GARCIA MORATO y CASTANO Joachim
GARCIA MORATO y CASTANO Joachim

 




 

 


 

 

Né le 4 mai 1904
Tué accidentellement le 4 août 1939

Lieutenant Colonel

40 victoires
2 victoires en collaboration
13 victoires probables
2 avions détruits au sol
12 avions détruits au sol en collaboration

511 missions (444 sur CR32) / 1012 heures de vol (784 sur CR32) / 56 combats / 144 appareils engagés

 


 

 


 


Grade Date
Unités
Arrivée Départ Fonction Secteur
Slt
193?
FA Nat 193? 193? Pilote Espagne
Lt
193?
FA Nat - Esc Dequal 1936 1937 Pilote Espagne
Cpt
193?
FA Nat - Patrulla Azul 1937 1937 Commandant Espagne
Maj
193?
FA Nat - Grupo 2-G-3 1937 1939 Commandant Espagne

Joaquín García-Morato y Castaño est né le 4 mai 1904 à Melilla. En 1923, il est appelé pour effectuer son service militaire dans l'Infanterie. En avril 1925, il débute une formation de pilote dans un aéroclub et le 6 août reçoit sa licence de pilote civil. Il effectue alors sa qualification sur Avro 504 et obtient une équivalence militaire de son brevet. Il rejoint alors une unité de reconnaissance et de bombardement équipée de DH 9A. Lorsque l'unité est envoyée au Maroc, il prend part aux actions de contre insurection avec l'Escadrille de Chasse basée à Nador, effectuant 57 missions de combat et plus de 100 heures de vol de guerre. Après ces opérations, il est affecté à la base d'hydravions de Mar Chica puis transféré dans un Groupe de Reconnaissance à Getafe.

 

 

En 1929, il est affecté comme instructeur dans une école de conversion. Il se qualifie comme observateur et en 1930 comme opérateur radio. Il apprend à voler sur multimoteurs, chasseur et hydravions et devient aussi pilote d'accrobatie. En 1932, il ajoute une qualification de mécanicien à ses nombreuses compétences. Il participe à plusieurs concours d'accrobatie et remporte plusieurs trophés. En 1934, il participe à la Campagne d'Asturie et en 1935 organise la mise sur pied de la Direction Generale du Secours Aérien.

Lorsque la Guerre Civile Espagnole éclate à l'été 1936, il se trouve en Grande Bretagne. Il rentre dans son pays via la France et arrive à Cordoba en avion. Il dispose alors d'une énorme expérience de 1860 heures de vol. Ses premières opérations consistent à participer à la défence de Cordoba. Le 3 août, aux commandes de son Nieuport 52, il parvient à dispercer une formation ennemie qui est contrainte d'abandonner son attaque. Le 12 août, il remporte sa première victoire en abattant un Vickers Vildebeest au-dessus d'Antequera. Il vole sur Nieuport 52 jusqu'à la réception de son premier He 51. Le 18 août, il abat un Potez 540 et un Nieuport. Lorsque le Squadron Espagnol de He 51 est dissout, il prend part à des missions de bombardement aux commandes d'un Ju 52 avec Haya et Morau. Peu après, il devient le premier pilote Espagnol à essayer en vol un Fiat CR 32. Dès le 11 septembre, il remporte sa première victoire sur ce type d'appareil en abattant un Ni 52, acquiérant par la même occasion le statut d'As. Le 16 septembre, il endommage un Potez 540 en collaboration avec Gian Lino Baschirotto, alors que Morato revendique un autre Potez 54. Le 20 septembre, c'est un Hawker Fury qui s'écrase à Santa Olalla, victime des balles de Morato (Aucun Fury ne semble cependant avoir été détruit ce jour là). Le 25 septembre, nouvelle victoire avec un Breguet XIX à Bargas. Avec l'arrivée, fin septembre, de 9 nouveaux He 51 pour les pilotes allemands, ces derniers rétrocèdent les 3 appareils de ce type encore en service au sein de la Legion Condor. Les 3 appareils sont alors convoyés par Morato, Salvador Diaz-Benjumea, et Salas Larrazabal. Le 16 octobre, il revendique un Loire 46 dans le secteur de Mocejon-Madrid.

 

     

 

Le 5 novembre 1936 débute la première grande bataille aérienne de la guerre. Neuf Fiat en provenance de Torrijones, conduits par Maccagno (groupe au sein duquel volent Morato, Salvador Diaz-Benjumea, et Salas Larrazabal) rencontrent 15 I-15 qui accompagnent des Potez entre Leganés et Madrid. Sans attendre l'arrivée des renforts, Maccagno lance l'attaque, comptant sur la supériorité de ses appareils pour compenser le déséquilibre du nombre. Morato abat un Chato et endommage le moteur d'un Potez qui est contraint de se poser. Salas Larrazabal abat un Chato qui s'écrase en flammes avant de placer des projectiles sur deux autres Chatos à 5 km au Sud Est de Barajas. Pris en chasse à son tour, il parvient à s'échapper après avoir effectué un piqué à grande vitesse. Salvador de son côté pourchasse un Chato et deux Potez sans succès. Au final, les Nationalistes revendiquent 7 Chato et 1 Potez pour la perte d'un appareil, celui du Capitaine Maccagno. Fait prisonnier, il sera plus tard échangé contre un prisonnier Russe.

Le 13 novembre 1936, 14 Fiat CR 32 escortent 5 Ju 52 et 3 Romeos. Arrivés au-dessus de Madrid, le combat s'engage avec 16 I-15 conduits par Pavel Rychagov. Les Pilotes Soviétiques revendiquent 6 victoires pour la perte de 2 I-15 (Ivan K. Kovtun et Petr A. Purov - tués). Morato abat un I-15, de même que Salvador alors que Salas Larrazabal endommage 3 I-15. Sur le chemin du retour, les pilotes Nationalistes rencontrent 5 bombardiers SB qui bombardent Getafe et Cuatro Vientos depuis une altitude de 5000 mètres. Salas Larrazabal endommage un bombardier très gravement, obligeant l'équipage à sauter en parachute. Morato de son coté en endommage 3 autres. Ce jour là, Morato remporte sa 15e victoire, Salvador et Salas Larrazabal leur 5eme.

En raison des difficultés rencontrées avec le commandement italien de leur unité, jugé trop peu aggressif, et après plusieurs altercations suite au non respect de consignes visant à limiter les pénétrations en territoire ennemi, le Capitaine Morato cherche à créer une unité indépendante en compagnie de ses plus fidèles compagnons de combat. C'est ainsi qu'à la fin décembre nait la Patrulla Azul , composée de Morato, Salvador Diaz-Benjumea, Narciso Bermudez de Castro (4 victoires), bientôt rejoints par Garcia Pardo.

Fin 1936, les pilotes de CR 32 totalisent 131 victoires aériennes (dont 110 pour Italiens et 16 pour les espagnols) et 14 probables. 3 Italiens et 1 espagnol sont devenus des As : Mantelli (9), Montegnacco (7) et Cenni (6) de même que Garcia Morato (11). Sur les 145 victoires revendiquées, 80 correspondent effectivement à des pertes avérées de l'aviation républicaine.

 

 

Le 3 janvier 1937, il grimpe le plus haut possible au cours d'une patrouille afin de pouvoir piquer sur les bombardiers Tupolev SB, plus rapides que le Fiat 32 et ainsi profiter de la supériorité d'altitude pour compenser ses performances moindres. Bientôt, il voit apparaitre deux bombardiers soviétiques qu'il parvient à abattre grace à sa méthode.

En février, il retourne à Madrid pour rejoindre le front de Jarama. Dans la matinée du 18 février 1937, 2 Ro 37 Nationalistes pilotés par des pilotes espagnols décollent, rapidement suivis par 3 Ju 52 escortés par la Patrulla Azul et le Group Italien qui compte alors 24 appareils. Arrivé au-dessus de Jarama, les CR 32 se séparent et poursuivent leur patrouille le long de la frontière pendant que les I-15 restent de leur côté. Les Ro 37 et les Ju 52/3m traversent la frontière et sont immédiatement attaqués. Morato, Salvador Diaz-Benjumea et Bermudes se lancent immédiatement à l'attaque. Les pilotes italiens hésitent jusqu'à ce que le Capitaine Nobili rompe la formation pour aider les pilotes espagnols. La bataille fait rage et permet au camp Nationaliste de remporter 8 victoires pour la perte d'un des leurs. Le Lieutenant Enrico Degli Incerti abat 1 I-16 et partage 2 I-15 alors que le Sergente Maggiore Silvio Costigliolo revendique 1 I-15 dans le secteur d'Arganda. Morato et Salvador Diaz-Benjumea revendiquent eux-aussi chacun un appareil ennemi.

En même temps que le renforcement de la présence Italienne en Espagne donne lieu à une réorganisation des Grupo de Cassa en avril 1937, le premier Grupo de Caza entièrement composé de pilotes espagnol se met en place officiellement le 4 mai 1937. Composé de 15 pilotes répartis en 2 Escuadrillas, le Grupo 2-G-3 est placé sous le commandement de Garcia M orato, futur As des As Nationaliste avec 40 victoires. Le commandant de la 1ere Escuadrilla (1-E-3) est le Lieutenant Salvador Diaz-Benjumea. Ses pilotes sont les Lieutenants Guerrero, Vazquez, Garcia Lopez, Rafael Mazarredo Trenor et Rubio Paz, ainsi que le Brigadier Senra Alvarez. La 2a Escuadrilla (2-E-3) est quant à elle conduite par le Capitaine Salas et comprend les Cpt Bermudes et Murcia Rubio, le Lieutenant Garcia Pardo, les aspirants Joaquim Ansaldo Vejarano, Jorde Muntadas Claramunt et Allende.

Le 17 mai 1937, il est décoré de la Cruz Laureada de San Fernando pour son action au combat avec 150 sorties, 46 combats et 18 victoires aériennes. Le 12 juillet 1937, à 17 heures, un combat important prend place au-dessus de Madrid. Au cours de ce combat, Bozidar Petrovich (Serbe) sauve la vie de son leader Ivan Yeremenko, directement menacé par un pilote Nationaliste (vraisemblablement Morato), mais le I-15 du pilote Serbe s'écrase peu après, hors de controle, vraisemblablement touché par Garcia Pardo. Bozidar Petrovich est tué dans le Crash. Il sera crédité d'une victoire au cours de ce combat, sa 8eme et dernière. Morato continue à conduire le Groupe jusqu'en septembre 1937. Le 2 septembre, le 2-G-3 surprend une formationd e 15 Chato au-dessus de Belchite et détruit 7 appareils. Salvador et Salas remportent 2 victoires chacun alors que Morato, Allende et Careaga abattent chacun 1 appareil.

 

 

Le 12 mars 1938, alors que la contre-offensive Nationaliste sur le front de Teruel vient de s'engager, un important combat aérien met aux prises 18 CR 32 du Grupo 2-G-3 et 19 I-15 qui escortent 11 SB Républicains. Vazquez parvient à abattre l'un des bombardiers Tupolev alors que 6 chasseurs sont revendiqués (2 par Morato, ce qui porte son total à 30, et un pour De Hemricourt, Garcia Pardo, Bayo, Guerrero) sans la moindre perte côté Nationaliste.

Il part alors pour l'Italie, confiant le commandement du Group 2-G-3 au Captaine Salas. A son retour en Espagne, il est nommé chef des opérations de la 1ere Brigade, un poste qu'il occupe jusqu'en juin 1938. C'est à cette époque qu'il prend le commandement du 2eme Groupe de chasseurs Fiat, le 3-G-3. Entre le 10 et le 18 juillet 1938, les deux Groupes de Fiat combattent ensemble, sous le commandement unique de Morato. Le Captaine Salas profite de l'arrivée de Morato pour prendre un repos bien mérité. Le 18 juillet, les deux Groupes s'installent à Mérida où ils restent jusqu'au 18 juillet avant de retourner à Escatrón. A partir du 25 août, avec le début de la contre-offensive sur la bande de Zujar, les deux Groupes retournent à Merida où ils resteront jusqu'au 18 septembre.

Le 14 août 1938, le Group 2-G-3 et le Group 3-G-3 attaquent une formation de Rata qui s'en prennent à des He 111 au-dessus de Gandesa. D'autres I-15 et I-16 ne tardent pas à se joindre à la bataille. Le 2-G-3 revendique 3 victoires (Garcia Pardo, Bayo, De Hemricourt), alors que le 3-G-3 en revendique 2 autres (Morato et O'Connor).

Le 3 octobre 1938, Morato et Salvador Diaz-Benjumea ne rentrent pas d'une mission sur le front d'Ebro au cours de laquelle ils combattent des I-16 de la 1ere Escadrille de Mosca. Après avoir abattu 2 I-16, Salvador est touché par Francisco Meroño Pellicer et sera fait prisonnier. Quant à Morato, il est touché par le Lieutenant Sirvent Cerrillo et doit effectuer un atterrissage forcé.

Le 24 décembre 1938, le Group remporte 9 victoires contre des bombardiers R-Z, à 20 km au Nord de Balaguer dont 3 (plus 1 probable) sont revendiqués par Morato. Les autres victoires sont attribuées à Velasco (2) et une pour Larios, Lacourt, Ruibal et Recasens. En fait, sur les 9 appareils, 6 sont effectivement abattus dont 3 parviennent à effectuer des atterrissages forcés. En tout, l'unité Républicaine aura 3 tués, 8 blessés et deux prisonniers. L'unité de Morato aura pour sa part un prisonnier.

Il remporte sa quarantième et dernière victoire le 19 janvier 1939 en abattant un I-15. Ce même jour, Garcia Pardo, aux commandes d'un He 112, remporte sa 13eme et dernière victoire sur un I-15. Ce sera la seule victoire remportée par un He 112 au cours de la Guerre Civile Espagnole.

 

     

 

Après la guerre, il devient chef des opérations de toute l'aviation de chasse.

Par une triste ironie du sort, il se tue accidentellement au cours d'une démonstration d'accrobaties aériennes, le 4 août 1939, sous l'oeil de la caméra venue filmer ses évolutions à bord de son Fiat CR 32 personnel (3-51) à bord duquel il avait remporté l'essentiel de ses victoires. Au cours de la Guerre Civile Espagnole, il avait effectué 511 sorties pour 1012 heures de vol et participé à 56 combats, engageant le combat avec 144 appareils ennemis. Il avait réalisé 784 heures sur CR 32 (444 sorties), 34 sur Nieuport, 27 sur He 51, 6 sur Me 109, 5 sur He 112. Tout au long de sa carrière, il avait piloté 30 modèles d'avions différents, dont 16 militaires. Il avait aussi participé à 122 missions de mitraillage au sol. En 1950, il recevra le titre de Conte de Jarama. Certains évoqueront une importante fatigue accumulée et un moral plutôt bas après 30 mois de combats sans interruption marqués par la perte d'un grand nombre de camarades pour expliquer cette mort accidentelle, allant parfois jusqu'à évoquer l'éventualité d'une prise de risque volontaire.

Il avait remporté 40 victoires individuelles confirmées, 2 en collaboration et 13 probables ainsi que 2 appareils détruits au sol et 12 en collaboration.

Leader charismatique et très populaires, ses funérailles rassembleront 20 000 personnes parmi lesquels le Général Franco, nouvel homme fort du pays, et le commandant en chef des Forces Aériennes, le Gen Alfredo Kindelán Duany, qui placera lui-même la Médaille Militaire sur le cerceuil du pilote. Il sera aussi promu au grade de Commander. Lorsque le corps du pilote sera rapatrié pour être inhumé dans sa ville natale de Malaga, ce sont plus de 100 000 personnes qui viendront adresser un dernier salut à leur héros. Le pilote recevra aussi les honneurs de la République Italienne qui lui accordera la Medaglia del Oro, la plus haute distinction militaire.

 

     

 

 

 

 

 


Traducteur / Translator / Traduttore / übersetzer / vertaler

 

 

 


 

 

 

             

 




Fiat CR 32 du Grupo 2-G-3

 


 

Date Heure Type Avion Unité Grade Fonction Lieu   Remarque
12/08/36 Vildebeest
Ni.52 Espagne - Antequera
1
18/08/36 Ni.52
He 51 Espagne
2
18/08/36 Potez 540
He 51 Espagne
3
02/09/36 Ni.52
He 51 Espagne
4
11/09/36 Ni.52
CR.32 / 3-51 Dequal Sq Espagne
5
16/09/36 Potez 540
CR.32 / 3-51 Dequal Sq Espagne
6
16/09/36 Potez 540 (1/2 Endo)
CR.32 / 3-51 Dequal Sq Espagne - Navalcarnero
20/09/36 Fury
CR.32 / 3-51 Dequal Sq Espagne - Santa Olalla
7
25/09/36 Breuget XIX
CR.32 / 3-51 Dequal Sq Espagne - Bargas
8
16/10/36 Loire 46
CR.32 / 3-51 Dequal Sq Espagne - Mocejon-Madrid
9
18/10/36 Breuget XIX
CR.32 / 3-51 Dequal Sq Espagne
10
18/10/36 Breuget XIX
CR.32 / 3-51 Dequal Sq Espagne
11
05/11/36 Potez 540
CR.32 / 3-51 Dequal Sq Espagne - Leganés-Madrid
12
05/11/36 I-15
CR.32 / 3-51 Dequal Sq Espagne - Leganés-Madrid
13
09/11/36 I-15
CR.32 / 3-51 Dequal Sq Espagne
14
13/11/36 I-15
CR.32 / 3-51 Dequal Sq Espagne - Pasco de Rosales
15
13/11/36 SB (Endo)
CR.32 / 3-51 Dequal Sq Espagne - Getafe-Cuatro Vientos
13/11/36 SB (Endo)
CR.32 / 3-51 Dequal Sq Espagne - Getafe-Cuatro Vientos
13/11/36 SB (Endo)
CR.32 / 3-51 Dequal Sq Espagne - Getafe-Cuatro Vientos
03/01/37 SB
CR.32 / 3-51 Dequal Sq Espagne
16
03/01/37 SB
CR.32 / 3-51 Patrulla Azul Espagne
17
18/02/37 I-15
CR.32 / 3-51 Patrulla Azul Espagne
18
04/06/37 I-16
CR.32 / 3-51 Patrulla Azul Espagne - Jarama
19
12/06/37 R-5
CR.32 / 3-51 2-G-3 Espagne
20
14/06/37 I-15
CR.32 / 3-51 2-G-3 Espagne
21
14/06/37 R-Z
CR.32 / 3-51 2-G-3 Espagne
22
14/06/37 R-Z
CR.32 / 3-51 2-G-3 Espagne
23
15/07/37 I-16
CR.32 / 3-51 2-G-3 Espagne
24
15/07/37 I-16
CR.32 / 3-51 2-G-3 Espagne
25
18/07/37 R-Z
CR.32 / 3-51 2-G-3 Espagne
26
02/09/37 I-15
CR.32 / 3-51 2-G-3 Espagne
27
04/12/37 I-15
CR.32 / 3-51 2-G-3 Espagne
28
12/03/38 I-15
CR.32 / 3-51 2-G-3 Espagne
29
12/03/38 I-15
CR.32 / 3-51 2-G-3 Espagne
30
25/06/38 R-Z
CR.32 / 3-51 2-G-3 Espagne
31
25/06/38 R-Z
CR.32 / 3-51 2-G-3 Espagne
32
01/08/38 I-15
CR.32 / 3-51 2-G-3 Espagne
33
14/08/38 I-16
CR.32 / 3-51 2-G-3 Espagne - Gandesa
34
??/09-10/38 I-16
CR.32 / 3-51 2-G-3 Espagne
35
22/09/38 I-15
CR.32 / 3-51 2-G-3 Espagne
36
24/12/38 R-Z
CR.32 / 3-51 2-G-3 Espagne - 20km N Balaguer
37
24/12/38 R-Z
CR.32 / 3-51 2-G-3 Espagne - 20km N Balaguer
38
24/12/38 R-Z
CR.32 / 3-51 2-G-3 Espagne - 20km N Balaguer
39
19/01/39 I-15
CR.32 / 3-51 2-G-3 Espagne
40

 




 

 

 


Sources

http://www.adlertag.de/blaueStaffeln/index.htm
http://en.wikipedia.org/wiki/Joaqu%C3%ADn_Morato
http://surfcity.kund.dalnet.se/spain_morato.htm
http://www.acestory.elknet.pl/morato/morato.htm
Les As sur Fiat CR 32 de ka Guerre Civile Espagnole - Alfredo Logoluso - Osprey - Aircraft of the Aces n° 94


 

 


Cieldegloire.com