VEGA de SEOANE BARROSO Eduardo
VEGA de SEOANE BARROSO Eduardo

 

 

 


 

 

Né le ????
Décédé le ????

 

 

,

Lieutenant

Aucune victoire

 


 

 


 


Grade Date
Unités
Arrivée Départ Fonction Secteur
Asp
19??
FA Nat 193? 1942 Pilote Espagne
Lt
19??
Luftwaffe 1943 1944 Conversion France - Allemagne
   
15./JG 51 - 5a Esc 1/44 4/44 Pilote Front de l'Est
   
FA Nat 1944 1945 Pilote Espagne

Pilote au sein des Forces Aériennes Nationales Espagnoles, Lieutenant Vega de Seoane se porte volontaire pour combattre sur le front de l'Est au sein de la Luftwaffe. Affecté à la 5eme Escadrille Azul, il arrive sur le front de l'Est en février 1944. Il est affecté à la 1ere Patrouille.

La 5e Escuadrilla est formée le 26 octobre 1943 avec le rassemblement, sur l'aérodrome d'Alcala de Henares, de l'ensemble des personnels qui vont la former. L'homme qui est placé à sa tête en qualité de Commandant Inspecteur est le Commandant Javier Murcia Rubio, un vétéran de la Guerre Civile Espagnole titulaire de 5 victoires. Les autres pilotes désignés sont ; les Cpt Isaac Arroniz Larios, Cpt Juan Carbo Amiguet et Cpt Juan José Diaz de Arcaya. Les Lt Eduardo Vega de Seoane Barroso, Lt Antonio Del Rio Amado, Lt Esteban Martinez Gil, Lt Antonio Garcia Carretero, Lt Francisco Sacanelles Cervero, Lt Estanislao Segurola Guereca, Lt Jaime Maura Pieres et Lt Manuel Alonso Alonso ainsi que les Asp Jesus Orue Puga, Asp Pedro Santa Cruz Barcelo, Asp Alonso Cuadra Medina, Asp Guillermo Palanca Morales, Asp Ramon Gomez Arañadle, Asp Ramon Salto Pelaez et Asp Miguel Tassara Fernandez-Barron. Outre les pilotes, l'unité comprend le médecin capitaine Julio Ayala Fernandez, le Cpt d'intendance Luis Riaza Ballester, le Lt de troupes Julio Cancela Fierro et le Lt Jaime Prestamo Rodriguez ainsi que 19 sous-officiers spécialistes et 96 caporaux et soldats.

 

          

Cérémonie du serment de fidélité au Führer pour la Campagne de l'Est avant d'embarquer pour la Russie

 

Le transfert via la France se fait de manière la plus discrête possible aux vues de l'évolution de la situation militaire. La première patrouille qui termine son instruction le 16 novembre part pour la France par petits groupes. L'instruction sur Fw 190 se termine à St Jean d'Angely le 27 décembre. Dès le lendemain, les pilotes effectuent le serment de fidélité au Führer pour la Campagne de l'Est avant d'embarquer pour la Russie. La seconde patrouille est transférée vers la France selon le même procédé mais avec encore plus de discrétion, les hommes de l'unité rejoignant la France 3 par 3. L'instruction sur Fw 190 s'effectue cette fois-ci à Bergerac, près de Toulouse, entre le 15 janvier et le 6 février 1944. Transférés sur le front de l'Est via Berlin, les pilotes arrivent à bord du Ju 52 de liaison le 9 janvier 1944 à 12 h 45 à Bobruisk. Les premiers arrivés sont le Cpt Arroniz Larios, les Lt Vega de Seoane, Martinez Gil, les Asp Tassara Fernandez-Barron, Orue Puga, accompagnés par le Cpt José Llaca et le Cdt Cardenas, ainsi que par l'attaché de l'Air à Berlin. L'après-midi même, c'est l'Obstlt Nordmann, Kommodore du JG 51 qui vient leur souhaiter la bienvenue.

Le 13 janvier 1944, à l'occasion d'une visite aux pilotes espagnols, le Kdore Nordmann leur annonce la livraison prochaine de nouveaux appareils. C'est néanmoins avec surprise que ceux-ci vont apprendre qu'ils vont désormais voler sur Me 109G-6, un appareil qu'ils ne connaissent encore pas mais auquel il vont finalement très vite s'adapter. Le Kommodore insiste aussi sur l'interdiction de voler à moins d'une patrouille de 4 appareils compte tenu de l'énorme supériorité numérique des soviétiques.

 

5a Escuadrilla

 

Le 16 janvier, la météo plus clémente permet enfin de reprendre les missions. Les pilotes de la 5e décollent en compagnie des vétérans de la 4e. Le Lt Serra Alorda prend l'air avec pour ailier l'Asp Tassara Fernandez-Barron mais ce dernier est victimer d'un serrage moteur quelques minutes après le décollage l'obligeant à effectuer un atterrissage forcé très violent à Bauvlok. Il tombe entre des batiments, rompt plusieurs poteaux télégraphiques et finit sa course contre un wagon de chemin de fer qu'il propulse hors des rails. Au final le Fw 190 est totalement détruit, un soldat allemand est légèrement blessé et le pilote espagnol se sort miraculeusement indemne de l'accident.

Un peu plus tard, l'Asp Orue Puga qui accompagne le Cdt Cuadra est lui aussi victime d'une panne moteur. Il parvient à se poser sur le ventre sur les rives d'un fleuve gelé et s'en sort lui-aussi indemne. De son côté, le Lt Vega de Seoane décolle comme ailier du Lt Valiente mais doit immédiatement faire demi-tour après que son train d'atterrissage ai refusé de se rétracter. Les débuts sont donc plutôt désastreux, ceci en raison de l'état d'extrême vétusté des appareils qui ont été énormément sollicités pendant les mois précédents. Le temps se dégradant à nouveau, les appareils sont clous au sol. C'est le 24 janvier que les 5 premiers Me 109G-6 sont livrés aux Espagnols. Ces avions ayant déjà servi dans d''autres unités, ils sont placés dans les hangars pour y être révisés. Dans le même temps, on leur retire les lances bombes et les goniomètres, ce qui ne plait guère aux espagnols. Le lendemain, alors que l'échelon terrestre de la 5e Escuadrilla arrive sur place, le génie allemand place dans tous les batiments les explosifs nécessaire à détruire les installations en cas d'avance des troupes soviétiques, un signe de plutôt mauvaise augure.

Le 1 Mars 1944, annonce est faite du rapatriement de la 5eme Escuadrilla et de la Legion Azul, signant ainsi la fin de la présence espagnole sur le front de l'Est. Le 15 mars, le Ju 52 de liaison se pose à Bobruisk avec l'ordre donné au Cdt Murcia de se présenter à Berlin. Il rentre 3 jours plus tard avec l'ordre de rendre les avions avant de rentrer en Espagne. Le 26 mars 1944, après un petit déjeuner d'adieu avec le Kdore Nordmann et ses camarades de la JG 51, le Cdt Murcia et ses hommes décollent à bord du Ju 52 de liaison, cap vers l'Espagne. L'aventure Espagnole en Russie aura durée du 1 octobre 1941 au 26 mars 1944, soit pratiquement 2 ans et demi de présence. Au cours de cette période, les espagnols ont abattu 68 appareils soviétiques en 4944 sorties et 611 combats au prix de 24 pertes.

Le gouvernement espagnol va leur attribuer 16 Médailles Militaires Individuelles, 38 Croix de Guerre avec Palmes et 27 promotions pour mérites de guerre. De son côté, le gouvernement allemand ndécerne 74 croix de fer de 2e et 1e Classe et 65 insignes en Or, Argent et Bronze pour mérites exceptionnels en vol et 571 Croix du Mérite avec Epées.

 

 


Traducteur / Translator / Traduttore / übersetzer / vertaler

 

 

DECORATIONS
EK 2
EK 1

 


 

 

 

       

 




 

Date Heure Type Avion Unité Grade Fonction Lieu   Remarque
URSS

 




 

 

 


Sources

http://www.adlertag.de/blaueStaffeln/index.htm
Ciel de Guerre numéro 18 / Juillet août septembre 2010 - Les Espagnols de la Luftwaffe
Ciel de Guerre numéro 19 / Février mars avril 2011 - Les Espagnols de la Luftwaffe


 

 


Cieldegloire.com