AMIR Amos
AMIR Amos


 

 



Date de naissance : ???

 

 

Brigadier General

7 victoires homologuées
1 victoire non confirmée

 


 






Grade Date
Unités
Arrivée Départ Fonction Secteur
??
??
Sq 101 ~1967 1967 ~ Pilote Moyen Orient
??
??
Sq 119 ~1969 1970 ~ Pilote Moyen Orient

Formé au pilotage à la fin des années 1950, Amos Amir est instructeur sur Ouragan pour la Class 35 en 1961/62. Capitaine en 1965, il est victime d'un accident au décollage sur Mirage IIICJ le 11 décembre 1963 et doit s'éjecter mais il s'en sort indemne. Le premier conflit auquel prend part Amos Amir est la Guerre des 6 jours, conflit au cours duquel il remportera sa première victoire avec le Squadron 101. Mais c'est surtout au cousr de la Guerre d'Attrition, entre 1969 et 1970 qu'Amos Amir remportera le reste de ses victoires, à la tête du Squadron 119.

OTU 1961 / 62

 

Le 7 juin 1967, au troisième jour de la Guerre des 6 jours, une section du Squadron 101 est chargée d'attaquer la base du Caire où, depuis peu, deux Squadrons de MiG 21 Algériens se sont installés. Juste avant de décoller, les ordres sont changés et la section est chargée de mener une patrouille dans le secteur de Sharem El-Sheikh / A-Tur. Après avoir décollé, Amos Amir prend la tête de la formation qui comprend Baruch Friedman, Uri Shachar et Yochai Richter. Arrivés sur le Golf de Suez, le contrôleur prévient le groupe de la présence de MiG. Apercevant le groupe de 4 MiG 19 en approche, un combat inégal s'engage duquel 3 appareils Egyptiens ne rentreront pas à leur base. Deux MiG sont abattus par Richter et Amir pendant qu'un troisième s'écrase sans raison apparente, sans doute pris de panique.

Trois heures après ce premier affrontement de la journée, une formation de trois appareils du Squadron 119 rencontrent des MiG 17 qui s'en prennent à des Super Mystère Israéliens au-dessus de Bir-Gafgafa. Giora Rom abat 2 MiG qui lui permettent de devenir non seulement le premier As sur Mirage III mais plus simplement le premier As de l'IDF / AF à avoir remporté ses 5 victoires au sein de l'Armée de l'Air Israélienne. Au cours de la Guerre d'Indépendance de 1948, Rudy Augarten avait été crédité de 4 victoires qui additionnées aux deux autres remportées pendant la seconde guerre mondiale (sur P-47 contre des Me 109 alors qu'il volait avec le 371st Fighter Group) avaient fait de lui un As en deux guerres.


 

Dans le cadre de la Guerre d'Attrition, débutée le 8 mars 1969 suite au déploiement de pièces d'artillerie Egyptiennes le long du Canal de Suez, le nombre des incursions Egytiennes devait sensiblement s'accroitre à l'approche de l'été 1969. Afin de contrer cette menace et de montrer à son adversaire sa détermination à conserver la supériorité aérienne dans le secteur l'IDF / AF met sur pied l'opération " Rimonim " consistant à maintenir constamment en l'air des patrouilles au Sud de la ville de Suez dans un secteur très fréquenté par les chasseurs Egyptiens. Entre le 24 juin et le 7 juillet 1969, les Israéliens abattront 9 MiG. Oded Marom et Yiftach Spector, tous du Squadron 101, revendiqueront respectivement 3 et 2,5 victoires au cours de cette période alors qu'Avinoam Keldes (lui aussi du Squadron 101) obtient sa première victoire le 7 juillet 1969 . Le Squadron 119 n'est pas en reste et Asher Snir, Eitan Karmi et Amos Amir font respectivement passer leur total à 7, 4 et 3 victoires. Quant à Kobi Richter, du Squadron 117, il obtient sa seconde victoire. Cette dernière victoire est aussi la première obtenue avec le nouveau missile Shafrir 2 qui, à cette époque, est encore à l'essai et qui grace à ce succès sera déclaré opérationnel.

Le lendemain, 8 juillet 1969, se sont 7 MiG 21 Syriens qui cette fois-ci sont abattus dont 3 à l'aide de Shafrir 2. Outre le nombre de victoires totales, cette journée marque un tournant puisque pour la première fois depuis le début des combats au Moyen-Orient, le nombre des victoires obtenues par missile est sensiblement égal à celui des avions abattus au canon. Le Squadron 117 revendique 4 victoires attribuées à Uri Aven-Nir, Ran Goren, Shlomo Navot, et Kobi Richter alors que le Squadron 101 revendique 3 victoires attribuées à Eitan Ben-Eliyahu et à Giora Foreman qui réalise un doublé. Une de ces victoires est obtenue grâce à une acquisition radar impeccable avec un tir à 400 - 500 mètres de distance.

Bien qu'elle ait remporté plusieurs succès contre les Armées de l'Air Syrienne et Egyptienne au cours des premiers mois de la Guerre d'Attrition débutée en mars 1969, l'IDF / AF décide de frapper un coup décisif en juillet 1969 et d'utiliser le dérivatif provoqué par la mission Apollo pour monter l'opération " Boxer " consistant à attaquer les positions installées le long du Canal de Suez par les Egyptiens afin d'obliger l'Egypte à accepter un cesser le feu.

 

 

L'opération débute le 20 juillet 1969 et se termine le 28 avec un ratio victoires pertes de 3 / 1. Le premier jour de l'offensive, le Squadron 101 remporte 3 victoires mais perd aussi 2 appareils en combat contre des MiG 21 Egyptiens. C'est aussi l'occasion pour le Squadron 101 d'avoir son premier avion (Shahak 59) à obtenir 5 victoires grâce au MiG 17 Egyptien abattu par Giora Yeoli qui pour sa part fête sa première victoire. Envoyé sur zone pour intercepter des MiG 17 qui effectuent eux-même une attaque au sol contre des objectifs Israéliens, Giora Yeoli doit faire usage de toute son expérience pour parvenir à se placer dans le sillage du MiG 17 particulièrement agile et qui entraîne les deux hommes dans des figures à très haut facteur de charge. Ce n'est qu'après 2 longues minutes d'une poursuite infernale que Yeoli parvient à lacher une très longue rafale qui envoie le MiG 17 au sol. Giora Epstein revendique quant à lui sa seconde victoire et Yiftach Spector fait passer son total à 3,5.

Quatre jours plus tard, le 24 juillet 1969, trois nouveaux appareils (1 MiG 21 et 2 Su 7) sont abattus à leur tour. Shlomo Navot du Squadron 117 revendique le MiG avec un Shafrir 2 (5eme victoire avec ce type de missile) alors que Shamuel Gordon et Michael Tzuk du Suqadron 101 revendiquent les deux Su 7.

Le dernier jour de l'opération Boxer, 2 pilotes du Squadron 101 et 4 du Squadron 119 affrontent les MiG mais sans succès malgré le fait que les pilotes de Mirage soient tous des pilotes expérimentés parmi lesquels Ya'acov Nevo (commandant de la base d'Hatzor) Amos Lapidot (Ex commandant du Squadron 101) le Major Amos Amir (commandant du Squadron 119) et Amichai Shamueli (commandant de la base de Tel-Nof).

L'opération Boxer aura pour effet d'interrompre pour quelques temps les opérations militaires dans la zone du Canal de Suez mais elle poussera surtout les Israéliens à adopter une attitude plus ferme de réplique immédiate à toute agression de la part de l'un de ses ennemis.

 

 

Le dernier affrontement aérien de l'année 1969 a lieu le 11 décembre au-dessus de la Syrie et met aux prises 4 à 6 MiG 17 venus de Blai et des MiG 21 à des pilotes de Mirage des Squadrons 117 et 119. Deux MiG 17 sont abattus par les pilotes du Squadron 119 (Yitzhak Nir et Menachem Shmul) pendant qu'Uri Even-Nir, du Squadron 117 abat un MiG 21. Les MiG 17 volent à basse altitude et à faible vitesse lorsqu'Amos Amir les repère. Plongeant vers eux, la trappe d'atterrissage de son Shahak 55 (bien connu pour ses nombreux déboires et bénéficiant d'une très mauvaise réputation dans son unité) s'ouvre accidentellement et le système électrique de mise à feu du canon tombe en panne l'empéchant de tirer. Yitzhak Nir qui suit son chef de patrouille entend soudain un ordre de dégagement. Sans savoir si le message lui est adressé, il dégage violemment. Lorsqu'il sort de son virage, il aperçoit en contrebas 2 MiG 17 qui sont aux prises avec Uri Even-Nir et Friedman et qui sans se montrer très agressifs semblent esquiver sans difficulté les attaques des deux chasseurs Israéliens. Tout en se rapprochant à faible vitesse, aérofreins déployés, Nir pense à la simulation de combat aérien avec des MiG 17 capturés qu'il a eu l'occasion de réaliser 1 an plus tôt, exercice qui avait mis en évidence la nette supériorité du MiG sur le Mirage en matière d'agilité. Alors qu'il se rapproche, l'un des MiG renverse son virage et passe à environ 170 mètres du nez de Nir qui tire une rafale et atteint le MiG 17 à l'aile. La verrière du MiG s'ouvre alors et le siège est ejecté rapidement avant que le parachute rouge et blanc du pilote syrien ne se déploie. En raison de la distance très courte à laquelle s'est produit le tir, plusieurs débris ont atteint l'avion de Nir. Conscient du danger qu'il court, Nir prend immédiatement la direction de Ramat David et se pose sans difficulté.

Le mois d'avril 1970 permet à deux pilotes du Squadron 119, le Major Amos Amir et Avraham Shalmon de devenir respectivement le 8eme et 9eme As de l'IDF / AF après avoir remporté chacun leur cinquième victoire à l'occasion d'un affrontement important avec l'Armée de l'Air Syrienne en date du 2 avril 1970. En fait, l'ensemble des 6 victoires revendiquées par les Mirage III en avril seront obtenues par des pilotes du Squadron 119. La victoire la plus singulière du mois aura lieu dans la nuit du 24 au 25 avril. A environ 2 heures du matin, des bombardiers Il-28 Egyptiens pénètrent dans le Sinaï et bombardent des installations dans le secteur de El-Arish. L'alerte est alors assurée conjointement par les F-4 et les Mirage III qui ne sont désormais plus prioritaires sur ce type d'interception nocturne. Les chances d'une alerte de nuit sont d'ailleurs si mince qu'Amos Amir qui est de garde est en tee-shirt, en short et sandalette lorsque l'arme retentie. L'habit ne faisant pas le moine, c'est dans cette tenue " peu réglementaire " qu'il décolle immédiatemment et abat finalement l'un des bombardiers.

Au cours de l'année 1970, l'arrivée des premiers F4 est venue bousculer la donne du combat aérien au Moyen Orient. Afin de contre-balancer la supériorité tactique de l'IDF / AF, l'Egypte fait appel au soutien de l'Union Soviétique qui déploie sur place des unités de MiG 21 dont le rôle de défense du territoire Egyptien va progressivement s'étendre du point de vue géographique. Soucieux d'éviter tout affrontement direct avec les forces Soviétiques, les Israéliens évitent tout d'abord le combat mais les dommages causés à plusieurs appareils Israéliens par des MiG 21 obligent les autorités militaires à réagir.

Le 30 juillet 1970, une ambuscade montée selon le schéma habituel est organisée. Quatre Mirage III du Squadron 119 (Amos Amir / Asher Snir / Abraham Shalmon et Avi Gilad) sont chargés de simuler un groupe de reconnaissance et envoyés comme appâts pendant que 4 Mirage III du Squadron 117 conduits par Uri Even-Nir (avec Ithamar Noiner, Yehuda Koren et Ya'acov Richter) et 4 Phantom attendent l'arrivée des MiG et que deux autres Mirage du Squadron 101 sont en attente à Refidim. Les Soviétiques tombent rapidement dans le piège et envoient plusieurs sections de MiG 21 à la rencontre des faux appareils de reconnaissance. Aussitôt les appareils Soviétiques repérés, les chasseurs se mettent en position et les MiG passent alors rapidement du statut de chasseur au statut de chassé. Asher Snir, du Squadron 119, déjà titulaire de 11 victoires, est le premier à abattre un MiG 21. Il est toutefois lui-même atteint juste après par un missile AA-2 mais parvient à désengager et à se poser à Refidim sans encombre. Quatre autres MiG 21 Russes seront abattus ce jour là dont 2 par des pilotes de F4. Avihu Ben-Nun et Shaul Levi, du Squadron 69, abattront un MiG 21 avec un AIM-7 tiré à très basse altitude alors que Aviem Sella et Reuven Reshef, eux-aussi du Squadron 69, poursuivent leur MiG depuis une altitude de 5000 mètres jusqu'à une altitude de 700 mètres avant de le détruire avec un AIM-9D. Du coté du Squadron 117, Ithamar Noiner est obligé d'abandonner le combat après qu'un voyant d'alarme d'huile se soit allumé dans le cockpit. Escorté jusqu'à Refidim par Uri Even-Nir, les deux Shahak du Squadron 101 conduits par Yiftach Spector décollent alors pour remplacer les deux appareils qui se posent sans encombre. Au cours du combat, Abraham Shalmon remportera une victoire sur un MiG 21 et partagera une autre victoire avec Yiftach Spector, arrivé en renfort dans l'intervalle.

Huit jours plus tard, face au risque d'embrasement généralisé et face au risque d'engagement direct de l'URSS dans le conflit, les Etats-Unis exercent d'importantes pressions diplomatiques et obtiennent la cessation des combats. Ainsi, la guerre d'attrition qui avait débuté 17 mois plus tôt prend fin après la mise en place d'un cessé le feu décrété par l'ONU.




 



Mirage IIICJ - "Shahak 09" - du Squadron 101 à Hatzor en juin 1967
Appareil sur lequel Amos Amir remporte sa première victoire le 7 juin 1967

 



 


AMIR Amos



Campagne de 1967
Guerre d'Attrition

 

 


Victoires aériennes

Victoires  
7
.
o
  Collaboration
Probables  
o
.
o
  Collaboration
Endommagés  
o
.
o
  Collaboration

Objectifs terrestres
.
Avions détruits au sol  
-
.
-
  Endommagés au sol
Blindés  
-
.
-
  Véhicules
Locomotives  
-
.
-
  Bateaux

 


LISTE des VICTOIRES
Date Heure Revendic Type   Pays Avion Numéro Arme Unité Lieu   Référence
07.06.67   Détruit MiG 19
EAF
Mirage IIICJ Shahak 09 Canon Sq 101 Golf de Suez
1
(Cpt) Amir Amos
24.06.69   Détruit MiG 21
EAF
Mirage IIICJ Shahak 19 Canon Sq 119  
2
(Maj) Amir Amos
02.07.69   Détruit MiG 21
EAF
Mirage IIICJ Shahak 68 Canon Sq 119  
3
(Maj) Amir Amos
24.07.69   NC * MiG 21
EAF
Mirage IIICJ Shahak ? Sq 119  
-
(Maj) Amir Amos
26.02.70   Détruit MiG 21
EAF
Mirage IIICJ Shahak 58 Canon Sq 119  
4
(Maj) Amir Amos
02.04.70   Détruit MiG 21
SAF
Mirage IIICJ Shahak 56 AIM-9B Sq 119  
5
(Maj) Amir Amos
25.04.70   Détruit Il 28
EAF
Mirage IIICJ Shahak 58 AIM-9E Sq 119 El Arish
6
(Maj) Amir Amos
14.05.70   Détruit MiG 21
EAF
Mirage IIICJ Shahak 83 Canon Sq 119  
7
(Maj) Amir Amos

 

* NC : Non confirmée - Victoire non officielle !?

 



Sources

Israeli Fighter Aces - The definitive History - Peter B Mersky
Arab-Israeli Air Wars 1967-82 / Osprey AVIATION - Men & Legend
Arab-Israeli Air Wars 1947-82 / Shlomo Aloni / Osprey Combat Aircraft numéro 23
Israeli F-4 Phantom II Aces / Shlomo Aloni / Osprey Aircraft of the Aces numéro 60
Israeli Mirage and Nesher Aces / Shlomo Aloni / Osprey Aircraft of the Aces numéro 59
Camouflage & Markings - The Israeli Air Force Part 1 / 1948 - 1967
Camouflage & Markings - The Israeli Air Force Part 2 / 1967 - 2001
http://math.fce.vutbr.cz/safarik/ACES/aces1/israel.html
http://www.zahal.org/
http://encycl.opentopia.com/term/Israeli_Air_Force





 

 

 

 

 

 


Cieldegloire.com