HAEGELEN Claude Marcel
HAEGELEN Claude Marcel

 

 





 

 



Né le 13 septembre 1896 à Belfort (Territoire de Belfort)
Décédé le 24 mai 1950 au Val-de-Grace à Paris

 

 

Sous-Lieutenant

23 victoires homologuées (dont 17 en collaboration)
3 victoires non homologuées


 

 



Grade Date
Unités
Arrivée Départ Fonction Secteur
Cpl
20/01/16
 
27e RI 09/14 05/15 Fantassin France
Sgt
20/06/16
 
Ecole de Pilotage 05/15 01/16 Elève Pilote France
Adj
05/11/17
 
Esc F 8 04/16 02/17 Pilote France
Slt (Prov)
25/01/18
 
Esc SPA 100 03/17 11/18 Pilote France
Slt
28/06/18
 
Esc SPA 89 11/18 01/19 Pilote France
Lt
25/06/19
 
Esc SPA 48 01/19 04/19 Pilote France
Cdt (Res)
25/06/35
 
Esc SPA 162 04/19 09/20 Pilote France
L.Col (Res)
25/06/38
 
Esc SPA 162 04/19 09/20 Pilote France


Marcel Émile Haegelen est né le 13 septembre 1896 à Belfort. Fils d'un militaire de carrière (capitaine de l'armée de terre) il s'engage volontairement le 15 septembre 1914 et se trouve affecté au 27e régiment d'infanterie. Sa conduite au Front lui vaut trois citations. Le 27 mai 1915, il est transféré dans l'Aviation et envoyé au 1e Groupe d'Aviation à Dijon, en qualité d'élève pilote. Après être passé par l'Ecole d'Avord pour y suivre un entrainement complémentaire, il reçoit son Brevet de Pilote Militaire n° 2309 le 10 janvier 1916. Envoyé au GDE de Plessis-Belleville et promu Caporal le 20 janvier 1916, il est affecté à l'Escadrille F 8 le 10 avril 1916 et promu Sergent le 20 juin 1916.

 

     

 

Renvoyé au GDE le 8 février pour y effectuer sa conversion sur chasseur, il est affecté à l'Escadrille N 3 le 8 mars 1917. Il remporte sa première victoire en combat aérien le 27 mai mais le lendemain il est lui-même blessé après avoir remporté sa seconde victoire. Evacué vers l'arrière, il est promu Adjudant le 5 novembre 1917. De retour au front en mars 1918, il est affecté à l'Escadrille SPA 100 le 11 mars après avoir été promu Sous-Lieutenant le 25 janvier. Il sert au sein de l'Escadrille 100 jusqu'au 5 novembre 1918, remportant 20 victoires au cours de cette période, dont 12 contre des ballons captifs dont les observateurs sont chargés de guider les tirs de l'artillerie. Déjà décoré de la Médaille Militaire le 23 août 1917, il est fait Chevalier de la Légion d'Honneur le 19 juillet 1918 après sa 10eme victoire. Le 5 novembre, il rejoint sa dernière affectation de temps de guerre, la SPA 89, avec laquelle il ne remportera cependant pas de nouelle victoire. A la fin de la guerre, le sous-lieutenant Haegelen totalise 22 victoires homologuées et 3 probables, se classant ainsi au onzième rang des as français. Sa Croix de Guerre comprend 15 Palmes et 3 Etoiles de Vermeil.

 

 

SPA 100

 

 

Reconverti dans l'aviation civile, il fonde en 1923 à Longvic, près de Dijon, l’Aéroclub de la Côte d’Or.

Engagé comme pilote formateur et pilote d'essai par la firme d'aviation Hanriot, il implante en 1928 l'école de pilotage de sa société à Bourges, où elle est directement à l'origine de l'ouverture de l'aéroport, puis de l'implantation d'une usine d'avions dont Haegelen devient le pilote d'essai. Il remporte la Coupe Michelin en 1931 et en 1932 aux commandes d'un monoplace Lorraine Hanriot LH-41/2. Il s'adjuge, la seconde fois, le record mondial de vitesse sur 2000 km sans charge à 263.900 km/h.

Redevenu pilote de chasse au début de la Seconde Guerre mondiale, le lieutenant-colonel de réserve Marcel Haegelen commande la Base Aérienne de Bourges. Le 5 juin, vers 13 h 15, il décolle sur alerte avec 4 autres pilotes (Avec Haegelen, il pourrait s’agir de ces pilotes : Jean Brivot, Pierre Nique, Louis Bertrand et Roger Calais.) à la suite de la patrouille de défense polonaise (Cne Bronislaw Kosinski & Sgt Jan Kremski & S/Lt Marian Wesolowski & Sgt Adolf Pietrasak) pour intercepter des He 111 du KG 55. Les attaques sur la région sont menées par des bombardiers bimoteurs Heinkel He-111 déployés en plusieurs groupes qui appartiennent au Kampfgeschwader 55 (K.G. 55) et qui ont comme objectifs les terrains de Bourges (pour la I./K.G. 55), Châteauroux-la Martinerie (pour la II./K.G. 55) et Nevers-Sermoise (pour la III./K.G. 55 sauf la 8. Staffel). Le contact avec l’ennemi se produit à 5.500-6.000m d’altitude (13h30) et les Curtiss entrent immédiatement en action, effectuant une première passe frontale sur la formation de tête avant de revenir sur elle par l’arrière.

A l’aéroport, dès l’alerte, tous les personnels sont à leurs postes de défense, les avions disponibles sont déjà désserrés sur le terrain et les hommes n’ayant pas d’affectation particulière en cas d’attaque ont gagné les abris. Il reste encore dans les hangars ou à proximité immédiate, moins d’une dizaine d’appareils. Ce sont très certainement les bombardiers ayant pour objectif Châteauroux qui sont aux prises au nord de Bourges avec les chasseurs Curtiss car c’est un groupe d’une vingtaine d’appareils de la K.G. 55 arrivant du sud-ouest qui attaquent l’aéroport. La D.C.A. entre immédiatement en action mais l’altitude des avions ennemis et le ciel laiteux de cette journée de juin n’aide en rien les artilleurs. Les allemands se sentent-il à l’abri de part leur altitude ? On peut le croire car ils se paient le luxe de faire un premier passage à la verticale du terrain sans lâcher de projectiles. A leur deuxième passage les équipages allemands larguent leurs bombes en trois vagues en suivant la route d’Issoudun. Bizarrement la D.C.A. n’intervient pas mais l’explication vient du fait que les patrouilles de Curtiss qui ont dispersé le groupe précédent ont aperçu les bombardiers au-dessus de l’aéroport et qu’elles arrivent à la rescousse. Les chasseurs pourchassent les assaillants jusqu’à ce qu’ils se retrouvent à court de munitions. Durant cet engagement, Haegelen, blessé à l’épaule doit se poser en catastrophe à Avord avec un Curtiss criblé d’impacts. Suite à ce combat, l’ancien As de 14/18 ajoute à son palmarès un bombardier He-111, vingt-deux ans après sa dernière victoire ! Pour cette journée les pilotes revendiquent trois bombardiers mais deux seulement sont retenus. Pour Kosinski, Wesolowski, Kremski et un autre en collaboration pour Haegelen, mais seuls Kosinski, Kremski et Haegelen recevront une citation pour contribution à un appareil abattu.

Par la suite entré dans la Résistance, il est arrêté en 1943 et incarcéré à Bourges à la prison du Bordiot, où sa captivité est adoucie par le Franciscain de Bourges.

 

 

 

Il décède le 24 Mai 1950 à l'hôpital du Val de Grâce et est inhumé à Ris-Orangis. Il était Grand officier de la Légion d'honneur, titulaire de la Médaille militaire et des Croix de guerre 1914-1918 et 1939-1945 et membre de la franc-maçonnerie.

 

 


Traducteur / Translator / Traduttore / übersetzer / vertaler

 



Grand Officier de la Légion d'Honneur (28/07/47)
Commandeur de la Légion d'Honneur (14/03/32)
Officier de la Légion d'Honneur (16/06/20)
Chevalier de la Légion d'Honneur (19/08/18)
Médaille Militaire (23/08/17)
Croix de Guerre 1914 - 1918
(18 citations. 14 Palmes + 2 Etoiles de Vermeil)

Croix de Guerre 1939 - 45 avec Palme
 

 



 

Citation à l'ordre du corps d'armée en date du 12 août 1916 :

"Très bon pilote plein d'allant, accomplissant avec calme les missions les plus difficiles se dépense sans compter depuis quatre mois."

Citation à l'ordre de l'armée, le 21 octobre 1916 :

"Pilote plein d'audace et de sang-froid vient de se distinguer à plusieurs reprises au cours des dernières attaques. Volant toujours très bas pour permettre à son observateur une reconnaissance plus précise, a été à trois reprises différentes descendu par le tir de l'infanterie ennemie."

Citation à l'ordre de l'armée en date du 31 décembre 1916 :

"Jeune pilote plein d'entrain qui depuis huit mois dans le secteur de Verdun, ne cesse de se prodiguer journellement. le 15 décembre, a survolé par 3 fois les lignes ennemies dans la même journée. Obligé d'atterrir après son 2ème vol à proximité du champ de bataille avec un appareil sérieusement atteint a demandé malgré l'heure avancée à repartir avec un autre avion. descendant alors excessivement bas malgré le feu des mitrailleuses ennemies, a permis à un observateur de rapporter des renseignements précieux."

Citation à l'ordre de l'armée en date du 30 juin 1917 :

"Pilote d'une audace exceptionnelle. le 27 mai 1917, a abattu un avion allemand. le 28 a été grièvement blessé à la suite d'un combat qui s'est terminé par la chute de l'avion ennemi dans nos lignes -1 blessure - 3 citations". La présente nomination comporte l'attribution de la Médaille Militaire."

Citation à l'ordre du corps d'armée en date du 21 avril 1918 :

"Officier pilote d'une grande bravoure et d'une adresse exceptionnelles. Successivement pilote dans une escadrille de corps d'armée puis dans une escadrille de chasse, n'a cessé depuis deux ans de faire preuve des plus belles qualités militaires accomplissant avec un grand esprit de devoir et d'une audace remarquable les missions les plus délicates et les plus diverses. S'est affirmé pilote de chasse de 1er ordre en prenant part à un combat qu'i s'est terminé par la chute de l'avion ennemi."

Citation à l'ordre de l'armée en date du 13 juillet 1918 :

"4ème et 5ème avions abattus".

Citation à l'ordre de la 10ème armée en date du 19 juillet 1918 :

"6ème et 7 ème avions abattus".

Citation à l'ordre de l'armée accompagnant le grade de Chevalier de la Légion d'Honneur en date du 19 juillet 1918 :

"Officier donnant le plus bel exemple d'entrain, de courage et de science de combat. Après s'être particulièrement distingué dans l'aviation de corps d'armée s'est revélé pilote de chasse de premier ordre entrainant à sa suite les jeunes pilotes de son escadrille. A remporté récemment sa 8ème victoire en incendiant avec un camarade de combat un Drachen ennemi - 1 blessure - 6 citations." La présente nomination comporte l'attribution de la Croix de Guerre avec palme."

Citation à l'ordre de l'armée en date du 29 juillet 1918 :

"Officier pilote donnatn des preuves constantes d'une bravoure et d'une énergie magnifiques. A attaqué seul un Drachen et l'a incendié (9ème victoire) quelques jours après a abattu dans nos lignes un biplace ennemi (10ème victoire).

Citation à l'ordre de l'armée en date du 12 septembre 1918 :

"Officier pilote d'une bravoure splendide et d'une habilité hors de pair, ne cessant de fournir un effort magnifique. le 24 juillet 1918 au cours d'un déplacement de son escadrille, a forcé un biplace ennemi, a atterrir dans nos lignes. Le 9 août a incendié un Drachen (11ème, 12ème, 13ème victoires)".

Citation à l'ordre de l'armée en date du 27 septembre 1918 :

"A obtenu sa 14ème victoire en incendiant le 6 septembre 1918 un Drachen ennemi - 1 blessure - 11 citations".

Citation à l'ordre de l'armée en date du 10 octobre 1918 :

"Officier pilote d'une valeur exceptionnelle le .... a incendié un Drachen ennemi (15ème victoire). Le ..... a incendié deux Drachens ennemis (16ème et 17ème victoires) - 1 blessure - Médaillé Militaire et Chevalier de la Légion d'Honneur pour faits de guerre - 12 citations."

Citation à l'ordre de l'armée en date du 10 octobre 1918 :

"Officier mettant sans cesse sa virtuosité de chasseur et ses qualités remarquables de pilote au service d'une énergie ardente et d'une bravoure magnifique. Recherchant constamment les combats les plus périlleux, augmente avec une rapidité splendide le nombre de ses victoires. Le ..... a abattu un avion de chasse (18ème victoire). Le .... a incendié un Drachen (19ème victoire) - 1 blessure - 13 citations"

Citation à l'ordre de l'armée en date du 7 novembre 1918 :

"Magnifique pilote de chasse. Le 15 octobre 1918 malgré des circonstances atmosphériques tout à fait défavorables, a attaqué un Drachen et l'a incendié (20ème victoire)".

Citation à l'ordre de l'armée en date du 23 décembre 1918 :

"Les 18 et 23 octobre 1918, a abattu deux avions ennemis remportant ainsi ses 21ème et 22ème victoires - 1 blessures - 15 citations."

Citation à l'ordre de l'armée en date du 7 novembre 1918 :

"Magnifique exemple de valeur militaire ayant derrière lui un passé glorieux d'aviateur de chasse, a demandé a reprendre du service pour venir participer aux opérations du Maroc en 1925. Pilote d'une classe exceptionnelle, observateur averti, arendu dès son arrivée au régiment les plus beaux services. D'un allant indomptable, volant le plus possible, a exécuté de jour comme de nuit, en moins de 50 jours plus de 60 missions de guerre. le 6 septembre 1925, a participé aux bombardements de Chechaouen .... Le 4 octobre par l'opération de Bab Mizab a exécuté 5 bombardements de nuit et 2 bombardements de jour remarquablement réussis."

Citation à l'ordre de l'armée en date du 2 juin 1940:

"Pilote remarquable d'allant. Le 5 juin 1940 a contribué à abattre un avion ennemi. Cette citation comporte l'attribution de la Croix de Guerre avec palme.

 

 


Victoires aériennes

Victoires Homologuées  
6
.
16
  Collaboration
Non Homologuées  
3
.
o
  Collaboration
Endommagés  
o
.
o
  Collaboration

VICTOIRES
Date Heure Revendic Type Unité Avion d'arme Unité Lieu   Remarque
27.05.17
09:10
Détruit Avion
- - N 3 Nauroy
1
Sgt Claude Haegelen
28.05.17
10:45
Détruit Avion
- - N 3 Chenay
2
-
Sgt Claude Haegelen
Sgt Durand (N 80)
23.03.18
-
Détruit Albatros D V
Jasta 22 - Lt E Thomas - POW - SPA 100 Coucy le Chateau
3
14
1
Slt Claude Haegelen
Lt Chaput (SPA 57)
Lt Lahoulle (SPA 57)
06.06.18
-
Détruit Ballon
- - SPA 100 Le Charmel
4
1
1

2
Slt Claude Haegelen
MdL Schuster
Sgt Quizille
Adj Vial (SPA 88)
07.06.18
-
Détruit Ballon
- - SPA 100 Aougny
5
2

2
Slt Claude Haegelen
MdL Schuster
Sgt Quizille
29.06.18
-
Détruit Avion
- - SPA 100 -
6
Slt Claude Haegelen
30.06.18
11:00
Détruit Fokker D VII
- - SPA 100 Chirmont Epreny
7
3

12
Slt Claude Haegelen
MdL Schuster
Slt Sardier (SPA 77)
01.07.18
-
Détruit Ballon
- - SPA 100 -
8
20
Slt Claude Haegelen
Slt Boyau (SPA 77)
05.07.18
-
Détruit Ballon
- - SPA 100 -
9
Slt Claude Haegelen
10.07.18
10:55
Détruit Biplace
- - SPA 100 Baslieux
10
1

9
Slt Claude Haegelen
Sgt Gaudry
Slt Nuville (SPA 57)
24.07.18
-
Détruit Biplace
- - SPA 100 Avise
11
1

1
Slt Claude Haegelen
Slt Haustin
Slt Basuyaux (SPA 92)
09.08.18
11:15
Détruit Ballon
- - SPA 100 Roye
12
1
Slt Claude Haegelen
Lt Stephenson
29.08.18
07:30
Détruit Ballon
- - SPA 100 NE Chauny
13
1
Slt Claude Haegelen
Brig Gerin
05.09.18
15:45
Détruit Ballon
- - SPA 100 Sud Boult-sur-Suippe
14
2
1
Slt Claude Haegelen
Brig Gerin
Sgt Peuch
14.09.18
17:45
Détruit Ballon
- - SPA 100 Etraye
15
22
1
Slt Claude Haegelen
Slt Boyau (SPA 77)
Sgt Corsi (SPA 77)
15.09.18
15:20
Détruit Ballon
- - SPA 100 Chapelet-Chehery
16
1
Slt Claude Haegelen
Sgt Douzan
15.09.18
17:55
Détruit Ballon
- - SPA 100 Brieulles
17
2
Slt Claude Haegelen
Sgt Peuch
16.09.18
12:00
Détruit Avion
- - SPA 100 Bois de Sept Sarges
18
3
Slt Claude Haegelen
Sgt Peuch
17.09.18
16:15
Détruit Ballon
- - SPA 100 Hannonville
19
1
Slt Claude Haegelen
Lt Poulin
15.10.18
15:15
Détruit Ballon
- - SPA 100 Buzancy
20
Slt Claude Haegelen
18.10.18
-
Détruit Avion
- - SPA 100 Ouest Landres St George
21
Slt Claude Haegelen
2310.18
-
Détruit Avion
- - SPA 100 -
22
Slt Claude Haegelen
05.06.40
-
Détruit He 111
- H 75 ED Bourges -
23
-
Col (Res) Claude Haegelen
-


Sources

http://albindenis.free.fr/
http://www.theaerodrome.com/index.php
http://fandavion.free.fr/asfrancais_14-18.htm
Over the Front - Norman Franks et Frank W Bailey




 

 

 

 

 

 


Cieldegloire.com