KARMI Eitan
KARMI Eitan


 



 



<

Date de naissance : ???

 

 

 

Commandant (1973 !)

9 victoires homologuées

 


 






Grade Date
Unités
Arrivée Départ Fonction Secteur
Lt
1962
Sq 110 ~ 1961 1963 ~ Pilote Moyen Orient
Cpt
196?
Sq 119 ~ 1967 1969 ~ Pilote Moyen Orient
Maj
1973
Sq 101 ~ 1973 1973 ~ Commadant Moyen Orient

Eitan Karmi débute sa carrière de pilote au début des années 1960. Après avoir été pilote sur Vautour au Squadron 110 de 1961 à 1963 en qualité de Lieutenant, il participe à la Guerre des 6 jours pendant laquelle il remportera ses 2 premières victoires. Il poursuivra sa carrière sur Mirage III pendant la Guerre d'Attrition, devenant 2eme Adjoint du Commandant du Squadron 119 et deviendra finalement un As au cours de la Guerre du Kippour pendant laquelle il vole sur Mirage III et sur Nesher en qualité de réservite et pendant laquelle il sera abattu 2 fois ; par un MiG 21 Egytien le 8 cotobre 1973 (Nesher 93) et par la DCA Syrienne le 10 octobre 1973 (Shahak 78). Il sera abattu une troisième fois (Shahak 99) par un SAM Syrien le 6 mai 1974 mais s'en tirera encore une fois indemne.

 

 

Après l'affrontement aérien du 7 avril 1967 au cours duquel les Syriens perdent 6 MiG 21, la solidarité entre les pays arabes, ennemis d'Israel se renforce, laissant craindre aux dirigeants Israéliens une attaque imminente. Afin de prévenir celle-ci, une attaque de grande envergure est décidée afin de décimer au sol l'essentiel de l'aviation ennemie. L'attaque qui débute le 5 juin 1967 débouchera sur un conflit plus connu sous le nom de Guerre des 6 jours. La première vague est lancée entre 7 heures 45 et 9 heures et prend pour cible les bases aériennes Egyptiennes et Syriennes. Lors de ce premier assaut, les Mirage III remportent 6 victoires aériennes.

Afin de prévenir toute contre-attaque, chaque Squadron de Mirage conserve 2 appareils en Alerte sur chaque base Israélienne. Eitan Karmi et Giora Rom font partie des pilotes qui ce jour là assurent l'alerte. Ils sont tous deux membres du Squadron 119 sur la base de Tel Nof et remporteront deux victoires chacun ce jour là.

 



Mirage IIICJ - "Shahak 68 " - du Squadron 119 en 1967

 

Dans le cadre de la Guerre d'Attrition, débutée le 8 mars 1969 suite au déploiement de pièces d'artillerie Egyptiennes le long du Canal de Suez, le nombre des incursions Egytiennes devait sensiblement s'accroitre à l'approche de l'été 1969. Afin de contrer cette menace et de montrer à son adversaire sa détermination à conserver la supériorité aérienne dans le secteur l'IDF / AF met sur pied l'opération " Rimonim " consistant à maintenir constamment en l'air des patrouilles au Sud de la ville de Suez dans un secteur très fréquenté par les chasseurs Egyptiens. Entre le 24 juin et le 7 juillet 1969, les Israéliens abattront 9 MiG. Oded Marom et Yiftach Spector, tous du Squadron 101, revendiqueront respectivement 3 et 2,5 victoires au cours de cette période alors qu'Avinoam Keldes (lui aussi du Squadron 101) obtient sa première victoire le 7 juillet 1969 . Le Squadron 119 n'est pas en reste et Asher Snir, Eitan Karmi et Amos Amir font respectivement passer leur total à 7, 4 et 3 victoires. Quant à Kobi Richter, du Squadron 117, il obtient sa seconde victoire. Cette dernière victoire est aussi la première obtenue avec le nouveau missile Shafrir 2 qui, à cette époque, est encore à l'essai et qui grace à ce succès sera déclaré opérationnel.

Le lendemain, 8 juillet 1969, se sont 7 MiG 21 Syriens qui cette fois-ci sont abattus dont 3 à l'aide de Shafrir 2. Outre le nombre de victoires totales, cette journée marque un tournant puisque pour la première fois depuis le début des combats au Moyen-Orient, le nombre des victoires obtenues par missile est sensiblement égal à celui des avions abattus au canon. Le Squadron 117 revendique 4 victoires attribuées à Uri Aven-Nir, Ran Goren, Shlomo Navot, et Kobi Richter alors que le Squadron 101 revendique 3 victoires attribuées à Eitan Ben-Eliyahu et à Giora Foreman qui réalise un doublé. Une de ces victoires est obtenue grâce à une acquisition radar impeccable avec un tir à 400 - 500 mètres de distance

 

 

Le 7 octobre 1973, deuxième jour de la Guerre du Kippour, Elisha Peri et Tzvika Vered du Squadron 117 décollent sur alerte pour porter assistance à Avshalom Friedman et Daniel Shlaider (eux aussi du Squadron 117) qui sont aux prises avec 8 MiG 21 Syriens au-dessus du plateau du Golan. Au décollage, Vered note un dysfonctionnement de son alternateur rendant inopérant la moitié de ses systèmes parmi lesquels la postcombustion et le système de mise à feu des missiles. Afin de prendre de la vitesse, Vered a recours à un système auxiliaire pour faire fonctionner la post-combustion. Bien que ce système de secours soit suceptible d'endommager le moteur, l'urgence de la situation justifie le recours à cette procédure exceptionnelle tout comme le fait de partir au combat avec un appareil dont tous les systèmes ne sont pas 100% fonctionnels. Arrivant très vite sur zone, Vered sélectionne immédiatement une cible, sachant qu'il n'aura pas d'autre chance de remporter rapidement une victoire avec ses seuls canons. Il tire alors une très longue rafale à une distance de 1000 mètres et tire jusqu'à épuisement de ses munitions, parvenant à abattre l'un des MiG 21. Ne disposant plus d'obus et ne pouvant pas utiliser ses missiles, Vered donne alors l'ordre de rompre le combat. De leur côté Friedman et Shlaider parviennent à abattre respectivement 2 et 1 MiG 21, décimant ainsi la moitié de la formation Syrienne.

Ce même jour, les Nesher effectueront plusieurs missions d'attaque au sol et alors que le Squadron 144 opère uniquement dans le Sud, face aux Egyptiens, les Squadrons 101 et 113 opèrent quant à eux sur les deux fronts et revendiquent chacun une victoire (Eitan Karmi pour le Squadron 101 et Tavor David pour le Squadron 113). Les pilotes qui sont en alerte dans leurs appareils passeront cependant une grande partie de la journée à attendre dans leurs cockpit ou à courir après des avions fantômes, n'engageant le combat qu'en de rares occasions, soumettant les pilotes à un stress important.





 



Mirage IIICJ - "Shahak 59" - du Squadron 101 en 1973

 


 



KARMI Eitan



Campagne de 1967
Campagne de 1970
Campagne de 1973

 

 


Victoires aériennes

Victoires  
9
.
o
  Collaboration
Probables  
o
.
o
  Collaboration
Endommagés  
o
.
o
  Collaboration

Objectifs terrestres
.
Avions détruits au sol  
-
.
-
  Endommagés au sol
Blindés  
-
.
-
  Véhicules
Locomotives  
-
.
-
  Bateaux


 

LISTE des VICTOIRES
Date Heure Revendic Type   Pays Avion Numéro Arme Unité Lieu   Référence
05.06.67   Détruit MiG 21
EAF
Mirage IIICJ Shahak 03 Canon Sq 119  
1
(-) Karmi Eitan
05.06.67   Détruit MiG 21
EAF
Mirage IIICJ Shahak 03 Canon Sq 119  
2
(-) Karmi Eitan
02.07.69   Détruit MiG 21
EAF
Mirage IIICJ Shahak 58 AIM-9B Sq 119  
3
(-) Karmi Eitan
02.07.69   Détruit MiG 21
EAF
Mirage IIICJ Shahak 58 Canon Sq 119  
4
(-) Karmi Eitan
06.10.73   Détruit Kelt AS-5
EAF
Mirage IIICJ Shahak 59 Canon Sq 101  
5
(-) Karmi Eitan
07.10.73   Détruit MiG 21
EAF
Mirage IIICJ Shahak 85 Shafrir 2 Sq 101  
6
(-) Karmi Eitan
08.10.73   Détruit MiG 21
EAF
Nesher Nesher 93 Canon Sq 101  
7
(-) Karmi Eitan
08.10.73   Détruit MiG 21
EAF
Nesher Nesher 93 Shafrir 2 Sq 101  
8
(-) Karmi Eitan
22.10.73   Détruit MiG 21
SAF
Mirage IIICJ Shahak 51 Canon Sq 101  
9
(-) Karmi Eitan


Sources

Israeli Fighter Aces - The definitive History - Peter B Mersky
Arab-Israeli Air Wars 1967-82 / Osprey AVIATION - Men & Legend
Arab-Israeli Air Wars 1947-82 / Shlomo Aloni / Osprey Combat Aircraft numéro 23
Israeli F-4 Phantom II Aces / Shlomo Aloni / Osprey Aircraft of the Aces numéro 60
Israeli Mirage and Nesher Aces / Shlomo Aloni / Osprey Aircraft of the Aces numéro 59
Camouflage & Markings - The Israeli Air Force Part 1 / 1948 - 1967
Camouflage & Markings - The Israeli Air Force Part 2 / 1967 - 2001
http://math.fce.vutbr.cz/safarik/ACES/aces1/israel.html
http://www.zahal.org/
http://encycl.opentopia.com/term/Israeli_Air_Force





 

 

 

 

 

 

 


Cieldegloire.com