De WEVER Roger "Fool"
De WEVER Roger "Fool"

 


 



Né le 20 mai 1917 à Bordeaux (France)
Décédé le 1 mai 1990 (73 ans)

 

 

 

Sous Lieutenant / Pilot Officer (1945) Lieutenant Colonel (1964)

 


 



 


Grade Date
Unités
Arrivée Départ Fonction Secteur
Sgt
1941
Armée Terre 1936 1939 Fantassin Belgique
P/O
1942
Armée Air 1939 1940 Obs. Elève Pil Belgique
   
RAF - OTU 08/40 08/41 Elève Pilote Grande-Bretagne
   
Sq 131 26/08/41 14/11/41 Pilote Grande-Bretagne
   
Sq 350 23/11/41 29/06/42 Pilote Grande-Bretagne

RAF n° 87692

Roger De Wever est né à Bordeaux le 20 mai 1917. En 1936, il débute une carrière d'officier à l'Ecole Militaire Royale dans l'Infanterie et la Cavalerie. Trois ans plus tard, il effectue une formation pour devenir Observateur dans l'Aéronautique Militaire. Il demande alors à effectuer une formation de pilote et intègre la promotion 83. L'invasion Allemande de 1940 entraîne le déplacement de l'école dans un premier temps vers la France à Carpiquet puis vers le Maroc où Roger de Wever décide de rejoindre l'Angleterre avec un groupe d'élèves.

Arrivé à Cardiff, il s'engage dans la RAFVF et reprend l'entraînement plus tard dans l'année. Le 26 août 1941, il est affecté au Squadron 131 à Ternhill en même temps qu'un certain nombre de ses compatriotes parmis lesquels De Puysseleyr et Deltour. Une des escadrille de cette unité formera le noyau du nouveau Squadron 350 composé de pilotes Belges. Transféré le 14 novembre 1941, il prend ses fonctions au sein de l'unité le 23 après une courte période de repos. Après plusieurs mois d'entraînement, l'unité est déclarée opérationnelle et fait mouvement vers la zone des opérations. De Wever effectue sa première sortie opérationnelle le 5 mai 1942 à bord de son appareil (Spitfire MK V - AA835 - MN-B) qu'il a surnommé "Stella Maris" en remerciement de la famille écossaise qui l'accepta dans sa maison comme leur propre fils lors de son arrivée en Angleterre.

Le 29 juin 1942, à l'occasion du Circus 195 qui consiste en l'escorte d'un groupe de bombardiers Boston qui attaquent Hazebrouk, le Squadron 350 engage le combat avec des Fw 190. Dans la mêlée, Roger aperçoit un Fw 190 isolé qu'il décide d'engager. Son adversaire, le Fw Ernst Christof du 1./JG 26 parvient à riposter et à atteindre l'appareil de Roger qui commence alors à plonger vers la mer. Roger parvient à maitriser son appareil et à le poser en catastrophe sur une plage Française. Fait prisonnier, son arrestation fait l'objet d'une photographie qui sera publiée dans "Der Adler" le montrant aux côtés de son appareil. Envoyé au Luft Stalag III, il participera à la préparation de la Grande Evasion. Au cours d'une sortie à la piscine, il parvient à échapper à la surveillance de ses gardiens et à s'évader avant d'être repris peu appris et placé en isolement, ne pouvant de fait prendre part à l'évasion du 24 mars. Ceci lui épargnera sans doute la vie compte tenue du sort réservé à la pluspart de ceux qui furent repris comme son collègue du Squadron 350, le F/L Picard qui fera partie des 50 aviateurs exécutés par la Gestapo.

Libéré à la fin de la guerre, De Werver retourne en Angleterre et rejoint la Section Belge de la RAF. Il se marrie avec une WAAF et reste dans l'Armée de l'Air Belge jusqu'en 1964 et se retire avec le grade de Lieutenant Colonel. Il se retire alors en Angleterre où il décède en 1990.



Traducteur / Translator / Traduttore / übersetzer / vertaler

 












Victoires aériennes

Victoires  
o
.
o
  Collaboration
Probables  
o
.
o
  Collaboration
Non confirmées  
o
.
o
  Collaboration
Endommagés  
o
.
o
  Collaboration
Bombes volantes  
0
.
o
  Collaboration

Objectifs terrestres
.
Avions détruits au sol  
-
.
-
  Endommagés au sol
Blindés  
-
.
-
  Véhicules
Locomotives  
-
.
-
  Bateaux


VICTOIRES
Date Heure Revendic Type Unité Avion d'arme Unité Lieu   Référence
   


Sources

http://users.skynet.be/bonge.gemoets/biography/De%20Wever%20Roger.htm