emergency Pilot) à leur poste et les pilotes de réserve présents. Keidar choisit 2 réservistes comme numéro 2 et 3 et un pilote régulier comme numéro 4. Ils décollent à 14 heures. Arrivé au point de rendez-vous, aucune trace de l'appareil de reconnaissance. D'un coup, le groupe est dirigé vers Om Hashiba, cap 270, altitude 10 000 pieds, pour intercepter une formation ennemie qu'ils ne trouvent pas. A nouveau, le contrôleur indique que les appareils sont à basse altitude mais là encore, rien ! Plongeant à nouveau vers le sol, ce n'est qu'après plusieurs aller et retour que la formation trouve enfin 4 Su 7 qui volent à très basse altitude (environ 300 pieds - 100 mètres). Les Nesher larguent alors leurs réservoirs et plongent sur l'ennemi. Assaf Ben-Nun vole à gauche de Yirmi Keidar alors que Menachem Shmul et Yosef Lavi volent à droite. Assaf s'occupe du numéro 4 et Yirmi s'occupe du numéro 3 sur lequel il tire un Shafrir 2 qui passe très près du Sukhoi mais n'explose pas, sans doute en raison d'une défaillance du système de déclenchement de proximité. Au même moment, une explosion importante se produit à gauche de son Nesher, faisant tout simplement disparaître l'appareil Egyptien qui volait à côté de lui … Assaf vient tout simplement de remporter la première victoire de la Guerre du Kippour. Après être parvenu à se placer à portée missile de ce dernier, Assaf avait appuyé sur le selecteur de tir mais rien ne s'était passé. L'acquisition radar étant rendue impossible par la trop faible altitude, Assaf change alors de missile et opte pour un infra-rouge. Lorsqu'il redresse la tête pour voir à l'extérieur, il n'aperçoit pas le Su 7 mais entend toujours l'avertisseur du radar qui indique la présence proche de l'appareil Egyptien. Voyant Yirmi qui vole juste à sa droite, il sait que le bip de son radar ne peut pas correspondre à l'appareil de son chef et décide alors de tirer son missile sans contrôle visuel de la cible. Suivant du regard le trajet du missile, il aperçoit enfin le Su 7 qui se trouve en fait juste devant.

Pilote réserviste depuis 1960, Keidar est alors à cette époque l'un des premiers pilotes de chasse de l'IDF / AF. Au cours de la campagne du Sinai, en 1956, il était pilote régulier sur P-51D avant de devenir pilote sur Mystère au cours de la Guerre des 6 jours, en 1967, tout comme Assaf Ben-Nun. Abattu au cours de ces deux conflits, il n'y remportera aucune victoire et devra attendre son troisième conflit pour ouvrir son plamarès.

De son côté, Assaf Ben-Nun est pilote d'appareils d'épandage pour l'agriculture entre 1960 et 1968 lorsqu'il s'engage dans l'IDF / AF comme pilote d'essais et participe activement à la mise au point du Nesher en qualité de chef pilote. Au cours des campagnes de 1956 et 1967, il avait aussi servi comme pilote et remporté sa première victoire à l'occasion de la Guerre des 6 jours.

Alors qu'il vient de remporter sa victoire, Yirmi doit éviter un autre MiG qui est poursuivit par Menachem Shmul qui ne tarde pas à l'abattre devenant ainsi le 13eme As Israélien et le premier de la Guerre du Kippour. Alors que 3 des 4 Su 7 ont été abattu, le contrôleur demande l'assistance de chasseur pour détruire des missiles guidés Sa-5 qui viennent d'être largués par un bombardier Tu 16. Keidar envoi alors Menachem Shmul et Assaf Ben-Nun vers Refidim pour tenter de détruire les missiles pendant qu'il décide lui-même de se lancer à la poursuite du Leader de la formation de Su-7 dont il estime qu'il dispose de seulement 30 secondes d'avance sur lui. Il repère bientôt le Su 7 qui est en virage et coupe sa trajectoire. Au moment où le Su 7 redresse, Keidar n'est plus qu'à 1000 - 1500 mètres derrière lui. Il tire alors son second missile infra-rouge qui entre directement dans la tuyère du Sukhoi et fait exploser l'avion. Le pilote Egyptien s'éjecte mettant ainsi fin au premier affrontement de la guerre du Kippour.




 



Nesher 15 du Squadron 144 en octobre 1973

 





SHMUL Menachem


Campagne de 1967
Campagne de 1970
Campagne de 1973

 

 


Victoires aériennes

Victoires  
5
.
o
  Collaboration
Non Confirmée  
2
.
o
  Collaboration
Probables  
o
.
o
  Collaboration
Endommagés  
o
.
o
  Collaboration

Objectifs terrestres
.
Avions détruits au sol  
-
.
-
  Endommagés au sol
Blindés  
-
.
-
  Véhicules
Locomotives  
-
.
-
  Bateaux

 


LISTE des VICTOIRES
Date Heure Revendic Type Pays Avion Numéro Arme Unité Lieu   Référence
08.06.67   Détruit MiG 21
EAF
Mirage IIICJ Shahak Canon Sq 119  
1
(-) Shmul Menachem
08.06.67   Détruit MiG 19
EAF
Mirage IIICJ Shahak Canon Sq 119  
2
(-) Shmul Menachem
08.06.67   Détruit Il 28
EAF
Mirage IIICJ Shahak Canon Sq 119  
3
(-) Shmul Menachem
11.10.69   NC * MiG 21
EAF
Mirage IIICJ Shahak - Sq 119  
-
(-) Shmul Menachem
27.11.69   NC * MiG 17
SAF
Mirage IIICJ Shahak - Sq 119  
-
(-) Shmul Menachem
11.12.69   Détruit MiG 17
SAF
Mirage IIICJ Shahak 58 Canon Sq 119  
4
(-) Shmul Menachem
06.10.73   Détruit Su 7
EAF
Nesher Nesher 03 Canon Sq 144  
5
(-) Shmul Menachem

 

* NC : Non Confirmée - Victoire non officielle !?

 



Sources

Israeli Fighter Aces - The definitive History - Peter B Mersky
Arab-Israeli Air Wars 1967-82 / Osprey AVIATION - Men & Legend
Arab-Israeli Air Wars 1947-82 / Shlomo Aloni / Osprey Combat Aircraft numéro 23
Israeli F-4 Phantom II Aces / Shlomo Aloni / Osprey Aircraft of the Aces numéro 60
Israeli Mirage and Nesher Aces / Shlomo Aloni / Osprey Aircraft of the Aces numéro 59
Camouflage & Markings - The Israeli Air Force Part 1 / 1948 - 1967
Camouflage & Markings - The Israeli Air Force Part 2 / 1967 - 2001
http://math.fce.vutbr.cz/safarik/ACES/aces1/israel.html
http://www.zahal.org/
http://encycl.opentopia.com/term/Israeli_Air_Force





 

 

 

 

 

 

 


Cieldegloire.com