BAYO ALESSANDRI Carlos
BAYO ALESSANDRI Carlos

 


 

 


 

 

Né le 17 juillet 1912
Décédé le 1 février 1979

 

Capitaine

14 victoires
4 avions ennemis endommagés
1 avion ennemi détruit au sol

 


 

 


 


Grade Date
Unités
Arrivée Départ Fonction Secteur
Slt
FA Nat / Grupo 2-G-3 1937 1939 Pilote Espagne
Lt
Luftwaffe 1941 1941 Conversion France - Allemagne
Cpt
15./JG 27 - 1a Esc 1941 1942 Pilote Front de l'Est
     
FA Nat 1942 1945 Pilote Espagne

Pilote d'origine espagnole né le 17 juillet 1912, le Capitaine Bayo Alessandri est un ancien pilote qui s'est illustré au cours de la Guerre d'Espagne en remportant 11 victoires contre l'aviation Républicaine. Lorsque la Guerre Civile débute, il sert comme Bombardier / Mitrailleur dansle Cordoba Breugets. Il continue à servir jusqu'au printemps 1937 avant de débuter une formation de pilote et d'être affecté dans une unité équipée de He 51. En novembre 1937, il rejoint le Grupo 2-G-3 qui est équipé de CR 32. Le 28 décembre 1937, il attaque un Chato (I-15) de face à Albarracín, parvenant à placer plusieurs projectiles dans l'appareil de son adversaire. Il effectue une nouvelle attaque latérale et l'appareil finit par perdre de l'altitude avant de s'écraser (I-16 selon autre source). Dans la matinée du 6 janvier 1938, en compagnie du Lieutenant Vazquez, Bayo se porte au secours d'un He 111 qui est attaqué par des chasseurs ennemis. Vazquez attaque l'un des groupes de Chato et parvient à toucher l'un des appareils qui s'écrase à l'Est de Teruel alors que Bayo abat un second appareil. Le 29 janvier 1938, à 8 heures Garcia Pardo et Bayo interceptent un groupe de chars russes qui se lancent à l'assaut de positions Nationalistes à Cabezon dans le secteur de Singra. Il attaquent à la mitrailleuse, mettant fin à l'effet de surprise.

En mars 1938, le Group 2-G-3 prend part à l'offensive sur le front d'Aragon. Dans l'après midi du 12 mars, 18 Fiat CR 32 du Grupo placés sous le commandement d'Angel Salas escortent des Ju 52 qui doivent effectuer une mission de bombardement. Il rencontrent en chemin une vingtaine de Chato (I-15) et engagent le combat. Salas revendique un probable, Pardo un I-15 qui s'abat près de Hijar. Guerrero met un troisième appareil en feu. Le pilote du Chato parvient à sauter en parachute, ne parvenant à l'ouvrir que très près du sol. Salvador Diaz-Benjumea parvient à toucher un appareil qui s'éloigne en laissant échapper de la fumée. Lui-même à court de carburant, il doit se résigner à abandonner la poursuite et ne pourra revendiquer qu'une victoire probable. De leur côté, Bayo, Serra Pablo et De Hemricourt (Belge), revendiquent un Chato chacun.

 

Fiat CR 32 du Grupo 2-G-3

 

Le 4 mai, le Commandant Salas, réservoir d'eau et de carburant percé par des tirs venus du sol, doit effectuer un atterrissage forcé sur l'aérodrome d'Aguilar qui vient juste de tomber aux mains des Nationalistes. Au cours de cette même mission, les Fiat pilotés par Bayo, Muntadas et De Hemricourt sont eux aussi touchés.

Le 14 août 1938, le Group 2-G-3 et le Group 3-G-3 attaquent une formation de Rata qui s'en prennent à des He 111 au-dessus de Gandesa. D'autres I-15 et I-16 ne tardent pas à se joindre à la bataille. Le 2-G-3 revendique 3 victoires (Garcia Pardo, Bayo, De Hemricourt), alors que le 3-G-3 en revendique 2 autres (Morato et O'Connor).

 

 

Le 2 septembre, Salas parvient à abattre 3 bombardiers SB au cours d'une seule passe avant de toucher le I-16 du leader de l'escorte qui s'écrase. Le pilote Républicain, José Martin Redondo, parvient à sauter en parachute et Salas assure sa sécurité jusqu'à ce que celui-ci parvienne au sol. Il reprend alors la direction de sa base non sans avoir saluer son ennemi une dernière fois. Au cours de ce même combat, les pilotes du 2-G-3 parviennent à abattre 4 autres Rata (Bayo, Vazquez, Alcocer, Ibarreche) ainsi qu'un autre SB (Serra Alorda). Alors qu'il rentre de mission, Salas apprend que son frère, Ignacio, vient d'être tué sur le front de l'Ebre par une attaque de bombardiers SB. Le 15 octobre, Bayo abat un I-16 et endommage un autre appareil du même type. Avant la fin de 1938, il revendique 5 nouvelles victoires confirmées, portant le total de ses victoires à 11 au cours de la Guerre Civile. La Bataille d'Ebro se termine à la mi-novembre et Bayo est transféré au Grupo 5-G-5. Bien que cette unité soit équipée d'appareils moderne He 112 et Me 109, il ne revendiquera aucune victoire avec elle.

A la fin de la Guerre Civile, il est décoré de la Cruz Militar, bien qu'il ne reçoit officiellement cette décoration qu'en 1941.

 

 

 

Au printemps de cette même année, il se porte volontaire pour servir au sein de la 1ere Escuadrulla Azul qui rejoint le front russe à la fin de l'été 1941 après que les pilotes soient passés par le JFS 1 pour y effectuer leur transformation opérationnelle avant de rejoindre le front. Le 19 septembre 1941, l'unité prend la désignation officielle de 15./JG 27, débutant les opérations aériennes à partir du 1er octobre en soutient du II(Sch)./LG 2 lors de l'offensive sur Moscou. Placé sous la responsabilité du Commandant Salas Larrazabal, le premier contingent de pilotes espagnols réalisera 240 missions de combat pour 4 tués, 1 disparu, 10 victoires en combat aérien et 4 appareils russés détruits au sol.

 

 

 

Le 13 octobre, les pilotes espagnols remportent 3 victoires. Salas remporte sa quatrième victoire en abattant un I-16. Bayo Remporte lui aussi une victoire en abattant un MiG 3. Quant à Ibarreche, il détruit un biplan dont il ne parvient pas à identifier le type. Le lendemain, 14 octobre, à l'occasion d'une mission de chasse libre dans la région de Kalinin, 2 patrouilles composées de Salas, Bayo, Lacourt et Busquet interceptent des bombardiers DB3. Salas remporte sa cinquième victoire alors que Bayo abat son second appareil. Plus tard dans la journée, il endommage un DB 3 alors que son propre avion reçoit 4 impacts. Au cours de la quatrième mission de la journée du 18 octobre, Bayo et Lacourt attaquent un groupe de 5 DB 3 mais parviennent pas à remporter de victoire. Sur le chemin du retour, ils repèrent 3 DB 3 qui volent à basse altitude. Lacourt parvient à abattre un des appareils qui s'écrase à seulement 8 km du terrain

Le 15 octobre 1938, 4 Escadrilles de Fiat effectuent une sortie combinée. Ils parviennent à détruire deux Rata (Bayo and González Guzmán), alors qur Bayo, Vazquez et Salas) en endommagent un chacun.

Le 23 octobre, 9 pilotes de la 1ere Escuadrulla Azul prennent part à l'attaque de l'aérodrome de Klin sur lequel des appareils soviétiques ont été repérés. Le matin, ce sont Ibarreche, Lacourt, Cesteros, Carracido, Salas, Munoz et Bayo qui partent mitrailler l'aérodrome. 1 MiG 3 est détruit (Ibarreche) de même qu'un biplan (Bayo + Lacourt). Au retour, capote à l'atterrissage et Cesteros se blesse à la tête, nécessitant une évacuation vers l'arrière pour y être soigné. L'après midi, 5 pilotes retournent sur place (Garcia Lopez, Busquet, Salas, Bayo, Munoz) et Salas détruit un MiG 3 au sol. Au cours de l'attaque, son appareil est touché par la DCA soviétique mais il parvient à rentrer à sa base et se pose sans dommage.

Le 27 octobre, les pilotes espagnols mènent une seconde attaque contre la base russe de Klin. Si l'attaque du matin (Salas, Munoz, Ibarreche, Carracido) ne donne aucun résultat, celle de l'après-midi (Salas, Munoz, Bayo, Kindelan, Ruibal) permet à Salas d'abattre un DB 3 qui devient sa sixième victoire. Quant à Bayo, il détruit un MiG 3 au sol alors que celui-ci est en train de décoller. Touché par la DCA pendant l'attaque, le Lieutenant Ruibal annonce par radio que le moteur de son Me 109E (WNr 1341) est arrêté. Ce sera son dernier message. Porté disparu, il est le deuxième pilote espagnol à perdre la vie sur le front de l'Est.

Resté dans l'Armée, il atteint le grade de Lieutenant General en 1968. Carlos Bayo est décédé le 1 février 1979.

 

 

 

 


Traducteur / Translator / Traduttore / übersetzer / vertaler

 

 

 


 

 

 

                              

 




 

Date Heure Type Avion Unité Grade Fonction Lieu   Remarque
28/12/37 I-15
CR 32 2-G-3 Espagne - Albarracín
1
06/01/38 I-15
CR 32 2-G-3 Espagne - Teruel
2
12/03/38 I-15
CR 32 2-G-3 Espagne - Híjar
3
14/08/38 I-16
CR 32 2-G-3 Espagne - Montagnes Blanerías
4
14/08/38 I-16 (Endo)
CR 32 2-G-3 Espagne - Montagnes Blanerías
-
02/09/38 I-16
CR 32 2-G-3 Espagne
5
15/10/38 I-16
CR 32 2-G-3 Espagne
6
15/10/38 I-16 (Endo)
CR 32 2-G-3 Espagne
-
00/00/38 I-16
CR 32 2-G-3 Espagne
7
00/00/38 I-16
CR 32 2-G-3 Espagne
8
00/00/38 I-16
CR 32 2-G-3 Espagne
9
00/00/38 I-15
CR 32 2-G-3 Espagne
10
00/00/38 I-15
CR 32 2-G-3 Espagne
11
07/10/41 MiG 3 (Endo)
Me 109E 15./JG 27 Cpt URSS
-
13/10/41 I-16
Me 109E 15./JG 27 Cpt URSS
12
14/10/41 DB 3
Me 109E 15./JG 27 Cpt URSS - Kalinin
13
14/10/41 DB 3 (Endo)
Me 109E 15./JG 27 Cpt URSS - Kalinin
13
17 ou 18/10/41 DB 3
Me 109E 15./JG 27 Cpt URSS
14
00/00/41 Avion (Sol)
Me 109E 15./JG 27 Cpt URSS
-





 

 

 


Sources

http://www.adlertag.de/blaueStaffeln/index.htm
http://surfcity.kund.dalnet.se/spain_bayo.htm
http://www.ejercitodelaire.mde.es/ea/pag?idDoc=4647DB7779D9C0CAC12574480039ABC5
Ciel de Guerre numéro 18 / Juillet août septembre 2010 - Les Espagnols de la Luftwaffe