AMARGER Maurice
AMARGER Maurice

 

 



 

 


Né le 24 janvier 1911 à Isserville (Algérie)
Tué accidentellement le 19 mars 1946 en réalisant des acrobaties aériennes. (35 ans)

 

Capitaine (NN) Commandant (1946)

4 victoires homologuées
4 victoires en collaboration
1 victoire probable en collaboration





Grade Date
Unités
Arrivée Départ Fonction Secteur
Slt
1939
 
GAO 584 09/39 08/40 Pilote Algérie
Lt
1941
 
GR II/22 08/40 02/43 Pilote AFN puis Afrique de l'Ouest (9/41)
Cpt
1944
 
GB II/62 02/43 8/43 Pilote AFN
 
Normandie 22/12/43 20/12/44 Pilote 1ere Esc URSS
 
Ecole de Meknes 12/44 11/46 Commandant Meknes

Le capitaine Maurice Amarger est né le 24 janvier 1911 à Isserville (Algerie). D'un milieu modeste, il interrompt très tôt ses études afin de subvenir à ses besoins. A vingt ans, il s'engage au titre de la 3ème Compagnie d'ouvriers d'aéronautique et suit les cours de l'école de Rochefort. Mécanicien de talent, il rêve de posseder les airs. Ses rares instants de liberté sont entièrement consacrés à la préparation du concours d'entrée a l'école de formation des sous-officiers du personnel navigant. Il entre à Istres en octobre 1933. Breveté pilote en juillet 1934, quatre ans plus tard il se présente à l'Ecole militaire de l'air.

Il confie à son fidèle camarade, le futur général Cuffaut: "Depuis ma sortie de Rochefort, je n'ai jamais cessé de travailler pour améliorer mes connaissances et mon instruction générale. Combien de nuits j'ai passées pour me hausser du certificat d'études primaires au niveau de l'école de l'air! ". Sous-lieutenant, il est affecté en septembre 1939 au groupe aérien d'observation n°584 stationné à Alger. Son unité dissoute, il passe en août 1940 au Groupe reconnaissance II/22. Le 17 septembre 1941, le lieutenant Amarger est désigne pour participer à la protection de l'Afrique occidentale française que, gaullistes et britanniques tentent de rallier à leur cause. Mute en février 1943 au Groupe de bombardement II/62, il se porte volontaire pour le "Normandie" en août de la même année.

Arrivé à Toula le 22 decembre 1943, il s'intègre à la 1ère escadrille commandée par le lieutenant Albert. A l'automne 1944, le capitaine Amarger est prêt à affronter la Luftwaffe dans le ciel de la Prusse Orientale. Le 23 septembre, en compagnie du capitaine Cuffaut, celui qui, d'Istres a Versailles l'accompagne dans ses efforts, il abat un Fieseler 156 'Storch . Durant la seconde quinzaine du mois d'octobre, il ouvre son impressionnante série de succés. Le 16 octobre, il descend un Fw 190, et deux jours plus tard, ce sont deux Hs 129 et un Fw 190 qui s'écrasent, victimes de ses assauts. Le 20 octobre, il abat un Fw 190 et un Me 109. Deux autres Fw 190 viennent s'ajouter à son palmarès, les 23 et 26 octobre 1944. Il quitte le territoire soviétique le 20 decembre 1944. Nommé en juillet 1945, commandant du centre d'instruction de la chasse de Meknes, il trouve la mort le 19 mars 1946, au cours d'un exercice acrobatique.

Laissons le general Cuffaut célebrer la memoire de son compagnon de travail et de combat: "Au-delà de la mort, il laisse un exemple aux jeunes, celui d'avoir consacré sa vie entière à l'aviation avec une ardeur magnifique et d'avoir combattu de toutes ses forces au service de la France. "

Extrait de "Ceux du Normandie-Niémen" d'Yves Donjon - Editions Club 35.





Chevalier de la Légion d'Honneur
Croix de Guerre 1939-45
Ordre de la Guerre pour le Salut de la Patrie (URSS)
Médaille de la Victoire (URSS)
 


 




 


Victoires aériennes

Victoires  
4
.
4
  Collaboration
Probables  
o
.
1
  Collaboration
Non confirmées  
o
.
o
  Collaboration
Endommagés  
o
.
o
  Collaboration

Objectifs terrestres
.
Avions détruits au sol  
-
.
-
  Endommagés au sol
Blindés  
-
.
-
  Véhicules
Locomotives  
-
.
-
  Bateaux

VICTOIRES
Date Heure Revendic Type Unité Avion d'arme Unité Lieu   Référence
23/09/44 16.00 Détruit Fi 156
Yak 9 NN Gumbinnen
3
1
(Cpt) Cuffaut Léon
(Cpt) Amarger Maurice
16/10/44 14.45 Détruit Fw 190
Yak 9 NN Stalluponen
2
(Cpt) Amarger Maurice
18/10/44 12.45 Détruit Hs 129
Yak 9 NN Stalluponen S
8
3
(Cpt) Cuffaut Léon
(Cpt) Amarger Maurice
18/10/44 12.45 Détruit Hs 129
Yak 9 NN Stalluponen S
19
4
(Lt) Albert Marcel
(Cpt) Amarger Maurice
18/10/44 16.35 Détruit Fw 190
Yak 9 NN Stalluponen S
5
(Cpt) Amarger Maurice
20/10/44 16.15 Détruit Fw 190
Yak 9 NN Gumbinnen SW
11
6
6
(Cpt) Cuffaut Léon
(Lt) Moynet André
(Cpt) Amarger Maurice
20/10/44 Probable Fw 190
Yak 9 NN Wyschtyniez W
-
-
(Cpt) Amarger Maurice
(Cpt) Cuffaut Léon
23/10/44 14.20 Détruit Fw 190
Yak 9 NN Darkehmen N
7
(Cpt) Amarger Maurice
26/10/44 14.10 Détruit Fw 190
Yak 9 NN Gumbinnen N
8
(Cpt) Amarger Maurice


Sources

   

http://www.normandieniemen.org
http://www.normandieniemen.com
http://normandieniemen.free.fr
http://perso.wanadoo.fr/frenchaces/
http://www.ordredelaliberation.fr
http://www.mediares.fr/niemen/

STALIN'S FALCONS - Thomas Polak with Christopher Shores. Grub Street Editions.
Aviateurs de la Liberté - Mémorial des Forces Aériennes Libres par le Colonel Henry Lafont
Normandie-Niemen - Editions Heimdal par Christian-Jacques Ehrengardt
"Ceux du Normandie-Niemen" d'Yves Donjon - Editions Astoure

         




 

 

 

 

 

 


Cieldegloire.com