AZQUETA BRUNET Luis
AZQUETA BRUNET Luis

 


 

 


 

 

Né le ????
-

 

 

Lieutenant

6 victoires

 


 

 


 


Grade Date
Unités
Arrivée Départ Fonction Secteur
Asp
19??
FA Nat 193? 1942 Pilote Espagne
Slt
19??
Luftwaffe 08/42 11/42 Conversion France - Allemagne
Lt
19??
15./JG 51 - 3a Esc 11/42 1943 Pilote Front de l'Est
     
FA Nat 1943 1945 Pilote Espagne

En août 1942, les personnels destinés à constituer la 3eme Escuadrulla Azul commencent à se réunir en vue de débuter l'entrainement en Espagne sous la conduite de vétérans de la 1ere Escuadrulla Azul (Lt Lacourt, Lt Garcia et Cpt Ibarreche). Au terme de l'entrainement, les pilotes espagnols transitent par St Jean d'Angley, en France, pour y reprendre l'entrainement sous la responsabilité d'instructeurs allemands avant de prononcer leur serment de fidélité au Führer le 11 novembre 1942. C'est à partir du 1er décembre que les pilotes prennent officiellement leur quartier sur le terrain d'Orel sous la responsabilité du Commandant Ferrandiz Arjonilla en tant que 15./JG 51, tout comme la 2eme Escadrulla. Le Lieutenant Azqueta est affecté à la 2eme Patrouille.

Alors qu'en cette journée de 24 février 1943 les derniers rampants de la 3eme Escuadrulla arrivent à Orel en même temps que du ravitaillement, le Commandant Ferrandiz Arjonilla remporte sa première victoire confirmée en abattant un Pe 2 qui vole à seulement 300 mètres du sol et qu'il envoi s'écraser, aile brisée. Il est alors en patrouille avec le Lieutenant Azqueta. Il reprend alors de l'altitude et attaque un autre Pe 2 qu'il atteint à plusieurs reprises, provoquant une épaisse fumée sur le moteur gauche et la perte de nombreux débris. Armes enrayées et profondément enfoncé en territoire ennemi, il décide de rompre le combat. De son côté, le Lieutenant Azqueta parvient à abattre un autre Pe 2 après plusieurs tirs bien ajustés à la mitrailleuse et au canon.

Installé depuis le 2 mars sur leur nouvelle base de Seschtschinskaja, le Commandant Ferrandiz effectue dès l'aube du 7 mars une mission de chasse libre en compagnie du Lieutenant Azqueta. En chemin, il repère 5 appareils qu'il identifie comme des Yak 1. Il se place dans le soleil, légèrement en-dessous de l'appareil le plus proche et tire dès qu'il se trouve à portée. A la deuxième rafale, l'appareil prend feu et s'écrase peu après.

 

 

 

Le 6 mai 1943, alors que la base est sous le coup d'attaques répétés de l'aviation soviétique, il parvient à abattre un Il 2 après s'être lancé à la poursuite d'une groupe de 5 appareils qui prennent le chemin du retour vers leur propre base. Le 7 mai 1943, après avoir décollé sur alerte en compagnie du Lieutenant Azqueta, les deux pilotes sont dirigés vers une formation ennemie qu'ils prennent en chasse alors que les appareils russes se dirigent vers le terrain occupé par les espagnols. Obligés d'abandonner la poursuite à l'approche du terrain allemand en raison du déclenchement d'un feu nourri de la Flak, ils reprennent leur attaque alors que les appareils prennent le chemin du retour. C'est là que le Capitaine Alos parvient à toucher l'un des Il 2 qui s'écrase après être parti en vrille. Dans le même temps, le Lieutenant Azqueta attaque un Il 2 au moment où celui-ci largue ses bombes. Il le touche à l'aile droite. L'appareil russe cabre avant de s'écraser, un des membres d'équipage parvenant à sauter en parachute.

 

 

Le 7 juin, alors qu'il se trouve en l'air après avoir décollé sur alerte, le Capitaine Hevia abat facilement un premier chasseur LaGG 3 venu attaquer la base espagnole avant de prendre en chasse un second appareil du même type. Le second pilote soviétique se révèle cette fois-ci beaucoup plus agressif, tirant à tout va et utilisant les 3 plans de l'espace avant de prendre le chemin du retour vers sa base. Se plaçant derrière le chasseur russe, il gagne peu à peu du terrain et tire une longue rafale de 3 secondes avec toutes ses armes avant que l'avion ne disparaisse dans les nuages. De retour à sa base, il n'ose revendiquer une victoire sure et n'apprendra que plus tard que l'appareil russe s'est bien écrasé. Dans le même temps, le Lieutenant Perez Munoz, ailier du Capitaine Hevia, se lance à l'attaque des Il 2 venus eux aussi attaquer le terrain. Il aperçoit alors des chasseurs La 5 qui volent plus haut et grimpe à leur rencontre, parvenant à abattre l'un d'entre eux. De son côté, le Lieutetant Calleja prend en chasse un La 5 qui menance le Capitaine Hevia. Il se rapproche par l'arrière et tire deux rafales qui viennent rapidement à bour du La 5. Aussitôt après, il se dirige vers un bombardier Pe 2 qu'il abat sans difficulté. Quant au Capitaine Galivan, il obtient lui aussi un doublé avec un LaGG 3 abattu avec une seule rafale et un Il 2. Pour sa part, le Lieutenant Bernardo Meneses abat un Pe 2 et le Lieutenant Azqueta un Il 2. Enfin, le Lieutenant Perez Gonzales prend un chasse un Pe 2 qu'il incendie. Malheureusement pour le pilote espagnol, un chasseur LaGG 3 est parvenu à se glisser dans ses 6 heures et ne tarde pas à abattre le Fw 190A-2 (3 Blanc). Ouvrant la verrière, le pilote espagnol saute en parachute mais heurte violemment la dérive du Focke Wulf et se tue sur le coup. Cette perte cloture une journée qui aura vu l'Escadrille accumuler 10 victoires pour la perte d'un pilote.

 

3a Escadrilla Azul

 

Après une mise en alerte déclenchée par le passage d'un appareil de reconnaissance soviétique au soir du 10 juin 1943, plusieurs pilotes décollent en attendant l'arrivée des appareils soviétiques. Le Lieutenant Guibert, ailier du Lieutenant Perez Munoz, tire de toutes ses armes sur un LaGG 3 qui est touché de plein fouet. L'Aspirant Alcedoa est le dernier à décoller alors que la chasse adverse survole déjà le terrain. Après avoir pris de l'altitude et tenté de rattraper des La 5, il voit deux LaGG 3 en contre bas, attaque l'un d'eux et l'abat. Au même moment, il voit le Lieutenant Meneses qui en abat un autre. Peu après, il abat un Il 2 qui vole à seulement 200 mètres d'altitude. De son côté, le Capitaine Galivan attaque une patrouille d'Il 2 dont l'un des appareils cherche à fuir. Galivan le suit et l'abat. De son côté, le Capitaine Hevia cherche les Pe 2. Il parvient à se placer dans la queue de l'un d'entre eux et l'abat en flammes. Il engage ensuite le combat avec des LaGG 3. Il attaque l'ailier de droite et l'abat à la seconde rafale. Martinez Vara, récemment promu au grade de Lieutenant, parvient à abattre un LaGG 3 à l'aide ses seules mitrailleuses. De son côté, Azqueta porte assistance à un Fw 190 poursuivit par un LaGG 3. Se sentant menacé, le pilote soviétique tente d'esquiver l'attaque du pilote espagnol mais ne parvient pas à se dégager assez vite et prend une première rafale, bientôt suivie d'une seconde provoquant la chute du LaGG. La neuvième et dernière victoire de la journée est remportée par le Capitaine Alos.

Resté dans les Forces Aériennes Espagnoles après guerre, il prendra le commandement de l'unité ALA 23 en 1967.

 

 


Traducteur / Translator / Traduttore / übersetzer / vertaler

 

 

DECORATIONS
EK 2
EK 1

 


 

 

 

                  

 




 

Date Heure Type Avion Unité Grade Fonction Lieu   Remarque
24/02/43 10:37 Pe 2
Me 109 15./JG 51 Lt £ 45 882: at 400 m.
1
06/05/43 05:40 Il 2
Fw 190 15./JG 51 Lt £ 44 120: at 300 m.
2
07/05/43 04:14 Il 2
Fw 190 15./JG 51 Lt £ Krassnye-Liman: tiefflug
3
07/06/43 19:14 Il 2
Fw 190 15./JG 51 Lt £ 34 293: at 150 m.
4
10/06/43 19:04 LaGG 3
Fw 190 15./JG 51 Lt £ 34 252 at 2.000 m.
5

 




 

 

 


Sources

http://www.adlertag.de/blaueStaffeln/index.htm
Ciel de Guerre numéro 18 / Juillet août septembre 2010 - Les Espagnols de la Luftwaffe


 

 


Cieldegloire.com