VUILLEMAIN Léon
VUILLEMAIN Léon

 






 


Né le 22 mars 1915
Décédé le 10 octobre 1974

Sergent Chef

2 victoires homologuées
9 victoires en collaboration
1 victoire probable
3 victoires probables en collaboration



 



Grade Date
Unités
Arrivée Départ Fonction Secteur
Sgt
1937
 
Armée Air 08/35 05/37 Elève pilote France
S/C
1939/40
 
GC II/5 05/37 09/37 Pilote France
     
GC I/5 09/37 07/40 Pilote France
     
GC I/5 07/40 01/44 Pilote AFN
     
GC 2/2 Berry 01/44 05/45 Pilote France


Léon Vuillemain est né à MOgador, au Maroc, le 22 mars 1915. Il s'engage volontairement au 5eme Bataillon de l'Air le 26 août 1935 avant d'être détaché, le 2 septembre, à l'école civile de pilotage de Bourges où il obtient son brevet de pilote trois mois plus tard. Le 1 juin 1936, il est de nouveau détaché dans une école civile, à Royan, pour une durée de 6 mois. Brièvement affecté sur la base d'Evreux-Fauville, il rejoint le 12 mai 1937 le GC II/5 à Lyon-Bron. Le 30 septembre de la même année, il est transféré à la 1ere Escadrille du GC I/5. Lorsque la guerre éclate, le 3 septembre 1939, le Sergent Vuillemain se trouve à Suippes où il vole sur Curtiss H-75. Au cours de la drôle de guerre, il obtiendra ses galons de Sergent Chef.

 

GC I/5 en 1938

 

CAMPAGNE DE FRANCE

 

10 mai 1940

Le 10 mai, jour de l'offensive allemande à l'ouest, à 17 h 00, se sont 21 Do 17 du III./KG 3 qui se présentent sur Suippes. Trois appareils de la 1ere Escadrille et 6 de la seconde décollent pour intercepter les bombardiers. Après être parvenu à disloquer la formation ennemie, les français parviennent à détruire 7 bombardiers qui seront tous homologués. En compagnie du Sergent Perina, le Capitaine Accart revendique 3 bimoteurs. De son côté, le S/C Vuillemain s'en prend à un ailier et le tire alternativement des deux côtés. Le bombardier se bat avec ténacité mais deux membres d'équipages finissent par abandonner l'avion avant que celui-ci ne se pose près du camp de Suippes. Touché au moteur par le mitrailleur du bombardier, Vuillemain doit se poser immédiatement.

11 mai 1940

Le lendemain, se sont des He 111 que les pilotes français interceptent. Alors que 6 parviennent à s'échapper, 3 appareils du III./KG 53 sont pris en chasse par les S/C Morel et Vuillemain et par le Cpt Accart. Accart et Morel attaquent l'appareil de gauche alors que Vuillemain s'en prend à celui de droite. L'appareil de gauche, dont l'un des moteur fume, est attaqué par Perina, obligeant l'appareil à se poser dans un champ à Souilly-Semmes à 15 h 30. Accart et Morel rejoignent alors Vuillemain pour achever l'ailier droit dont l'un des moteurs émet une épaisse fumée noire. L'avion tombe à 15 h 37 près de Saint Mihiel. Utilisant ses dernières munitions, Accart se place derrière le troisième Heinkel qu'il laisse avec les trains sortis, un moteur arrêté et l'autre fumant. La victoire ne sera cependant accordée que comme probable, Accart n'ayant pu assister à sa chute obligé de rentrer faute de carburant.

13 mai 1940

Le 13 mai 1940, une patrouille simple est chargée d'effectuer une couverture sur alerte entre 6 h 10 et 7 h 20. La patrouille engage le combat contre 3 Do 17. L'un des appareils est sérieusement endommagé et sera comptabilisé comme probable à l'A/C Bouvard, au S/C Muselli Gerard et au S/C Vuillemain Léon. L'A/C Bouvard est toutefois touché et blessé pendant l'affrontement. Quant au S/C Muselli, lui aussi touché, il doit se poser en campagne, train rentré, près de Stenay, une balle ayant sectionnée une canalisation d'huile. Projeté en avant lors de l'atterrissage, Muselli est légèrement blessé au visage. et le Curtiss H-75A-1 n° 44 est perdu.

 

15 mai 1940

Le 15 mai, à l'occasion d'une couverture dans le secteur de Vouziers, à partir de 10 h 30, un Henschel 126 est revendiqué par 7 pilotes vers Vendresse ((Lt) Dorance Michel (Lt) Vybiral Thomas Adolph (Slt) Parnière Marcel (Slt) Lefol Georges (Lt) Marin La Meslée Edmond (Slt) Rey Jean (S/C) Vuillemain Léon). L'équipage allemand est tué.

Curtiss H-75 du GC I/5

 

18 mai 1940

La mission du 18 mai consiste à couvrir le débarquement de troupes en gare de Fismes. Elle débute à 14 h 15. En raison du plafond bas, les patrouilles se sont partagées entre une patrouille basse, située sous le plafond nuageux et une patrouille haute. Le Capitaine Accart reste en-dessous alors que le Lieutenant Marin-la-Meslée prend la direction de la patrouille du dessus. C'est ce dernier qui signale, à 14 h 45, le premier la présence des bombardiers provoquant le regroupement des 9 appareils français qui se lancent à l'attaque des 40 He 111 du KG 55. Le combat est très violent et si les français abattent 6 bombardiers, c'est au prix de la perte de 4 appareils détruits, tous les autres étant plus ou moins gravement endommagés.

La patrouille Morel, Rouquette, Muselli rejoint le Lieutenant Marin-la-Meslée et le Sous-Lieutenant Rey qui accompagnés du S/C Vuillemain Léon viennent d'abattre un premier bombardier. Ils attaquent ensemble le bombardier situé le plus à gauche. Pris en chasse par les 5 Curtiss, le bombardier ne tarde pas à laisser échapper une épaisse fumée noire alors que le train d'atterrissage sort. L'appareil s'écrase finalement vers Arcis-le-Ponsart. Immédiatement après le Lieutenant Marin-la-Meslée, les S/C Morel et Vuillemain, le Cpt Vasatko et le Sgt Muselli attaquent un autre bombardier de la formation de gauche qui s'est légèrement écartée après avoir perdu le leader. Là encore, l'avion se dirige vers le sol, un des membres d'équipage sautant en parachute. Ensuite, le Sous-Lieutenant Rey se joint aux Capitaines Accart et Vasatko et l'Adjudant Périna pour remporter sa troisième victoire de la journée.

19 mai 1940

Le 19 mai au matin (7 h 15 - 8 h 00), une patrouille triple intercepte un premier Hs 126 qui est probablement abattu à 7 h 15 près de Chémery (Un Hs 126 du 2.(H)/12 est abattu ce jour près de Stonne) par le Lieutenant Dorance (H-75A-3 n° 203), Sous-Lieutenant Rouquette Marcel et S/C Vuillemain Léon. Peu après Huit Do 17 protégés par 6 Me 110 sont attaqués à leur tour. Au cours du combat, Dorance obtient une victoire probable individuelle contre l'un des chasseurs.

En fin d'après-midi, une patrouille simple vole sur le secteur de Vitry - Rivigny entre 17 h 30 et 18 h 20 lorsque les 3 pilotes interceptent une douzaine de He 111 du III./KG 51. Deux bombardiers sont abattus, un par le S/C Vuillemain et un autre en collaboration par le Lieutenant Marin-la-Meslée et l'Adjudant Périna.

26 mai 1940

Le 26 mai, au cours d'une mission de protection d'un Potez 63 dans le secteur de Tourteron, les neuf pilotes {(Cpt) Accart Jean (Slt) Le Calvez Yvon (Lt) Périna Franrisek (Sgt) Muselli Gerard (Lt) Marin La Meslée Edmond (Lt) Vrana Adolf (S/C) Penzini Dominique (Lt) Rouquette Marcel (S/C) Vuillemain Léon} d'une patrouille triples se voient accorder une victoire en collaboration contre l'un des 3 He 111 du 2./KG 55 rencontrés. Ce dernier se pose en catastrophe au Sud de Sedan. Les 5 membres d'équipage sont faits prisonniers. Sur le chemin du retour, un autre He 111 est abattu par 4 pilotes : (Cpt) Accart Jean (S/C) Penzini Dominique (Lt) Rouquette Marcel (S/C) Vuillemain Léon.

3 juin 1940

Le 3 juin, une patrouille double légère effectue une couverture sur alerte dans le secteur de La Chesne - Stenay, quand elle est orientée vers un Hs 126 isolé. L'avion attaqué par l'arrière, s'écrase à 12 h 05 au Nord de Sommauthe. La victoire est attribuée à 4 pilotes : Marin La Meslée Edmond, Vuillemain, Vasatko et Muselli qui remporte là sa dernière victoire confirmée de la Campagne de France.

 

Curtiss H-75 du GC I/5


7 juin 1940

Le 7 juin 190, une patrouille triple qui se déroule entre 9 h 55 et 12 h 00 obtient deux victoires probables. Après avoir abattu un Hs 126 : (Sgt) Muselli Gerard (Lt) Marin La Meslée Edmond (Lt) Vrana Adolf , les pilotes se regroupent et rencontrent un peleton de plusieurs He 111 et Ju 88 qui appartiennent au KG 55. Un premier Ju 88 est probablement abattu dans la région de Soissons et attribué à : (Lt) Marin La Meslée Edmond (Slt) Rouquette Marcel (S/C) Penzini Dominique (Slt) Le Calvez Yvon et un He 111 est lui aussi attribué comme probable à quatre pilotes : (Cpt) Vasatko Alois (S/C) Vuillemain Léon (Slt) Rouquette Marcel (Lt) Vrana Adolf . En réalité, ce jour là, un He 111P du 4./KG 55 est contraint à l'atterrissage près de Laon, détruit à 70% alors que deux He 111P du Stab./KG 55 et 1 du 4./KG 55 rentrent avec un blessé à bord.

8 juin 1940

Le Lendemain, 8 juin, le GC I/5 détache une patrouille double et une triple en renfort du GC I/4, basé à Evreux. Au cours d'une première patrouille double qui se déroule entre 15 h 30 et 16 h 55, les français rencontrent 18 Ju 87 du II./StG 2 escortés par des Me 110. Les pilotes du GC I/5 obtiennent 2 victoires sures et deux probables. Vuillemain en suit un jusqu'au ras du sol, fumant et visiblement désemparé mais ne pouvant assister à sa chute, il ne lui est accordé que comme probable.

 

Après s'être replié sur le Sud et avoir traversé la Méditerranée le 20 juin, le Groupe apprend la nouvelle de l'armistice alors qu'il se trouve en Algérie.

 



 

28 août 1942

Resté au GC I/5 après l'artmistice, le S/C Vuillemain a l'occasion de se frotter aux forces britanniques une première fois le 26 janvier 1941, recevant au passage quelques projectiles. Le 5 février 1941, en compagnie du Sous-Lieutenant Rouquette, il intercepte un Ju 52/3m espagnol qui survole sans autorisation les eaux territoriales françaises au large de Casablanca. Les deux français obligent l'appareil de transport à se poser à Rabat avec 1 tué à bord, incident diplomatique qui n'aura pas de conséquence. Le 28 août 1942, le Lieutenant Rouquette et l'Adjudant Vuillemain, l'A/C Monchanin et le Lieutenant Le Calvez abattent au large de Port Lyautey un Wellington britannique.

 

P-39N du GC I/5 en 1943

 

 

13
septembre 1943

Toujours affecté au GC I/5 après le débarquement anglo-américain de novembre 1942, il effectue sa transformation sur Bell P-39N Airacobra à l'été 1943 et débute les missions de protection côtière au-dessus de la Méditerranée. C'est au cours de l'une de ces missions qu'il abat, le 13 septembre 1943, un Ju 88 au large d'Orna en compagnie du Lieutenant Giraud.

Muté en janvier 1944 au GC 2/2 "Berry", il vole sur Spitfire sous le commandement de Jean-Mary Accart. Au sein de cette unité, il participe à la reconquête de la France jusqu'en mai 1945.

 

Après guerre, il rejoint le CEV de Marignane qu'il quitte en mars 1946 pour rejoindre le GAEL en région parisienne. Un an plus tard, le Lieutenant Vuillemain est transféré comme instructeur à l'Ecole de Chasse de Meknès, au Marco. Promu Capitaine le 1 octobre 1948, il occupe un poste de commandement et d'intervention Air à Casablanca de 1949 à 1951. Au preintemps de cette année, des ennuis de santé l'obligent à interrompre sa carrière qu'il reprend en janvier 1954 au groupe des moyens généraux de la base de Reims. En novembre 1958, le commandant Vuillemain retrouve le Maroc et la base de Fès. Le 26 janvier 1961, il regagne définitivement la métropole où sa nouvelle affectation est le centre d'instruction des contrôleurs d'opérations et des contrôleurs de sécurité aérienne à Dijon.

Promu le 22 mars 1962 au grade de Lieutenant-Colonel, Léon Vuillemain prend alors sa retraite.

Il est décédé le 10 octobre 1974 à Dijon.


 

NB : L'unité tactique de l'escadrille est la patrouille, laquelle peut-être organisée comme suit :

- Patrouille simple : 3 avions.
- Patrouille légère : 2 avions.
- Patrouille double : 6 avions (2 patrouilles simples).
- Patrouille double légère : 4 avions (2 patrouilles légères).
- Patrouille triple : 9 avions (3 patrouilles simples).
- Patrouille triple légère : 6 avions (3 patrouilles légères).

 

 


Traducteur / Translator / Traduttore / übersetzer / vertaler

 



Croix de guerre
 


 



 


Victoires aériennes

Victoires  
2
.
7
  Collaboration
Probables  
1
.
3
  Collaboration
Non confirmées  
o
.
o
  Collaboration
Endommagés  
o
.
o
  Collaboration

Objectifs terrestres
.
Avions détruits au sol  
-
.
-
  Endommagés au sol
Blindés  
-
.
-
  Véhicules
Locomotives  
-
.
-
  Bateaux

VICTOIRES
Date Heure Revendic Type Unité Avion d'arme Unité Lieu   Référence
10/05/40 Détruit Do 17
H-75A GC I/5 Suippes
1
(S/C) Vuillemain Léon
11/05/40 15.37 Détruit He 111
III./KG 53 H-75A GC I/5 St Mihel
6
2
4
(Cpt) Accart Jean
(S/C) Vuillemain Léon
(S/C) Morel François
13/05/40 Probable Do 17
  H-75A GC I/5 Meuse
-
-
-
(Sgt) Muselli Gerard
(A/C) Bouvard
(S/C) Vuillemain Léon
15/05/40 10.30 Détruit Hs 126
I.(H)/10 (!!!) H-75A GC I/5 Vendresse
5
2
4
4
6
6
3
(Lt) Dorance Michel
(Lt) Vybiral Thomas Adolph
(Slt) Parnière Marcel
(Slt) Lefol Georges
(Lt) Marin La Meslée Edmond
(Sgt) Rey Jean
(S/C) Vuillemain Léon
18/05/40 14.45 Détruit He 111
II./KG 55 H-75A GC I/5 Rethel
8
7
4
(Lt) Marin La Meslée Edmond
(Sgt) Rey Jean
(S/C) Vuillemain Léon
18/05/40 14.45 Détruit He 111P
II./KG 55 H-75A GC I/5 Laon/Soissons
10
4
2
10
5
(Lt) Marin La Meslée Edmond
(Cpt) Vasatko Alois
(Sgt) Muselli Gerard
(S/C) Morel François
(S/C) Vuillemain Léon
19/05/40 Détruit He 111
H-75A GC I/5 Attigny
6
(S/C) Vuillemain Léon
19/05/40 07.15 Probable Hs 126
2.(H)/12 H-75A (203) GC I/5 Chemery
-
-
-
(Lt) Dorance Michel
(S/C) Vuillemain Léon
(Slt) Rouquette Marcel
26/05/40 12.30 Détruit He 111
2./KG 55 H-75A GC I/5 Boult aux Bois
10
-
10
5
14
2
5
4
7
(Cpt) Accart Jean
(Slt) Le Calvez Yvon
(Lt) Périna Franrisek
(Sgt) Muselli Gerard
(Lt) Marin La Meslée Edmond
(Lt)Vrana Adolf
(S/C) Penzini Dominique

(Slt) Rouquette Marcel
(S/C) Vuillemain Léon
26/05/40 12.30 Détruit He 111
2./KG 55 H-75A GC I/5 Chatillon s/ Bar
11
8
5
6
(Cpt) Accart Jean
(S/C) Vuillemain Léon
(Slt) Rouquette Marcel
(S/C) Penzini Dominique
03/06/40 12.05 Détruit Hs 126
- H-75A GC I/5 Sommauthe
15
8
9
6
(Lt) Marin La Meslée Edmond
(Cpt) Vasatko Alois
(S/C) Vuillemain Léon
(Sgt) Muselli Gerard
07/06/40 11.00 Probable He 111
  H-75A GC I/5 Soissons
-
-
-
-
(Cpt) Vasatko Alois
(S/C) Vuillemain Léon
(Slt) Rouquette Marcel
(Lt) Vrana Adolf
08/06/40 Probable Ju 87
  H-75A GC I/5 NO Pont-de-l'Arche
-
(S/C) Vuillemain Léon
28/08/42 Détruit Wellington
H-75A GC I/5 Port Lyautey
-
9
-
10
(Lt) Le Calvez Yvon
(Lt) Rouquette Marcel
(A/C) Monchanin
(Adj) Vuillemain Léon
13/09/43 Détruit Ju 88
P-39N GC 1/5 Oran
11
-
(Asp) Vuillemain Léon
(Lt) Giraud


Sources

ACES HIGH - Christopher Shores and Clive Williams. Grub Street Editions
Avions Hors Série numéro 20 : Les As français de 1939 - 1940 : Première partie d'Accart à Lefol
Avions Hors Série numéro 25 : Les As français de 1939 - 1940 : Seconde partie de Le Gloan à Williame
Aviateurs de la Liberté - Mémorial des Forces Aériennes Françaises Libres - Colonel Henry LAFONT
http://www.ordredelaliberation.fr/fr_doc/liste_biographie.htm

   




 

 

 

 

 

 


Cieldegloire.com