STREIB Werner
STREIB Werner

 


68 victoires

 

 

 


 

 

Né le 13 juin 1911
Décédé le 15 juin 1986 (75 ans)

 

 

     

Oberst / Colonel / Geschwaderkommodore

68 victoires
150 missions

 


 

 


Grade Date
Unités
Arrivée Départ Fonction Secteur
Sgt
Luftwaffe 193? 193? Elève Pilote
Sgt
Sgt
Sgt

Oberst ZG1 et NJG1 ~150 missions de combat, 68 victoires (65 la nuit) Prisonnier de guerre Fréquentement appelé de la " ; Père de la Chasse Noturna" ; , il serait premier à admettre qu'il n'a pas fait tout seul. Mais avec toute justice, il se peut dire que Werner Streib a eu une énorme influence dans le bourgeonnement et suce sso du Nachtjagdwaffe pendant les batailles freinées contre Royal Air Force (RAF) sur les cieux de l'Europe pendant la Deuxième Guerre mondiale. Ce a été, avec certitude, sa collaboration avec des hommes mange Wolfgang Falck qui ont fait les chasses nocturnes une énorme force de combat. Et le costume dont telle force a été développée complètement à travers des expériences pratiques (ou " ; dans complet vôo" ;), ensuite après le début des hostilités, il démontre à beaucoup de bien les habilités de Streib. En outre, il a été le pilote qui a obtenu première victoire nocturne confirmée de la guerre. Né dans petite ville située dans le moyen de la Forêt Noire appelée Pforzheim, proche le Stuttgart (Allemagne), le 13 juin 1911, à début Werner Streib n'a pas élu la carrière militaire comme sien premier choix professionnel. Déterminé à entrer dans le monde des finances, après conclure le cours secondaire il a initié une période d'apprentissage de trois ans comme bancaire. Néanmoins, la vie derrière une table ne semblait pas beaucoup de stimulant et l'expansion des Forces armées après l'ascension de Hitler au pouvoir, s'est rendue une option attrayante. Entrer dans le Wehrmacht, en 1935, Streib a été désigné pour u me l'unité d'infanterie, mais l'idée de vivre dans des tranchées ne semblait pas davantage excitante que une agence bancaire, en étant qu'il a réussi rapidement un transfert pour le juste rendu officiel Luftwaffe. De début il serait entraîné comme observateur dans une unité de reconnaissance mais, ultérieurement, il a été acheminé pour l'école de pilotes de chasse. Finalement, en 1937, après conclure sa formation, le alors Leutnant Streib a été désigné pour être venir dans le Jagdgeschwader 2 (JG 2) " ; Richthofen" ; , alors basée dans Jüterbog-Damm, où il est resté peu de temps, donc bientôt il a été transféré pour le Zerstorergeschwader 1 (ZG1). Ainsi, quand la guerre a éclois en septembre 1939, Streib était pilote d'une chasse lourde Bf110 dans le Gruppe I de la ZG1 (I/ZG 1), alors sous commande du Hauptmann Wolf-gang Falck. Une rapide amitié s'est développée entre les deux agents et Streib s'est devenu Agent de Communications de Falck. En ayant participé des Campagnes de la Pologne, de Norvège et de Danemark, en avril 1940 son unité était basée sur Aalborg (Danemark). À cette époque, Streib a obtenu sien première (et seule) victoire diurne, le 10 mai 1940, quand il a abattu un bombardier Blenheim de RAF. Dans la nuit du 15/16 mai 1940 RAF a lancé premier de raids nocturnes contre l'Allemagne, dans une attaque dans la région du Ruhr, en initiant une campagne qui seulement finirait en 1945. Falck déjà a quelque temps pensait à développer des techniques d'interception des dérangements envahissants nocturnes et a commencé à effectuer des missions d'interception. Il se remarque que celles-ci premières missions ne possédaient pas tout support de radars, terrestres ou de bord, en étant que la localisation des cibles devrait se produire visuellement. Bien qu'aucune victoire ait été atteinte, Falck a décidé de prendre son idée de développer une unité spécifique de combat nocturne à l'Oberkommando der Luftwaffe. Oreille par Ernst Udet et par Hermann Göring, les idées de Falck ont obtenu une réception surprenante : le 26 juin 1940 officiellement il était créé à Nachtjagdgeschwader 1, et la surpreso Falck a été nommée son Kommodore. Mais le début n'a pas été facile et le succès a retardé à venir. Streib s'est montré pessimiste, en arrivant à se présenter pour être transféré pour une unité de chasse diurne étalon. Falck néanmoins a refusé la demande de Streib. Quelques jours ensuite, dans 20.07, Streib a abattu un bombardier Whitley de RAF - première victoire nocturne du Luftwaffe dans la Deuxième Guerre mondiale. Cette victoire de Streib a été encourageante et encourageante non seulement pour lui comme aussi pour tous les leurs collègues d'unité. Le 06 octobre 1940, quand déjà il ajoutait huit victoires et était Staffelkapitän du 2. /NJG 1, Streib a été condécorée par Göring avec la Croix de Chevalier Da Cruz de Fer, conjointement avec leur collègue Falck. Peu après, encore en octobre, il a été nommé Gruppenkommandeur de l'I NJG1 (Gruppe I de NJG 1), jointe de peu après transférée pour Venlo (Pays-Bas), ils où pourraient passer à intercepter les bombardiers dans ro te la pour attaquer Vale du Ruhr. Ce changement a été extrêmement heureux et le nombre de victoires de Streib a monté vertigineusement. En mai 1941, promu à Hauptmann, il déjà avait accumulé la marque de 26 abattages et la Force de Chasses Nocturnes, en opérant Bf110, déjà avait si transformé un ennemi à être craint par les Anglais. Streib passerait les deux années suivantes en développant les techniques d'interception qui se rendraient la norme des chasses nocturnes. Le 01 juillet 1942, le Commandant Streib s'est rendu Geschwaderkommodore de la NJG1, quand l'déjà Oberstleutnant Falck a commencé à agir dans un grades bureaucratiques de OKL. Mais leurs victoires ne cessaient pas de monter, et l'introduction de nouveaux équipements a seulement collaboré pour son succès. Le 26 février 1943 s'est devenue la 197º soldat du Wehrmacht à être condécoré par Hitler avec les Feuilles de Chêne Da Cruz de Chevalier, quand déjà il avait atteint la marque de 42 victoires confirmées. En juin daque-le année Streib déjà possédait plus victoires dont quiconque je broie tu allié le viendrait à atteindre pendant toute la guerre, au dépassement la marque de 50 avions adversaires abattus. Outre de cela, il déjà avait si rendu une légende à l'intérieur du Luftwaffe dû à leurs habilités de vol, de direction et de talent organisationnel. Au ce moment à lui il a été demandé qui la participait du développement de nouveau et moi IS moderne chasse nocturne, et que se rendrait le meilleur avion de sa catégorie pendant la guerre : le Heinkel He219 Uhu (hibou). En pilotant premier archétype opérationnel, dans la nuit du 11 juillet 1943, quand les bombardiers britanniques étaient dans mission sur Berlin, de Streib, assistés par son opérateur de radio/radar Fis-cher, a abattu avec courts, mais puissants tirs des six canons de 30mm et 20mm, rien plus rien moins que cinq bombardiers Lancasters de RAF dans seulement demi heure ! Bien qu'il ait souffert un sérieux accident pendant l'atérrissage dans cette mission (en ayant échappé indemne), l'animation de Streib par la nouvelle chasse était évidente. Néanmoins, l'Allemagne déjà commençait à sentir la pression des Alliés et son rêve de voir de la production de cet avion à atteindre la grande échelle, jamais ne se sont pas devenues réalité. Si cela s'était produit, très probablement, la campagne d'attaques nocturnes de RAF aurait été interrompue. Le 11 mars 1944, le Commandant Werner Streib a été condécoré avec les Épées Da Cruz de Chevalier Da Cruz de Fer, en se devenant la 54º homme à recevoir tel honorerait. À la cette hauteur, il déjà avait atteint la marque totale de 67 victoires aériennes confirmées. Moins de deux semaines ensuite, néanmoins, la carrière de Werner Streib comme pilote de chasse abruptement a été interrompue quand, le 23 mars 1944, il a été désigné pour servir dans OKL mange Inspecteur des Chasses Dans les - tours, subordonné directement au Général der Jajdflieger Adolf Galland. Streib resterait en cette fontion jusqu'à la fin de la guerre en mai 1945, en atteignant le grade d'Oberst. Après sa libération, il s'est marié en 1947 et a fini en développant une réussie carrière dans la branche le manger rut de types alimentaires. Néanmoins, les temps avaient changé et, en 1956, l'OTAN a initié la reconstruction des Forces armées de l'Allemagne (Occidental). La nouvelle Armée de l'air - à Bundesluftwaffe - cherchait par des chefs expérimentés et, comme beaucoup d'ex-oficiais du temps de la guerre, Streib a été invité à retourner à la carrière militaire. Une fois acceptée, il s'est devenue le Commandant de l'École de Vol de Landsberg. Sa " ; nova" ; carrière a été un succès et, à il se partira à la retraite, le 31 mars 1966, Streib avait atteint le brevet de Brigadegeneral. Werner Streib venait à décéder de causes naturelles le 15 juin 1986, peu avant compléter 75 ans d'âge, en étant enterré dans Munique, Allemagne. Au long de sa carrière dans la Deuxième Guerre mondiale, Streib avait volé environ 150 missions de combat, au long duquel il a atteint la marque totale de 68 victoires confirmées, desquelles 65 ont été dans des combats nocturnes.

 

Werner Streib
Knights Cross with Oak Leaves and Swords
67 victories
(66 night and 1 day)


Born
June 13th, 1911
Pforzheim / Baden

Passed away
June 15th, 1986
Buried in Munich at
the Ostfriedhof.

Often called the Father of the Nachtjagd, he would be the first to admit he did not do it alone. While Werner Streib did indeed have quite an influence of the emergence and success of these units during the battles against the RAF over the skies of Europe during WW2, it was his cooperation with men like Wolfgang Falck that made the nightfighters such an effective fighting force. And the fact that this force was built-up "on the fly" shortly after the war began only attests to his organizational abilities.




Werner Streib and Wolfgang Falck - two of the most influential NJG figures. Georg-Hermann Grenier, Streib, Heinz-Wolfgang Schnaufer and Edrich Weissflog.

Werner Streib was born on June 13th, 1911 in the Black Forest town of Pforzheim, Germany (outside Stuttgart). A career in the military was not his first calling, as he planned on a life in finance. A three year apprenticeship in banking left he yearning for more, and the growing German armed forces were a way for a young man to see the world. He joined the Wermacht as an infantryman. However, like many other future pilots the idea of wallowing in the mud had little appeal and he effected a transfer to the fledging Luftwaffe. At first, he was trained as an observer in a reconnaissance unit but later was trained as a fighter pilot. In 1937, he was assigned to JG2 Richthofen at J?terbog-Damm.

He was a Me-110 Zerstorer pilot in Wolfgang Falck's ZG1 when the war began and he served as Communication officer. It was here in 1940 that the experiments with nightfighters and the Me-110 would begin in earnest. Though he did not hold much hope for night fighting at first, he was soon to be one of its leading personalities. His first victory and only daylight victory was over a RAF Blenheim on May 10th, 1940.

On May 15/16, 1940 the RAF officially began it's night campaign that would continue until wars end in 1945 with an attack on the German industrial area in the Ruhr. It was these raids that forced G?ring to react and order the creation of the Nachtjagd.

On July 20th, 1940 as Staffelkapit?in of 2/NJG1, Werner Streib would score his first night victory and the first official Nachtjagd victory of the conflict over a RAF Whitley.




Another shot of Falck and Streib, and on the motorcycle fender is Streib along with two I / NJG1 comrades at Gilze-Rijen in the Summer of 1940.

By October of 1940 he was Gruppenkommandeur of I / NJG1. His unit was moved to Venlo, Holland at this time in order to have a shorter intercept time to the known RAF bomber routes to the Ruhr Valley in Germany.

He would be awarded the Knights Cross for his efforts on October 6th, 1940 as an Oberleutnant with eight victories.

This move to Holland allowed him and his unit to significantly add to their scores and by May, 1941 he had twenty six confirmed victories. The Nachtjagd was indeed a force to be reckoned with.

He was awarded the Oak Leaves to his Knights Cross on February 26th, 1943 as a Major and Kommodore of NJG1 with forty two confirmed victories.

By June, 1943 he had more night victories than any Allied fighter pilot would have during the entire conflict with a total of fifty confirmed.




Werner Streib and Helmut Lent at Speith on July 26th, 1943. In the photo on the right, late 1944 at Bremen. Adolf Galland (General of Fighters), Werner Streib (Inspector of Night Fighters), Professor Kurt Tank of Focke-Wulf, and Hannes Trautloft (Inspector of Day Fighters - East).

He had by now gained considerable fame due to his fighting skills, leadership abilities and organizational talents. He was asked for input in the design of a new, dedicated night fighter. He was instrumental in the design and introduction of the best night fighter of the war - the Heinkel He-219 Uhu. The night of July 11th, 1943 saw him use this amazing machine in combat for the first time. He downed five RAF Lancaster bombers in this planes first ever combat sortie. However, he destroyed the Heinkel upon landing due to an equipment failure. This did not dampen his enthusiasm for the aircraft at all and he demanded them to be built as fast as possible. To his dismay, the material situation and continuous bombing of the factories would never permit this to happen. If built in sufficient numbers, the He-219 could well have changed the outcome of the night battles against the RAF.

On March 11th, 1944 he would be awarded the Swords to his Knights Cross as a Major with sixty seven confirmed victories.

On March 23rd, 1944 he was made Inspector of Night Fighters and he would stay in this post as Colonel until the end of the war.

Post-war, there was little need for German fighter pilots and he landed a job in food packaging. He also married in 1947, and over time built a very successful career in the food business.

However, the times were again changing and NATO was helping to rebuild the West German armed forces. The new German Air Force - The Bundesluftwaffe - was looking for experienced leaders and like many ex-Luftwaffe officers he was asked to join. He accepted, and in 1956 was the Commanding Officer of the Flight Training School at Landsberg, Germany. He rose to the rank of Lieutenant General in the new Luftwaffe and finally retired in 1966.

He passed away on June 15th, 1986 and is buried in Munich, Germany.

Awards
Wound Badge in Black
Ehrenpokal der Luftwaffe (13 September 1940)
Front Flying Clasp of the Luftwaffe in Gold
Combined Pilots-Observation Badge
German Cross in Gold (26 February 1942)
Iron Cross (1939) 2nd and 1st class
Knight's Cross of the Iron Cross with Oak Leaves and Swords
Knight's Cross on 6 October 1940 as Oberleutnant and Staffelkapitän of the 2./NJG 1[1]
197th Oak Leaves on 26 February 1943 as Major and Gruppenkommandeur of the I./NJG 1[1]
54th Swords on 11 March 1944 as Major and Geschwaderkommodore of NJG 1[1]
Mentioned four times in the Wehrmachtbericht (1 October 1940, 15 March 1941, 5 July 1941 and 31 May 1942)


 

 


 

DECORATIONS
EK 2
EK 1
Ehrenpokal
13/09/40
DKG
26/02/42
RK
06/10/40
EL
26/02/43 (197)
S
11/03/44 (54)

Blessé
-

 


 

 

 

 

                            

 




 


 

Date Heure Type Avion Unité Grade Fonction Lieu   Remarque
20.07.40
02.15
Whitley
2./NJG 1 Oblt. £ -
OKL C. 2031/I Nr.50083/41
Date n.b.
23.34
Wellington
2./NJG 1 Oblt. £ -
OKL C. 2031/I Nr.53505/41
31.08.40
00.32
Hampden
2./NJG 1 Oblt. £ -
OKL C. 2031/I Nr.53640/41
30.09.40
22.49
Wellington
2./NJG 1 Oblt. £ -
OKL C. 2031/I Nr.55955/41
30.09.40
23.19
Hampden
2./NJG 1 Oblt. £ -
OKL C. 2031/I Nr.55955/41
30.09.40
23.35
Wellington
2./NJG 1 Oblt. £ -
OKL C. 2031/I Nr.55955/41
15.10.40
03.05
Hampden
Stab I./NJG 1 Hptm. £ -
OKL C. 2031/I Nr.57680/41
10.03.41
22.18
Hampden
Stab I./NJG 1 Hptm. £ Venlo: 4.200 m.
Film C. 2031/I Nr.60854/41
10.04.41
23.02
Hampden
Stab I./NJG 1 Hptm. £ Roggel N.W. Roer/Limburg
Film C. 2031/I Nr.60982/41
10.04.41
22.49
Hampden
Stab I./NJG 1 Hptm. £ Ittervoort S.W. Roer/Limburg
Film C. 2031/I Nr.60982/41
17.04.41
23.39
Wellington
Stab I./NJG 1 Hptm. £ -
Film C. 2031/I Nr.60982/41
14.03.41
22.34
Wellington
Stab I./NJG 1 Hptm. £ Panningen S.E. Eindhoven 3.800 m.
Film C. 2031/I 60982/41
01.07.41
01.19
Whitley V
Stab I./NJG 1 Hptm. £ -
Film C. 2031/I Nr.65983/41
04.07.41
02.33
Whitley V
Stab I./NJG 1 Hptm. £ -
Film C. 2031/I Nr.66681/41
16.07.41
00.54
Wellington
Stab I./NJG 1 Hptm. £ -
Film C. 2031/I Nr.88787/42
16.07.41
01.45
Wellington
Stab I./NJG 1 Hptm. £ -
Film C. 2031/I Nr.88787/42
07.08.41
02.19
Whitley V
Stab I./NJG 1 Hptm. £ -
Film C. 2031/I Nr.88807/42
17.08.41
02.05
Lancaster
Stab I./NJG 1 Hptm. £ -
Film C. 2031/I Nr.88787/42
17.08.41
02.52
Whitley V
Stab I./NJG 1 Hptm. £ -
Film C. 2031/I Nr.88807/42
27.12.41
20.15
Wellington
Stab I./NJG 1 Hptm. £ -
Film C. 2031/I Nr.104214/42
27.12.41
20.45
Whitley V
Stab I./NJG 1 Hptm. £ -
Film C. 2031/I Nr.104214/42
11.04.42
00.41
Wellington
Stab I./NJG 1 Hptm. £ -
Film C. 2031/I Nr.93905/42
11.04.42
00.49
Wellington
Stab I./NJG 1 Hptm. £ -
Film C. 2031/I Nr.93905/42
31.05.42
00.56
Whitley V
Stab I./NJG 1 Hptm. £ -
Film C. 2031/I Nr.101547/42
31.05.42
02.05
Whitley V
Stab I./NJG 1 Hptm. £ -
Film C. 2031/I Nr.101547/42
02.06.42
00.46
Wellington
Stab I./NJG 1 Hptm. £ -
Film C. 2031/I Nr.101547/42
03.06.42
01.35
Wellington
Stab I./NJG 1 Hptm. £ -
Film C. 2031/I Nr.101547/42
01.08.42
00.35
Blenheim
Stab I./NJG 1 Hptm. £ 6238: 1.300 m. 1.5 km. S.S.E. Kevelaer
Film C. 2031/II Anerk: Nr.57
01.08.42
01.44
Wellington
Stab I./NJG 1 Hptm. £ 6257: 4.300 m. 3 km. S.E. Helden
Film C. 2031/II Anerk: Nr.59
27.08.42
23.57
Wellington
Stab I./NJG 1 Hptm. £ Marienbaüm: 3.200 m.
Film C. 2031/II Anerk: Nr.61
28.08.42
01.04
Stirling
Stab I./NJG 1 Hptm. £ Eichem: 3.000 m.
Film C. 2031/II Anerk: Nr.62
11.09.42
00.34
Wellington
Stab I./NJG 1 Hptm. £ 5248: 3.200 m.
Film C. 2035/II Anerk: Nr.39
17.09.42
01.12
Wellington
Stab I./NJG 1 Hptm. £ 52/5/6: 3.100 m.
Film C. 2035/II Anerk: Nr.40
09.01.43
19.15
Lancaster
Stab I./NJG 1 Maj. £ 6254: 4 km. N. Maarbrie: 6.500 m.
n.c
Film C. 2031/II Anerk: Nr.50
13.01.43
19.16
Lancaster
Stab I./NJG 1 Maj. £ Birten: 6.200 m. [S.S.E. Xanten]
Film C. 2031/II Anerk: Nr.51
13.01.43
19.44
Lancaster
Stab I./NJG 1 Maj. £ 15 km. S.W. Hoog-Soeren: 1.800 m.
Film C. 2031/II Anerk: Nr.52
02.02.43
21.12
Lancaster
I./NJG 1 Maj. £ 6253: 5.800 m.
Film C. 2027/I Anerk: Nr.53
02.02.43
21.30
4-mot. Flzg.
I./NJG 1 Maj. £ 5281: 5.000 m.
Film C. 2027/I Anerk: Nr.54
29.03.43
23.15
Wellington
Stab I./NJG 1 Maj. £ 5389 Flgpl. Deelen: at 3.500 m.
Film C. 2031/II Anerk: Nr.64
03.04.43
22.52
Halifax
Stab I./NJG 1 Maj. £ 6231: 5.000 m.
Film C. 2027/I Anerk: Nr.65
03.04.43
23.00
Halifax
Stab I./NJG 1 Maj. £ S.W. Vierlingsbeek: 5.200 m.
Film C. 2027/I Anerk: Nr.16
03.04.43
23.30
Halifax
Stab I./NJG 1 Maj. £ 3 km. Pfalzberge: 4.500 m.
Film C. 2027/I Anerk: Nr.67
09.04.43
23.25
Lancaster
Stab I./NJG 1 Maj. £ 5241: 5.800 m.
Film C. 2027/I Anerk: Nr.68
28.05.43
01.15
Lancaster
I./NJG 1 Maj. £ 5388: 5.300 m.
Film C. 2031/II Anerk: Nr.70
12.06.43
01.05
Halifax
Stab I./NJG 1 Maj. £ 14 km. S.E. Roermond: at 4.700 m.
Film C. 2027/I Anerk: Nr.71
12.06.43
01.20
Halifax
I./NJG 1 Maj. £ 2 km. S.W. Rheinberg: 5.800 m.
Film C. 2027/I Anerk: Nr.72
12.06.43
01.55
Halifax
Stab I./NJG 1 Maj. £ 3 km. N. Mook: no height
Film C. 2027/I Anerk: Nr.73
12.06.43
02.16
Lancaster
Stab I./NJG 1 Maj. £ 05 Ost S/KN-2.6: no height [Goch]
Film C. 2027/I Anerk: Nr.74
12.06.43
02.22
Halifax
I./NJG 1 Maj. £ 05 Ost S/KM-6.3: at 5.900 m. [Gennep]
Film C. 2027/I Anerk: Nr.104
22.06.43
01.30
Stirling
I./NJG 1 Maj. £ 4 km. W.N.W. Oploo: 7.000 m.
Film C. 2027/I Anerk: Nr.77
25.06.43
00.51
Halifax
Stab I./NJG 1 Maj. £ Kempen: 6.000 m.
Film C. 2027/I Anerk: Nr.81
26.07.43
00.28
Stirling
Stab/NJG 1 Maj. £ 1 km. N.E. Findharen: 5.000 m.
Film C. 2027/I Anerk: Nr.24
26.07.43
00.46
Lancaster
Stab/NJG 1 Maj. £ 12 km. N. Helmond: 5.000 m.
Film C. 2027/I Anerk: Nr.25
26.07.43
01.20
Halifax
Stab/NJG 1 Maj. £ 6 km. N.E. Tilburg: 5.700 m.
Film C. 2027/I Anerk: Nr.26
26.07.43
01.42
Lancaster
Stab/NJG 1 Maj. £ Nestelrode: 6.000 m.
Film C. 2027/I Anerk: Nr.27
24.08.43
01.23
Halifax
Stab/NJG 1 Maj. £ Heiligensee: 6.000 m.
Film C. 2031/II Anerk: Nr.9
20.09.43
01.01
Unbekannt
Stab/NJG 1 Maj. £ Zenderen: 100 m. [S.E. Almelo]
Film C. 2031/II Anerk: Nr.-
04.12.43
01.15
Lancaster
Stab/NJG 1 Maj. £ Braunschweig: 6.300 m.
Film C. 2031/II Anerk: Nr.4
04.12.43
01.50
Lancaster
Stab/NJG 1 Maj. £ ostwarts Leipzig: 6.000 m.
Film C. 2031/II Anerk: Nr.5

 




 

 

 


Sources

http://www.ritterkreuztraeger-1939-45.de/Luftwaffe/rk-Luftwaffe-Namensliste.htm
http://www.geocities.com/~orion47/AWARDRECIPIENTS/AwardRecipients.html
http://www.das-ritterkreuz.de/index.php4
http://www.luftwaffe.cz
http://www.luftwaffe39-45.historia.nom.br/ases/ases.htm
http://lugansk.iatp.org.ua/he219uhu/ACE2.htm


 

 


Cieldegloire.com