BIZIEN Marcel
BIZIEN Marcel

 




 


Né le 30 novembre 1920 à Neuville-lès-Dieppe (Seine-Maritime)
Porté Disparu le 13 avril 1943

 

Aspirant
353 heures de vol / 25 missions de guerre

1 victoire en collaboration





Grade Date
Unités
Arrivée Départ Fonction Secteur
Asp
1943
 
Ecole Pilotage 1939 1940 Elève Pilote France
 
6 EFTS 1941 1942 Elève Pilote Grande-Bretagne
 
Normandie 28/11/43 13/04/43 Pilote URSS


Yves Bizien est né le 30 novembre 1920 à Neuville les Dieppe (Seine-Maritime). Il possède un Certificat d’Étude Primaire, qui lui permet de devenir apprenti-électricien. Comme de nombreux passionnés d’aviation, il assouvit sa passion par le biais de l’Aviation Populaire. C’est ainsi qu’il s’inscrit, dès sa création, à la section de Dieppe de cette organisation. Il y travaille avec assiduité. Il doit préparer ses cours le matin, puis travailler le jour, pour reprendre ses études le soir, jusqu’au milieu de la nuit.

A la déclaration de guerre, il s’engage dans l’Armée de l’Air. N’ayant que 19 ans, il doit demander à son père de signer son engagement. Il rejoint, le 10 octobre 1939, l'École Élémentaire de Pilotage de Bernay. Il y est accueilli par le son chef pilote lorsqu’il était à Dieppe : l’adjudant-chef Bastie. Il est ensuite transféré à Vannes, où il arrive le 22 mai 1940.
Quand survient l’Armistice, sa formation est loin d’être terminée : il est soldat de deuxième classe, élève-pilote à l’École de Pilotage 23 de Morlaix, où il est depuis le 12 juin 1940. Le 19 juin 1940, sous la direction du directeur de l’école, le lieutenant Pinot, il quitte Morlaix en camion avec une vingtaine de camarades. Il s’embarque à Douarnenez à bord du langoustier « Le Trébouliste », d’une capacité de six à huit passagers. Ils rejoignent Falmouth, en Angleterre.

Il signe alors, le 21 juin 1940, son engagement dans les Forces aériennes françaises libres (FAFL) et entreprend son entraînement dans les écoles de la RAF. Il y utilise le pseudonyme de James Welker. On verra plus loin que c’était une sage précaution et qu’il aurait dû s’y tenir. Il passe notamment par la 6 Elementary Flying Training School de Sywell en mai 1941. Il devient alors instructeur en 1942. Mais il désire ardemment combattre...

Quand il apprend la constitution d’un Groupe de chasse pour combattre sur le front russe, il se porte volontaire. C’est ainsi qu’il fait partie du premier contingent qui arrive en URSS le 28 novembre 1943. Comme ses camarades, il s’entraîne d’abord sur Yak7, à double-commande, puis passe sur Yak1b.

Le 13 avril 1943, un combat oppose 6 Yak1b du Normandie à 8 FW190, dans le ciel de Spass-Demiensk. Il y obtient une victoire, partagée avec Derville et Poznanski, sur l’un des Focke-Wulf. Mais, comme ses deux autres camarades, il est abattu par les chasseurs allemands. Son avion tombe dans les lignes allemandes. Il est le premier pilote du Normandie tué au combat.

On suppose que les allemands ont retrouvé ses papiers dans la carcasse de l’avion, car sa famille fut arrêtée en France fin septembre 1943. Son père, sa mère et ses deux frères furent déportés. Seul son frère André reviendra de cet enfer, après avoir connu les camps de Buchenwald et Dora.

Il avait 353h de vol et 25 missions de guerre. Il fut cité, à titre posthume, à l’ordre de l’Armée Aérienne.








Médaille Militaire
 


 



 


Victoires aériennes

Victoires  
o
.
1
  Collaboration
Probables  
o
.
o
  Collaboration
Non confirmées  
o
.
o
  Collaboration
Endommagés  
o
.
o
  Collaboration

Objectifs terrestres
.
Avions détruits au sol  
-
.
-
  Endommagés au sol
Blindés  
-
.
-
  Véhicules
Locomotives  
-
.
-
  Bateaux

VICTOIRES
Date Heure Revendic Type Unité Avion d'arme Unité Lieu   Référence
13/04/43 Détruit Fw 190
Yak 1M NN Spsas
Danemark
1
1
1
(Lt) Derville Raymond
(Lt) Poznanski André
(Asp) Bizien Marcel


Sources

   

http://www.normandieniemen.org
http://www.normandieniemen.com
http://normandieniemen.free.fr
http://perso.wanadoo.fr/frenchaces/
http://www.ordredelaliberation.fr
http://www.mediares.fr/niemen/

STALIN'S FALCONS - Thomas Polak with Christopher Shores. Grub Street Editions.
Aviateurs de la Liberté - Mémorial des Forces Aériennes Libres par le Colonel Henry Lafont
Normandie-Niemen - Editions Heimdal par Christian-Jacques Ehrengardt
"Ceux du Normandie-Niemen" d'Yves Donjon - Editions Astoure

         




 

 

 

 

 

 


Cieldegloire.com